30 mars 2008

47ème semaine de Sarkofrance : la normalisation


Cette 47ème semaine depuis l'élection de Nicolas Sarkozy fut celle de la normalisation. Qui sait si elle durera. Mais la Sarkozie s'est brutalement (inévitablement ?) normalisée ces derniers jours.

François Fillon est devenu premier ministre
Cette semaine, il a bien fallu annoncer les mauvaises nouvelles : les comptes 2007 sont mauvais (difficile de le cacher plus longtemps); les prévisions pour 2008 sont faiblardes; et les grandes promesses fiscales et sociales sont enterrées sine die. Fillon est devenu premier ministre, le gars qui annonce les mauvaises nouvelles avec sourire et optimisme (lire Partageons Mon Avis). Il a retrouvé la langue de bois habituelle des Premiers de gouvernement : il peut déclarer qu' "il ne changera pas" au cours du même entretien qui dévoile que la promesse de réduction de 68 milliards d'euros des prélèvements obligatoires est gelée jusqu'à nouvel ordre. Paradoxalement, la crise mondiale qui se profile lui donne l'excuse idéale de la méfiance économique qui nous frappe.

Nicolas Sarkozy a découvert le costume présidentiel
Après son déplacement en Afrique du Sud, Nicolas a emmené Carla rencontrer la Reine d'Angleterre. Son smoking présidentiel, au soir du 26 mars, le faisait ressembler à ses prédécesseurs. Pour la première fois, Nicolas Sarkozy "faisait" président. Pas de téléphone portable collé à l'oreille, moins d'agitation, des propos concentrés sur son "domaine réservé", la politique étrangère. Certes, d'aucuns jugeront que ces déclarations franco-britanniques dynamiteront un peu plus la construction européenne. Aller à Londres pour expliquer que l'amitié franco-allemande ne suffit plus est une drôle de manoeuvre.
Sarkozy a également confirmé qu'il enverrait davantage de soldats français en Afghanistan, une initiative contraire à la politique européenne de défense commune.

Les petits arrangements entre amis ne se cachent plus

Marianne appelle cela la "Promotion des nuls" : comme la Mitterrandie ou la Chiraquie avant lui, la Sarkozie récompense ses amis fussent-ils inefficaces. La pratique du pouvoir n'a pas changé avec Nicolas Sarkozy. l'illusion d'une Présidence irréprochable, impartiale ou modeste a vécu. Cette semaine, les dépenses somptuaires de Rachida Dati ou la nomination avortée de Georges-Marc Benamou à la Villa Médicis ont pu être épinglés.
Le week end dernier, les photos "volées" du couple présidentiel en villégiature au Maroc (leur quatrième périple touristique privé depuis décembre, après Pétra, l'Egypte, la Jordanie !) nous rassuraient: les Ray Ban sont bien toujours là, "dans un petit palais princier, au coeur de la palmeraie."

Les ménages les moins aisés n'ont plus d'illusion
De toutes les annonces de "réformes" de ces derniers jours, on pourrait se féliciter de la "modernisation du marché du travail", qui comprend notamment l'installation d'une séparation à l'amiable. Nous resterons prudent : cette "réforme" doit passer sous les fourches caudines d'une majorité parlementaire UMP qui grogne. pour le reste, les "caisses étant vides", la rigueur ne s'annonce pas mais se confirme. Peu importent les mots. Le gouvernement n'a ni les moyens ni la volonté de protéger les plus faibles alors qu'une crise économique globale se profile.

Ami Sarkozyste, avais-tu voulu cela ?

3 commentaires:

  1. J'ai voté pour !
    signé : un ami sarkozyste.

    Pouf pouf.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un chef d'Etat en échec qui a tenté la semaine passée de se raccrocher à la traîne de la reine d'Angleterre. Afin de vernir son image, il a commis un séjour officiel que j'aimerais croire vain et futile, plutôt qu'inconséquent et néfaste. Le slogan fumeux d'« entente amicale », pâle cover de l'Entente cordiale et délicate allusion à la première guerre mondiale, dégradera encore les relations avec nos partenaires allemands. Alors que sur fond de publication par the Sun d'une photographie de « Mrs Starkerzy » nue, les Britanniques n'en retiendrons par contraste que les toilettes de Carla B.

    Mais je tâche d'oublier le personnage, tant il est profondément invariable, pour me focaliser sur l'annonce devant le Parlement britannique, le 26 mars, du renforcement de nos troupes en Afghanistan...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.