21 février 2008

Sarkozy aime-t-il les sectes ?


Jeudi 21 février, France Info répétait que Nicolas Sarkozy avait "éteint" la polémique sur les déclarations de sa chef de cabinet Emmanuelle Mignon, une collègue d'école de commerce. Et si c'était faux ? Et si le Président était sur ce terrain - les sectes - dangereux ?

Jeudi 21 février, Nicolas Sarkozy a ainsi déclaré:
"En ce qui concerne les sectes, ma position a toujours été claire: les activités sectaires sont inacceptables, inadmissibles, il faut faire preuve de la plus grande fermeté» (...) «Ce n’est pas à moi de dire si la Scientologie est une secte. Il y a une commission"

Commentaire : ni Charles de Gaulle, ni VGE, ni François Mitterrand, ni jacques Chirac n'auraient eu une quelconque hésitation contre la Scientologie.
Mais pourquoi donc Nicolas Sarkozy a-t-il du mal à les suivre ?

Lire aussi Julien Tolédano, et le fil anti-sarko.

4 commentaires:

  1. Bonjour,

    tout ceci est très louche. je me demande si la visite de tom cruise n'était pas destinée à venir soutenir financière la future campagne présidentielle.
    Je me pose de drôles de questions.

    RépondreSupprimer
  2. Toujours est il qu'il s'applatit devant la Scientologie et que ceci est ionacceptable !

    RépondreSupprimer
  3. Oui Romane tu as peut être raison, c'est peut être un marché conclu entre Sarkozy et Tom Cruise, on ne sait jamais dans ce monde de magouilles, bref Emmanuelle Mignon a dit n'importe quoi et elle doit en assumer les conséquences!

    Conrad

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que malheureusement ce n'est pas qu'une question de "marché" et de fric !

    Tout le discours de NS sur la laïcité, et autres valeurs de la religion, va dans le sens de l'acceptation de la "spiritualité" de la Scientologie.

    A voir: Sarkozy et la scientologie, du temps où il était ministre de l'intérieur (et donc responsable des cultes... et de la lutte contre les sectes !)

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Soyez poli, et ne trollez pas.