1 novembre 2007

Les menaces de Rachida Dati : sommes nous encore en démocratie ?

A lire l'Express et le Canard Enchaîné, nos pires craintes semblent se confirmer. Menace sur journalistes, chantages, pressions amicales, l'arsenal est complet et démontre trois choses :
1. Il faut avoir les reins solides pour résister.
2. La Ministre n'a aucun sang froid.
3. Les faits sont donc vrais.

Christophe Barbier raconte sur son blog quelle terrible semaine il a passé sous la pression de Rachida Dati, comme par exemple :
"Elle menace même de diligenter une enquête pour savoir où ont eu lieu les fuites sur ce dossier de candidature."
ou encore :
"Elle préfère faire appeler L’Express par son entourage, et lui demande de relayer des menaces incroyables: «Je vais aller à la télévision dire que c’est un journal raciste!»"
et aussi :
Plusieurs magistrats sollicités, dont les plus importants de la hiérarchie, interviennent pour expliquer qu’il ne faut pas, qu’il faudrait… Un intellectuel de gauche de ses amis est à son tour activé, mais il ne donne pas suite.

Le Canard Enchaîné du 31 octobre explique également comment la Ministre s'y ait pris pour faire pression sur l'hebdomadaire satirique. ce dernier a eu la bonn e idée de publier un extrait du CV dans lequel Rachida Dati maintient un doute habile sur son diplôme de MBA HEC: "1993 : MBA du Groupe HEC - Ancienne élève de l'Institut Supérieur des Affaires."
La formulation correcte eut été : "1993 : Groupe HEC,
Ancienne élève de l'Institut Supérieur des Affaires."

Commentaires :
1. Ces procédés sont hallucinants. Rachida Dati a appris à la bonne école (Rappelez vous)
2. La défense adoptée par la Ministre ("je suis femme et d'origine étrangère" + "vous me critiquez" = "vous êtes sexiste et/ou raciste") est stupide. Cette attitude fait injure à son intelligence.
3. Cette ministre est chaque jour un peu plus un alibi de communication et la voix de son maître.

5 commentaires:

  1. nouveau message sur le blog de Barbier :
    Rachida Dati calme le jeu [..] Pour L'Express, l'incident est clos.
    http://blogs.lexpress.fr/barbier/archives/2007/11/rachida_dati_ca.html

    RépondreSupprimer
  2. merci de l'info !
    Il a dû recevoir encore un coup de fil...

    RépondreSupprimer
  3. fait injure à son intelligence, certes, mais surtout à la notre.

    RépondreSupprimer
  4. @Pierre c : je ne suis pas sur que la nôtre soit l'une de ses préoccupations...

    RépondreSupprimer
  5. Le pb c'est que l'injure est faite à l'intelligence de toutes les femmes, et pas seulement par Dati, mais aussi depuis de nombreux mois par Royal ("je suis victime de sexisme" etc).
    Essayez de dire ça en milieu professionnel, "ah non les critiques contre moi c'est du sexisme".... vous allez vite prendre la porte, et même dans la fonction publique (peut-être pas la porte mais le placard sûrement).
    Concernant le fond du problème, Dati n'aurait jamais du commenter vu que la plupart de ses collègues masculins ont fait de même (s'octroyer des diplômes). Se justifier c'est toujours avouer qu'on est coupable, même si on ne sait pas de quoi. On a tous tendance à enjoliver la réalité, moi la première, après mon diplôme d'IEP Toulouse j'ai suivi les cours de maîtrise mais pas jusqu'au bout (because obtention concours)... et pourtant dans la conversation je me l'octroie cette maîtrise ! Et ça ne dérange personne.... mais bon je suis pas ministre :-)
    Par contre il me semble hallucinant de traiter de sexiste quelqu'un qui me ferait un reproche à ce sujet.... je ne sollicite pas mes ovaires quand je décide d'extrapoler (un peu) sur mes diplômes.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.