lundi 21 avril 2008

Sondages: l'échec de popularité de Sarkozy


Le Président a pourtant changé. Il se fait discret, parle environnement, politique étrangère et dialogue social. Rien n'y fait. Sondage après sondage, les Français interrogés n'y croient plus. Echec sur toute la ligne.

Dimanche 20 avril, le Journal du Dimanche publiait son traditionnel sondage IFOP. Une branlée pour le Président.

Pour 79% des Français, Sarkozy n'a pas amélioré la situation.. 64% des Français sont mécontents de Nicolas Sarkozy comme président de la République.
Lundi 21 avril, Libération publie un autre sondage, réalisé par un nouvel institut, Viavoice
59% des personnes interrogées jugent que cette première année de présidence a été "plutôt un échec", 20% étant d'un avis inverse et 19% répondant "ni l'un ni l'autre" 51% jugent défavorablement la "gestion de la majorité" par Nicolas Sarkozy, 35% se disant plutôt satisfaits et 14% NSP. Ses "orientations politiques" sont désapprouvées par 55%, approuvées par 35% (10% NSP).
Jeudi 24 avril, Nicolas Sarkozy parlera aux Français à la télévision. Le JDD livre des "confidences" de l'Elysée.
Minutieusement préparé depuis huit jours, au prix de séances de travail quotidiennes auxquelles participe, au gré des emplois du temps, son "carré des fidèles" (Jean-David Levitte, conseiller diplomatique; Raymond Soubie, conseiller social; Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée; Henri Guaino, conseiller spécial), le rendez-vous du 24 avril ne devrait rien laisser au hasard. Divisée en trois séquences - questions internationales, société, économie -, cette intervention n'a, au fond, qu'un seul objectif: convaincre les Français que les promesses de campagne seront "intégralement" tenues. Le "respect des engagements pris" sera le fil rouge du propos présidentiel. "Certains désespèrent de sentir les effets du changement promis", rapporte ce député sarkozyste confronté, chaque semaine, dans sa circonscription, à la frustration des électeurs qui, entre annonces et démentis, finissent par perdre pied.

4 commentaires:

  1. L'opérationn "sauver le soldat sarko" risque d'être difficile même avec des journalistes complaisants.
    On ne peut plus parler de désaveu mais d'échec et de rejet.
    Rien de surprenant pour ceux qui se sont dès le départ prononcés contre Sarkozy mais une partie de ses électeurs de mai a enfin réalisée son erreur.
    Bon, l'opinion est certes versatile et on peut parier que l'échec, ou plutot les difficultés rencontrées comme ils l'énonceront seront attribuées à la "crise mondiale". Don ttout le monde connaissiat les risques avant les hypothèses budgétaires hasardeuses des décomplexés

    RépondreSupprimer
  2. Soutiens totalement la lutte contre la censure des blogs :
    http://librevent.over-blog.com/
    article-18903001.html

    RépondreSupprimer
  3. @rébus : j'aimerai croire qu'une majorité de Français ne referait pas la même erreur si l'élection se tenait aujourd'hui... Mais l'opposition est également en triste état.

    RépondreSupprimer
  4. BiBi a eu l'honneur de recevoir un carton d'invitation pour la répétition de la Conférence de Presse de jeudi. BiBi est en mesure de vous assurer que l'entretien télévisé se fera en... 6 actes ( sans coupures publicitaires).BiBi sur son site www.pensezbibi.com lève le voile pour les lecteurs internautes de Wikio. Ne manquez pas cette répétition que nul autre site que celui de www. pensezbibi.com n'est en mesure de vous offrir.
    En prime vous pourrez y déposer votre commentaire.
    BiBi

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

#Hollande

#Fun

#Sarkozy #Droite

ABONNES