21 janvier 2008

37ème semaine de Sarkofrance : la politique de la culotte


Rien n'y fait. Ni les déclarations de voeux, ni la conférence de presse de la semaine précédente, ni les explications pédagogiques devant des ouvriers du Nord. Sarkozy dégringole dans les sondages. Il est la risée des humoristes, et même du New York Times qui s'interroge sur la polygamie de la dame (merci Dagrouik). Président Bling Bling ? Bing bing dans la Présidence ! Un sondage de fin de semaine l'annonce moins populaire que son premier ministre. C'est donc un problème de comportement, et/ou une question de responsabilité.

Nous ne reviendrons pas sur le comportement. En l'espace d'un mois, Sarkozy a grillé son capital de sympathie. Pour des raisons affectives, il a réussi à faire coïncider l'impatience populaire devant l'absence de résultats, malgré sa rapidité volontariste depuis 9 mois, avec une exaspération généralisée, à gauche comme à droite, pour son exhibitionisme Bling Bling. En moins d'un mois, il nous imposé Disneyland (le 17 décembre), les Pyramides (à Noël), Pétra (il y a 2 semaines), Vérone (il y a quelques jours) et bientôt le Taj Mahal. La "diplomatie sans Carla Bruni" est devenue un sujet à L'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille ! La politique étrangère du pays est-elle devenue un parcours touristique pour couple d'amoureux ?

Même ses interventions de retour en France sont désormais maladroites. Il va chez les pêcheurs "tous les 3 mois" pour dire "n'importe quoi". Tout au plus, aura-t-il réussi à effrayer tout le monde avec un mysticisme catholique mal placé. La question religieuse serait l'un des deux sujets majeurs, avec le climat, du 21ème siècle. Parle pour toi mon garçon. Pour ma famille, c'est le pouvoir d'achat de mes enfants.

Coté gouvernement, on fait le dos rond. l'ouverture politique a vécu. Besson est chargé du carnet de notes. Le plan anti-glandouille de Fadela Amara est enterré avant d'avoir vu le jour. Christine Lagarde essaie de masquer ses aveux : oui, la croissance ne sera pas de 2,25% en 2008. Cela fait 7 mois que tout le monde lui dit.
Jean-Marie Bockel, son collègue de la Coopération, qui a dû serrer la main de Kadhafi en Libye en juillet puis en décembre, s'impatiente.

Le gouvernement a ses objectifs pour 2008. On a appris que Brice Hortefeux devait trouver 26 000 immigrés à expulser. Michèle Alliot Marie réintroduit la police de proximité. Fillon abandonne la TVA sociale. Rachida Dati, bientôt auditionnée par la Justice, réussit à faire voter à l'unanimité une loi d'assurance pour les victimes (et on dit bravo. Et oui). Les franchises médicales sont en place et ça grince. Fillon plafonne la rémunération du Livret A à 3,5%. C'est vrai, il aurait pu rester discret. Les petits épargnants apprécieront. Déjà que les défiscalisations tous azimuts vont plomber les comptes sociaux... Les "partenaires sociaux" eux parviennent à un accord sur le nouveau contrat de travail (hors la CGT), après 4 mois de discussion. Heureusement, Dagrouik repère un loup, qui affaiblit cette bonne idée.

Malgré tout, les médias restent tranquilles. On commente l'actualité, on s'interroge. On ne chiffre jamais. On explique peu. On rigole quand le Président fait un bon mot. Une journaliste du Nouvel Observateur m'a justifié récemment le comportement de ses confrères : "il n'y a pas de pool de journalistes", pas de coordination. Dans une conférence comme celle du 8 janvier, "nous aurions dû nous concerter". Une question mal répondue à l'un aurait dû être reposée par un autre. C'est donc si difficile ?

Il est vrai qu'à gauche, les exemples ne sont pas fameux.

1 commentaire:

  1. La politique de la culotte est déjà un vieux slip pendouillant : Carla n'est pas encore mariée (on nous a donc menti au sujet de ce fameux jeudi ... lol ) et elle ne veut pas aller en Inde, elle bosse, c'est une femme Italienne qui se lève tôt, elle prep son nouvel album, c'est du sérieux ... J'en connais un qui va se retrouver seul comme un con devant le Taj Mahal ... ;-)

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.