Arcelor, fonctionnaires, des promesses pour faire oublier Carla Bruni.


Après un bain de foule en public à Versailles avec sa 3ème nouvelle épouse, Nicolas Sarkozy est parti en Lorraine, visiter l'usine Arcelor-Mittal de Gandrange où 600 emplois sont menacés (45 minutes sur place): "l'Etat est prêt à prendre en charge tout ou partie des investissements nécessaires" avait il déclaré jeudi 31 janvier aux délégués syndicaux de l'établissement. Chiche ! A Paris, Eric Woerth a cédé aux syndicats de Fonctionnaires, pendant que Xavier Darcos recevait un rapport sur la revalorisation du métier d'enseignant déjà critiqué depuis les fuites publiées par LE FIGARO il y 4 jours. Promesses tous azimuts ?

A Gandrange, Sarkozy fait figure de "Super-délégué syndical". Il a répété son engagement: "Qui que ce soit qui soit propriétaire de l'usine, on est prêt à prendre à notre charge tout ou partie de l'investissement de modernisation" (...) "Ce peut être des investissements sur les machines (...) mais ce peut être aussi d'investir dans la formation des 300 jeunes qui ont été recrutés en même temps". la députée Aurélie Filipéti a rappelé qu'il "est difficile d'admettre que l'Etat subventionne un groupe et une activité - la sidérurgie - extrêmement profitables aujourd'hui", subvention par ailleurs difficilement acceptable par l'Union Européenne.

Xavier Darcos s'est vu remettre le fameux rapport sur la revalorisation de métier d'enseignant. Le Président de la commission qui l'a remis s'est expliqué lundi 4 février. Ce "Livre Vert" de 271 pages vaut une lecture approfondie (nous y reviendrons).

Eric Woerth a lui battu en retraite : en décembre dernier, il avait expliqué qu'il ne proposerait pas d'augmentation générale aux fonctionnaires pour 2008. Voici ce que nous écrivions le 17 décembre dernier :

Eric Woerth, le Ministre du Budget, a déçu les syndicats de Fonctionnaires lundi 17 décembre en annonçant qu'il ne proposait pas d'augmentation générale des salaires en 2008. Il préfère concentrer ses efforts sur les 17% d'agents de l'Etat qui ont "réellement" perdu du pouvoir d'achat. Il s'est refusé à chiffrer les sommes ainsi débloquées.

Lundi 4 février, il annoncé proposer cette semaine une augmentation du point d'indice : "Ce point d'indice qui est une augmentation générale, on pourrait ne pas l'augmenter mais on va faire une proposition d'augmentation" (...) "L'Etat n'a pas plus de marge de manoeuvres qu'hier" (....) "Simplement nous avons tenu compte des discussions que nous avons eues et de la nécessité de faire évoluer les rémunérations dans la fonction publique". "Nous avons aussi tenu compte du fait que le point d'indice, que nous considérons comme un élément et seulement un élément (de la rémunération des fonctionnaires), est très important pour les fédérations de fonctionnaires".

Au fait, l'UMP a perdu un siège de député, dans l'Eure-et-Loir, au profit des PS, par 55% des voix contre 45%.

Certains dignitaires de la Sarkofrance maîtrisent moins leurs nerfs : Patrick BALKANY estime que les journalistes de Libé (des "gauchistes") "se sont peut être lavés depuis Mai 1968".

Jean-Pierre Raffarin et quelques autres s'indignent des propos du Président du Conseil Constitutionnel "conseillant" à Nicolas Sarkozy un peu de retenue.

Promesses et grincements en Sarkofrance, Bonne semaine !

5 commentaires:

  1. Au moins on sait qu'il fond comme du beurre quand ça va mal. C'est déjà ça.

    Sinon, pour la poésie, ça ne va pas mieux non plus:

    Qui que ce soit qui soit propriétaire de l'usine...

    Magnifique!

    RépondreSupprimer
  2. Bla bla bla comme d'hab !
    Avec EDF il avait dit : on restera majoritaire,tu parles à 30% aujourd'hui l'état fait piètre figure dans l'actionnariat et ne contrôle plus rien.
    C'est simple, les fameux 6% de hausse du gaz servent entre autres à aligner l'ancien salaire du PDG GDF sur ses nouveaux petits copains de Suez ...
    Un salaire multiplié par 10 je crois.
    En Sarkozie toujours les mêmes qui gagnent au tirage !

    RépondreSupprimer
  3. @o16o : c'est son coté popu qui parle. faut excuser les fautes de Français.
    @wildo : il faudrait que l'on fasse un billet sur le sujet. "Avant / Après"

    RépondreSupprimer
  4. Oui car ça devient énorme là le décalage entre la parole et les actes ...

    RépondreSupprimer
  5. @ Juan: Eric Woerth a cédé aux syndicats de Fonctionnaires... Pas tout à fait d'accord: les syndicats réclamaient davantage (0,5%, c'est un peu loin de l'inflation !). C'est plus pour le symbole et le coup de pub que pour autre chose.
    Une manière de "céder" qui n'a rien à voir avec celle vis-à-vis des taxis.
    (La hotte du Père Noël… à Carnaval !

    @ wildo: un petit début d'avant/après: Les promesses non tenues de N. S., ou le bêtisier de la Présidence, bien sûr ouvert à toutes les propositions !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.