Articles

La violence banalisée n'est pas celle que l'on croit.

Tandis que Macron peine à cacher sa calvitie sur son jet ski à moteur polluant dans l'océan en face du Fort de Brégançon et qu'il donne des leçons au Liban endeuillé, l'équipe au pouvoir continue son offensive sécuritaire, cette fois-ci avec le concours du Figaro. Le thème est porteur - la banalisation de la violence. Problème: les statistiques révèlent que la vraie nouveauté est dans les violences policières.Merci Macron.
La France a peur
Dans son édition du 7 août 2020, le quotidien de la droite furibarde consacre sa une à l'insécurité, sous prétexte qu'il s'est procuré un "édifiant état des lieux dressé par les services de police et de gendarmerie". Ce rapport relate 72 heures de faits divers. 72 heures seulement, mais cela suffit à l'auteur de l'article, rédacteur en chef adjoint au journal,  à considérer ces 72 heures de faits divers comme représentatifs d'une France de la "violence ordinaire". Et de dresser quelques lauriers,…

La France étouffe

Macron, le Dindon et la stratégie de la peur.

Macron/Castex, le retour des branquignolles

Macron et la culture du viol en marche.

La fiction démocratique

ARCHIVES

Plus d'éléments

Articles les plus consultés

Sauvez des vies ? Virez Macron.

593ème semaine politique: ce qu'a fait Emmanuel Macron pour les pauvres

Les sous-doués de l'Elysée: #Macronavirus, à quand la fin ?