21 février 2008

Nicolas, cherche-moi : je suis un "terroriste intellectuel"


Nicolas Sarkozy a missionné ses prroches, ses redevables, ses débiteurs pour attaquer les attaquants. Laurent Wauquiez, "né en politique avec une cuillère en argent"(*) a parlé de "terrorisme intellectuel". Après les accusations de Roger Karoutchi, de François Fillon, l'appel de Rachida Dati, la paranoïa de Rama Yade, c'était de bonne guerre de la part d'un PORTE-PAROLE. Voici maintenant Yves JEGO qui porte plainte contre ... un blogueur.
Autant s'adresser à Dieu plutôt qu'à ses curés. Nicolas, cherche-moi. Je suis "un terroriste intellectuel". Voici mes aveux, mes motivations.


1. J'avoue, je riposte chaque jour à un Président omni-présent.

2. J'avoue, je parle de Carla Bruni quand celle-ci se fait photographier par 600 journalistes avec Sarkozy à Petra.

3. J'avoue, je casse chaque jour chaque déclaration nouvelle d'un ministre ou d'un conseiller

4. J'avoue, je souhaite terroriser Roger Karoutchi un peu plus chaque jour.

5. J'avoue, j'aimerai harceler Brice Hortefeux pour chaque défenestré.

6. J'avoue, je traite Christine Lagarde d'incompétente aussi fréquemment que possible, c'est-à-dire à chacune de ses bourdes.

Désolé, amis centristes, il fallait que cela sorte.



(*) il a hérité de la circonscription de Jacques BARROT, quand celui-ci est devenu Commissaire Européen.

5 commentaires:

  1. Bien élève Juan : vous pouvez continuez chaque jour comme ça on est tous derrière vous !

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bande de petits pleurnichards ! Dès que ça va mal, ils font appel à l'arbitre. N'importe quelle critique est "injuste", du "terrorisme".

    Se rendent-ils compte de leur ridicule?

    Soyez des hommes, bordel!

    RépondreSupprimer
  3. et en plus tu peux être assuré du soutien inconditionnel des sales gauchisses de Left_blogs

    RépondreSupprimer
  4. Tu peux y aller tu as mon soutien ! et je crois qu'on sera de plus en plus nombreux derrière toi !

    RépondreSupprimer
  5. Je soutiens totalement cette initiative.

    Vive la liberté d'expression (comme dirait Guaino...)

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.