17 février 2008

41ème semaine de Sarkofrance: Fillon président en 2012 ?


François Fillon est devenu, involontairement, le premier rival de Nicolas Sarkozy. Le Président élu il y a 41 semaines s'est emmêlé dans ses ambitions "bling bling, ray-ban, jet prêté et pépée italienne épousée en 6 semaines". Le 22 juin dernier, nous souhaitions que Nicolas Sarkozy "aille vite et fort", "afin de lever rapidement les malentendus". C'est chose faite. Nicolas s'est dépêché et quelquechose s'est brisé depuis décembre en Sarkofrance. François Fillon en est le grand vainqueur.

1. Sarkozy est sorti provisoirement de l'équation.
Un front commun, de Dupont-Aignant à Ségolène Royal, de Noël Mamère à Villepin, a lancé un "appel anti-Sarkozy" dans les colonnes de Marianne, expliquant que Nicolas Sarkozy a instauré une monarchie républicaine qui met à mal notre démocratie.
Simone Veil, la caution morale de Nicolas Sarkozy, s'est indignée du dernier vacarme de Sarkozy sur la Shoah. Nicolas Sarkozy l'avait appelée en renfort au lendemain de sa proposition de Ministère de l'Identité Nationale pendant la campagne électorale. Le boomerang a mis un peu moins d'un an à lui revenir dans la face. Localement, les candidats UMP au scrutin municipal cachent leur logo présidentiel. Bref, Sarkozy est devenu un handicap général.

2. Les Sarkozystes ont tenté de riposter avec la théorie du complot.
Rama Yade avait lancé la charge contre les journalistes charognards, lundi dernier, au micro de RTL. Belle bourde, les charognards s'attaquent à des animaux blessés ou morts. Sarkozy serait il affaibli à ce point ? Le Président appréciera l'avis de décès !
D'autres proches du Président, secoués par leur chef, se sont joints à la défense la semaine dernière: poser Sarkozy en victime est un classique. Yves Jego préfère dénoncer les "forces secrètes". Tiens, il ne parle pas de complot islamique ou judeo-maçéoniques. A le lire, une grande coalition underground s'est créée, des "intellos gauchistes" aux cheminots et aux chauffeurs de taxis (ah, non, pardon, les chauffeurs de taxi, ils ont paralysés Paris, Sarko a lâché et ce sont donc les nouveaux amis de l'UMP).
Vendredi 15 février, Fillon a contre-attaqué: "Cet acharnement que mettent certains responsables politiques qui n'ont pas été élus par les Français (...) à tenter de déstabiliser le président de la République est de mon point de vue profondément choquant et profondément anti-démocratique"

Sarkozy serait-il injustement harcelé ? Pauvre biquounet. Comme on dit dans la cour d'école de mes enfants, "fallait pas commencer, gamin !". On finit même par se moquer de ses difficultés érectiles ! Damned !

3. François Fillon est populaire, pas sa politique.
Fillon bénéficie de la chute de son chef. Après tout, il a l'air sobre et calme. Et il gère son gouvernement pendant que l'autre fébrile s'agite à raison de 2 promesses vite oubliées par jour.
Le 30 septembre dernier, nous écrivions: " l'impression est réelle: Sarkozy accélère pour éviter de trébucher. Pour la première fois depuis le 7 mai, la presse se fait l'écho de ses premiers échecs, de sa nervosité croissante en public. Paradoxalement, Sarkozy tient ses promesses de moyens, pas de résultat." Depuis 41 semaines, Fillon gère cette fébrilité présidentielle, et les Français lui en sont reconnaissants.

Sarkozy annonce-t-il sans prévenir que l'audiovisuel public n'aura plus de recettes publicitaires ? Fillon et Albanel tentent d'amortir le choc. Sarkozy traîne-t-il à lancer la réforme des retraites ? Fillon lui grille la politesse à Sarkozy en septembre dernier. Sarkozy annonce-t-il la tenue de carnets de notes, confiés à un cabinet privé, pour évaluer les ministres ? Fillon fait le gros dos.

Pourtant, les sondages ne révèlent aucun jugement favorable sur la politique menée. La croissance est faible, les marges de manoeuvre fiscales sont nulles. Les Français doutent de la compétence de l'équipe en place.
Cette semaine a vu l'adoption d'une loi sur la rétention à vie. On aurait dit que Rachida Dati s'excusait de la faire voter. La chasse aux sans-papier se poursuit, avec son lot de drames et de révoltes.

4. Carla Bruni veut aider son nouveau mari, et trébuche !
Cette semaine, la nouvelle épouse du Président a pris la parole, histoire de rassurer l'électorat senior déboussolé d'avoir fait connaissance avec tous les slips de bains de la dame depuis Noël. Patatras, Carla Bruni fait un rapprochement douteux entre le Nouvel Obs et les flics de Pétain...Et pourtant, elle a mis 5 jours à écrire son interview !

Bref, c'est un curieux quinquennat qui se déroule sous nos yeux. Jacques Chirac, avec les grandes grèves de 1995, ou Dominique de Villepin, avec les manifestations anti-CPE, avaient eux aussi touché le fonds de l'impopularité très rapidement après leur entrée en fonction. Mais il y avait eu combat. Nicolas Sarkozy n'a pas eu cette gloire.
Il s'est immolé tout seul comme un grand. Il est évidemment trop tôt pour deviser sur la prochaine présidentielle. Nicolas Sarkozy est certainement l'une des meilleures bêtes politiques quand il s'agit de conquête et d'élection. Mais Il a fait preuve de son incapacité à gérer. Sarkozy est un Président incompétent.

4 commentaires:

  1. D'abord,permet moi de te souhaiter de bonnes vacances, si tu arrives à en prendre car dans la Sarkozy on ne chaume pas.Il va falloir ajouter maintenant l'antisémitisme à la logue liste de ce complot.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20080217.OBS0907/roger_karoutchi_et_le_fascisme_rampant.html

    RépondreSupprimer
  2. merci Conrad !
    oui je vais prendre des vacances dans quelques jours. Arrêt du blog pour se ressourcer. Merci pour le lien. Il est édifiant.

    RépondreSupprimer
  3. Juan j'aurai pas l'audace de dire que ce commentaire est de moi puisque qu'il ne l'est pas^^ désolé.Moi je signe toujours mes commentaires:

    Conrad^^

    RépondreSupprimer
  4. désolé Conrad (et par ricochet, cher anonyme) pour la confusion. C'est la fatigue :)
    merci !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.