2 décembre 2007

Les propositions de Xavier Bertrand contre les 35 heures.

Suite aux déclarations de SON Président, jeudi 29 novembre à la télévision, Xavier Bertrand, Ministre du Travail, énonce ses propositions contre les 35 heures dans un entretien au JDD dimanche 2 décembre. Nicolas Sarkozy avait proposé de monétiser des jours de RTT (comptes épargne-temps pour les salariés du privé et du public), de déroger aux 35 heures, en échange d'augmentations de salaire sur la base d'un accord majoritaire dans les entreprises, et de mieux rémunérer les heures supplémentaires des fonctionnaires. Extraits.


"Nicolas Sarkozy semble dire aux entreprises: à vous de redistribuer du pouvoir d'achat car les caisses de l'Etat sont vides. N'est-ce pas un formidable aveu d'impuissance ?
Bien sûr que non. (...)"


Commentaire : langue de bois.

"Pourquoi les partenaires sociaux et le patronat casseraient-ils le dispositif des 35 heures dont ils se sont, au final, accomodés ?
Les 35 heures imposées étaient une erreur! Et tout le monde dit qu'elles sont un labyrinthe et un carcan."


Commentaire : la défiscalisation des heures supplémentaires a l'air d'être effectivement plus simple (sic!)

"S'agissant de la négociation sur le niveau des salaires, nous disposons d'un autre levier: la conditionnalité des allègements de charges qui représentent 20 milliards d'euros."
Commentaire : merci Ségolène Royal.

"Comment-allez vous faire pour régler le paiement des heures sup et des jours stockés des fonctionnaires ?
(...) Pour l'ensemble des salariés, les heures accumulées et non prises au 31 décembre 2007 pourront être apurées et payées par accord direct entre le salarié et son employeur en franchise de cotisation sociale. Pour l'avenir, ces heures pourront être transformées en salaire direct. (...)"

Compmentaire : une petite estimation du coût ?
"Les chômeurs, employés à temps partiel, salariés des TPE et beaucoup de retraités sont les laissés pour compte de ces mesures. Existe-t-il pour eux une réponse sociale ?
(...) Pour les salariés qui travaillent à temps partiel subi ou éclaté, notre priorité est leur passage à temps complet. Nous allons d'ailleurs signer des conventions en ce sens avec deux enseignes de la grande distribution en début d'année. Pour les entreprises de moins de 50 salariés, nous prévoyons un complément de salaire non soumis à cotisation sociale. Je n'oublie pas non plus les petites pensions de retraite (reversion et minimum vieillesse), qui devront être augmentées dans le cadre du rendez-vous retraite de 2008."
Commentaire : pour résoudre le temps partiel, le gouvernement va signer une convention avec .... deux enseignes de la grande distribution.... (il nous prend pour des c... ?)

En faisant du temps de travail une réponse au pouvoir d'achat, ne prépare-t-on pas les Français à renoncer à l'idée d'une durée intangible du temps travaillé ?
En France, le nombre d'heures ouvrées par salarié est le plus faible d'Europe. (...)
Commentaire : c'est vrai. Ce n'est pas la faute aux 35heures. Il n'y a pas assez d'emploi...

Lire l'intégralité de l'entretien: ici.

1 commentaire:

  1. Bonsoir,
    de mieux en mieux, c'est la faute des 35 heures s'il n'y a pas de sous en France !! Combien y-a-t-il de personnes qui travaillent aux 35 heures ? on nous dit 10 millions, moins les 5 millions de fonctionnaires égale donc à 5 millions. Sur les 5 millions, nombreux sont ceux qui travaillent 35 + 4 heures sup donc résumons : le gouvernement nous fait un fromage pour 20 milliards (ils n'ont qu'à supprimer la loi des 35 h) alors que l'état a donné en 2006 65 milliards d'Euros dont 90 % aux plus grandes entreprises. Il leur faut toujours un bouc émissaire , n'est-ce pas ? Secondo, au vue du décret sur les heures sup dans la fonction publique, seuls les cat B pourront faire des heures sup et seulement 4 jours ARTT non pris seront payés : super ! Merci pour notre pouvoir d'achat, c'est zéro ! Tout ceci démontre leur amateurisme et le niveau d'impréparation de leur programme. Un programme pour se faire élire mais pas pour gouverner...La démagogie et le populisme finissent toujours par se heurter à la réalité.
    Cordialement
    Badré Paul

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Soyez poli, et ne trollez pas.