20 mars 2008

Nicolas Princen, le bizutage se poursuit à la télé



Cela fait toujours plaisir de voir un jouet se retourner contre son créateur, et des estimés confrères être cités voire interrogés.

1 commentaire:

  1. La "nomination" de ce cyber-sarkoboy sexy tient bien de la mascarde. La seule question étant de savoir ce qu'il y a derrière.
    Une Nième foucade de notre Président, entre la colonisation de Mars et la Shoah au CE1 ?
    Ou alors autre chose ?

    Cela étant, je vois mal l'Elysée se lancer dans une cyber-guerre contre les bloggeurs et les vidéos compromettantes.
    Mieux vaut laisser ça aux militants UMP, dont les commandos de trolls n'ont pas attendu la victoire de leur héros pour arpenter le Net...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.