4 novembre 2007

26ème semaine de Sarkofrance : régime spécial

Déjà 6 mois. 26 chroniques hebdomadaires. Cette dernière est sous le signe du régime spécial.

Régime spécial pour le Président
Quand le smic augmente de 2%, il est apparu urgent à l'entourage présidentiel d'augmenter le traitement du Président de 140%. Pourtant, la comparaison du coût de la Présidence française avec nos voisins européens est édifiante.

Régime spécial pour le Conseil des Ministres
A l'heure des économies (franchises médicales, réforme des retraites, etc), le déplacement le plus coûteux, et le moins écolo, de la semaine fut la délocalisation du Conseil des Ministres en Corse, 2 AIRBUS et 2000 CRS pour 2 heures de réunion. Il fallut au gouvernement expliqué que la facture carbone de ce déplacement inutile serait compensé.
Laurent Wauquiez : "Je pense qu'on aura réussi les conseils des ministres décentralisés quand cette question ne se posera plus, quand tout le monde aura compris que la République n'existe pas seulement enfermée à Paris et que oui, c'est vrai, déplacer des ministres sur le terrain ça a un coût!", a-t-il tempêté. "Pour que ça ne coûte rien, l'idéal c'est de les enfermer dans leur bureau. Je ne pense pas que ce soit la meilleure manière de faire progresser l'Etat".

Régime spécial pour les députés
Alors que le travail est devenue la vertu mère de toutes les vertus, nos députés et sénateurs s'abstiennent. Y compris à gauche. Dans une entreprise, on appelle cela de l'abstentionnisme. C'est même passible de licenciement. Mais comment s'étonner quand le même Président loue le cumul des mandats ? Au moins, ils ont accepté de réformer leur régime spécial de retraite, le seul qui avait été oublié de la liste des réformes début octobre (sic!)

Régime spécial pour la justice
Non content de menacer le directeur de l'Express et le Canard Enchaîné suite aux révélations de la semaine passée sur son diplôme, la ministre laisse le Parquet s'opposer à une enquête contre le secrétaire d'Etat au Sport. A la plaignante qui l'accuse d'extorsion, Bernard Laporte a déclaré qu'il voulait plaisanter. Sacré farceur. Et l'on apprend que diffamer le Président, de surcroît en musique, cela vaut de la prison ferme (merci massi13).

La semaine prochaine, Nicolas Sarkozy s'envole pour les Etats Unis pour retrouver le Président américain. Loïc LE MEUR, blogueur officiel de la campagne du candidat, est invité et "over-excited".

Régime spécial.

2 commentaires:

  1. Vu de l'étranger je dis que les choses m'ont l'air de plus en plus grave...

    RépondreSupprimer
  2. @althéa : vu de France, aussi...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.