13 janvier 2008

36ème semaine de Sarkofrance : "un réel problème de comportement"


L'expression est de Cécilia Sarkozy, dans le livre contesté d'Anna Bitton publié le 11 janvier. "Nicolas Sarkozy a un réel problème de comportement". On le savait nerveux, agressif contre ses contradictoires. On l'a découvert capable de s'enflammer comme un puceau, de s'exhiber comme un garçonnet fier de son nouveau jouet. Le coup de grâce est venu vendredi. Cécilia Sarkozy l'a (involontairement) détruit en trois citations saignantes.

Effectivement, les agapes présidentielles dans la presse people, son comportement de milliardaire BLING BLING, l'annonce soudaine de son mariage prochain avec une mannequin, les cadeaux à 80 000 euros que les deux fiancés se sont échangés à Noël, le jet privé de Vincent Bolloré pour partir à Petra, 5 jours après être revenu des palaces egyptiens, l'exhibition du fils de Raphaël Enthoven qui choqua ce dernier, les bagues du Président, la fête à l'Elysée, la convocation des photographes devant les Pyramides, tout cela a fait exploser la crédibilité d'un Président. Puis, en fin de semaine, on a appris de l'ex-première dame de France, que c'est aussi un "pingre" et un "sauteur".

Nicolas Sarkozy a perdu coup sur coup image et crédibilité. Cet homme est Président. Mais il n'en est plus apte. "La présidence de l'improvisation" et "de l'exhibition" a qualifiée Ségolène Royal samedi 12 janvier.

On en oublierait presque que cette même semaine, Rachida Dati a fait passer une loi sur la rétention de surêté et la responsabilité pénale, que des députés UMP zélés ont élargi. Maître EOLAS, comme d'autres, s'en émeut. Il qualifie cet élargissement "stupide". Nous aurions préféré le terme "dangereux". Sarkozy veut se doter d'une justice pour les immigrés (évoquée également par LA FRANCE DE DEMAIN). Un blogueur attentif a relevé quelques amendements liberticides discrets à la loi de finances. Un autre s'effraie à juste titre de ce malade du sida qui exprime son ras le bol en faisant la grève des soins.

On n'oubliera pas que cette semaine fut surtout celle d'un vrai renoncement - l'amélioration du pouvoir d'achat, d'une réforme avortée - le contrat de travail unique, remplacé par des aménagements négociés entre partenaires sociaux, et d'une mobilisation diverse, mais sous-traitée par les médias, en faveur d'un référendum sur le Traité Européen.
On n'oubliera pas non plus la prolifération nucléaire qui se poursuit, avec de nouvelles ventes de centrales au Moyen Orient. L'improvisation fut totale quand le Président annonça la fin de la publicité sur les chaînes de France Télévision. La Ministre Albanel qui planche sur le sujet n'avait pas été prévenue ! (source personnelle et information reprise par Donatien).

Un Président inapte et incontrôlable,
Une législation répressive en place,
Des médias fragilisés.


Que nous reste-t-il pour tenir 4 ans ?

11 commentaires:

  1. Pour Albanel elle l'a laissé entendre de façon tès implicite/explicite sur un journal du soir de France2 ...

    RépondreSupprimer
  2. @wildo : elle a lancé un chantier en août dernier sur France Télévisions. Le cabinet qui devait chiffrer les différentes alternatives n'avait pas été prévenu de cette hypothèse radicale, alors qu'il remet ses comptes... dans 8 jours.

    RépondreSupprimer
  3. la drogue...
    ou le vin rouge.
    (ou les deux)

    RépondreSupprimer
  4. "Un Président inapte et incontrôlable,
    Une législation répressive en place,
    Des médias fragilisés." si je ne craignais d'atteindre le point de godwin, je ferais une comparaison...

    RépondreSupprimer
  5. Il nous a fait tout ce qu'il y a de pire en à peine 1 an... Il ne lui reste plus qu'à nous faire un rejeton et déclencher une guerre et là, il nous aura vraiment tout fait...

    Pauvre France...

    RépondreSupprimer
  6. Indispensable ce blog en ces temps de sarkozysme indécent et triomphant.
    Ne lache rien!

    RépondreSupprimer
  7. euh...Rosa c'est missclooney. Pourquoi rosa ?

    RépondreSupprimer
  8. @Juan
    Albanel sur F2 - a bien parlé du mois d'aout dernier, en disant que sa vision des choses était différente. Tout en en ne remettant pas directement la decision arbitraire de Sarkozy en question, elle a très adroitement fait comprendre le "hold-up" ... tout en finesse ...

    RépondreSupprimer
  9. Epouvantable trahison antidémocratique du retour par la petite porte de la Constitution européenne en France, tout est expliqué ici, et les moyens d'action pour obtenir un référendum ça se jouera le 4 février prochain à Versailles, et c'est parfaitement possible :

    http://www.levraidebat.com/article-7335151.html

    A diffuser massivement !

    RépondreSupprimer
  10. @Althéa : le pire est à venir. Tout se fera en fonction du résultat des municipales, si ça penche à droite il aura un blanc seing pour faire tout et n'importe quoi, il nous rincera.
    Donc pour les municipales à gauche toute ! Nome de diou !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.