12 mai 2008

Frédéric Lefebvre, le nouvel homme fort de Sarkofrance


Très tôt, il nous avait intrigué. Il faisait partie des "hommes du Président," l'homme de l'ombre que les médias aime à débusquer.

Il y a 8 jours, il a signé un courrier attaquant l'impartialité de l'AFP. Pourquoi le secrétaire national de l'UMP en charge de l'économie s'occupe-t-il de la couverture médiatique d'une anecdotique chamaillerie prudhommale entre Ségolène Royal et ses assistantes parlementaires ?

Depuis quelques mois, Frédéric Lefebvre est omniprésent. Député UMP d'Issy-Les-Moulineaux, il revient de loin. Et il occupe le terrain: télévision publique, niches fiscales, Turquie, première bougie présidentielle, critique de l'AFP , etc...

D'où vient il ?
"Mon objectif de vie était que Nicolas Sarkozy devienne président de la République" avait il expliqué à certains, en juin dernier. Il a ainsi travaillé 15 ans pour la carrière politique de Nicolas Sarkozy. Mais son vrai métier, c'est lobbyiste. PIC CONSEIL s'est associée en 2004 à une autre agence pour agir sous une marque commune :"DOMAINES PUBLICS." En 1996, il a créé PIC CONSEIL.

Frédéric Lefebvre n'a pu rejoindre l'entourage élyséen du Président en mai dernier. Cécilia Sarkozy s'y est opposée. Elle lui reprochait d'avoir trop couvert la double vie de son époux présidentil dans les derniers temps de la campagne. Qu'importe. Frédéric Lefebvre devint le suppléant d'André Santini, député-maire et futur secrétaire d'Etat à la Fonction Publique. Lefebvre devint mécaniquement député en juin 2007, quand Santini fut confirmé au gouvernement Fillon. Il fut d'abord en charge de l'économie au groupe UMP à l'assemblée nationale. Puis, il lui fallu attendre octobre, et le départ de Cécilia Sarkozy, pour reprendre un rôle d'envergure auprès de Nicolas Sarkozy.

Comment agit il ?
Frédéric Lefebvre s'attache particulièrement aux médias. Il souffle des idées à la Commission Copé, chargée depuis janvier dernier de réfléchir à "nouvelle télévision publique" sans publicité. Il a repris l'animation du "Club Parlementaire," un lieu de rencontre (donc de lobby) rassemblant parlementaires et représentants du secteur audiovisuel. Ce club avait été créé par Emmanuel Hamelin, ancien député UMP du Rhône, battu en juin 2007 aux élections législatives. En mars dernier, à l'issue des calamiteuses élections municipales, il est devenu l'un des trois porte-parole de l'UMP.
Lobbyiste de profession, il sait agir : ""Il cherchait toujours à faire des cadeaux en termes d’amendements pour faire passer la pilule des lois Sarkozy" relevait Noël Mamère.

Que fait-il ?
Le député semble protéiforme mais des lignes se dégagent. Sa place est stratégique dans le dispositif sarkozyen. Il alimente le débat en coups politiques :
Frédéric Lefebvre veut bousculer la gauche par des postures médiatiques et des coups politiques: quand Sarkozy énonça ses mesures en faveur du pouvoir d'achat en novembre dernier, Lefebvre intervint dans les médias pour expliquer que ce "paquet social" représentait 31 milliards d'euros de pouvoir d'achat en plu. C'est faut, mais ça passe. Quand Christine Lagarde paraît timide sur les niches fiscales, le voilà qu'il propose de les diviser par deux d'ici 2012: argument politique, Lefebvre se place sur le propre terrain de la gauche.
"Je propose que l'on divise par deux le montant des niches fiscales d'ici à 2012 : cela fait un effort de 6 milliards d'euros par an, soit un peu plus de 10% de réduction des niches fiscales par an", explique M. Lefebvre. "Au gouvernement de nous dire quel pourcentage il faut pour atteindre ces chiffres. Ainsi on pourrait mettre un tiers de l'économie sur la réduction des déficits, et partager les deux tiers restants entre le RSA, la revalorisation des petites retraites, et l'incitation des PME à distribuer une part des bénéfices aux salariés", poursuit-il.

