4 décembre 2007

Seul Sarkozy a félicité Poutine de sa victoire contestée

Promesse non tenue jusqu'au bout : la diplomatie a sa morale que la morale ne connaît pas. Nicolas Sarkozy a félicité Vladimir Poutine, le Président Russe, pour la victoire écrasante - et contestée - de son parti Russie Unie aux élections législatives. Même Georges Bush a refusé de le féliciter de ce résultat.
Le Président américain a trouvé un artifice diplomatique pour éviter cette infamie : Poutine n'était pas candidat, pourquoi le féliciter ? La porte-parole de la Maison Blanche, Dana Perino, a déclaré que les Etats-Unis avaient de nouveau demandé lundi à Moscou d'enquêter sur les accusations de fraude, soulignant que M. Bush avait exprimé son "inquiétude" avant les élections, quant à leur régularité.

Selon Mme Perino, le président George W. Bush n'a toujours pas l'intention d'appeler son homologue, Vladimir Poutine, pour le féliciter, suite à la victoire de Russie unie, parce que le président russe n'était pas candidat aux élections législatives. Mais dans les faits, M. Poutine était bel et bien tête de liste du parti Russie unie, grand vainqueur du scrutin (source).
Nicolas Sarkozy n'a pas eu cette prévenance. Il
s'est entretenu par téléphone avec Vladimir Poutine, et l'a "chaleureusement félicité", aux dires du Kremlin. l'Elysée a confirmé lundi 3 décembre la teneur de cet entretien.

La France agit ainsi à complet contre-courant de nos voisins européens : l'Autriche craint une "glaciation démocratique"; l'Italie a demandé des clarifications; la Pologne est inquiète de "possibles irrégularités".

Question d'éthique ou de compétence ?

6 commentaires:

  1. Et j'entends déjà les "amis" de notre président qui vont transformer ces félicitations en un acte de courage de super Sarko. Super Sarko fier de ses opinions et qui fait tout ce qu'il faut pour que la France continue de commercer avec un pays... dans lequel l'opposition est mise en prison ou en HP.

    Les Etats Unis ont certes mené une guerre pour controler une partie du petrole au MO mais ils ne sont pas prets à tout pour rester en bon terme avec un autre pays petrolier.

    Qu'est-ce qui est le pire?

    RépondreSupprimer
  2. Ben non, ce n'est pas ça du tout : il a bien passé un appel en Russie, mais c'était juste pour préparer Noël!
    On a sa déclaration, là...

    (mieux vaut en rire ? peut-on rire même quand on est effrayé ? ...)

    CC

    RépondreSupprimer
  3. Prochaines élections, j'exige un test QI pour tous les candidats, Sarko aurait été forcément évincé !
    Comment peut on pactiser avec Poutine, quelle honte !

    RépondreSupprimer
  4. Avec des gens comme sarko, qui rique d'être toujours à contre-courant par rapport à ses collègues....ça va pas être facile de faire l'Europe !!!

    RépondreSupprimer
  5. @zara: je ne sais plus ce qui est le pire
    @CC: ta "citation" mérite tous les hommages : excellent !
    @Fanette : avant de tester les QI des politiques, j'aimerai tester celui de certains journalistes, non ? Avec quelques questions pertinentes, on aurait éviter bien des mensonges de campagnes...
    @jpeg24 : nous sommes effectivement mal partis...

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est pas juste, Sarkozy n'est pas le seul a avoir félicité Poutine, une autre personne s'est distinguée:

    Bruno Gollnisch himself (membre du bureau exécutif du Front national)

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.