Il aime aussi faire pression sur la grande distribution, mais ménage les grandes entreprises.
Lefebvre s'est prononcé pour le "double étiquetage" des prix (avec les prix et l’évolution du prix depuis un an à chaque changement), la mise en place de comparatifs tarifaires sur le Web entre les enseignes, ou la possibilité de class-actions pour les consommateurs. Mais avant d'être député, il était proche de grands groupes. Déjà conseiller du ministre de l'Intérieur, il avait pour client Suez, Bouygues, Alcatel, Sodexho, les casinos Lucien Barrière, le fabricant de rhum Bacardi, le cigarettier Altadis (source).
Devenu député, il poursuit. Par exemple, il suggère que les marques devraient être autorisées à faire du placement de produits dans les émissions ("Dans la musique, je propose de nouvelles émissions sur le service public dans lesquelles des maisons de disques ou la Fnac soutiendraient des artistes" janvier 2008)...).

Un homme touche-à-tout...

6 commentaires:

  1. Oui, Frédéric Lefebvre est le roi du lobbying, son activité essentielle : faire pression, et aussi, il est le porte-flingue de N. Sarkozy avec les mêmes méthodes : fort avec les faibles et faible avec les forts.
    Quant à ses dernières et nombreuses interventions dans les médias au sujet de S. Royal. Il pourrait parler de son proche collègue Dominique Paillé, également porte-parole et
    conseiller à l'Elysée, qui a été condamné, le 26 mars 2OO4, par le tribunal correctionnel de Paris, à dix mois de prison avec sursis et trente mille € d'amende pour ABUS DE CONFIANCE, concernant des DETOURNEMENTS d'une somme de quarante mille € à l'encontre de l'association Appel-Europe.Il a également été condamné par les Prud'hommes. Dans les deux cas, il n'a pas fait appel.
    (Voir l'excellent site Bakchich, rubrique : confidentiels.)

    RépondreSupprimer
  2. Frédéric Lefebvre, le Perroquet lobbyiste Frédéric Lefebvre, 44 ans, surnommé Monsignore, qui fut un proche d’Alain Madelin et de Patrick Ollier, gère les réseaux parlementaires sarkozystes depuis 1993, ce qui lui donne un carnet d’adresses irremplaçable. Il est aussi actionnaire d’un puissant cabinet de lobbying, Perroquet Institutionnel Communication, qui a travaillé pour Altadis, les casinos Barrière, Suez ou les kinésithérapeutes
    il est le vrai porte flingue de sarko
    depuis sa nomination comme porte parole de l UMP,il dégaine ses communiqués de son parti plus vite que ses prédécesseurs (surtout ces 15 derniers jours),même sur dailymotion il est un des contributeurs les plus acharnés.
    le lobbying des medias le fascine aussi (http://cpaa.unblog.fr/)
    le remake des tontons flingueurs!!

    http://www.bakchich.info/article578.html

    RépondreSupprimer
  3. A VOIR OU REVOIR POUR COMPRENDRE LES ACTIVITEES DE MR LEFEBVRE

    Lundi investigation : les lobbies au coeur de la république

    http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoaft2Gq.html#

    RépondreSupprimer
  4. Je crois qu'il commence à fatiguer beaucoup de monde
    http://www.lejdd.fr/cmc/blogs/200819/pour-une-presse-libre-et-sarkozyste_116343.html

    RépondreSupprimer
  5. Ce monsieur Lefebvre est le véritable idéologue de la Sarkozie. Idéologue un brin haineux (voire ses propos contre Ségolène Royal), il n'hésite à utiliser des procédés limites (Attaque contre l'AFP pour le dernier en date).
    Personnage visiblement dangereux, vous avez raison de le signaler.

    RépondreSupprimer
  6. moi je vous conseille un livre de survie anti conformiste en ces temps obscures, chef d'oeuvre ! qui permet de tenir le coup dans cette gabejie, le blog de l auteur est ici
    http://www.vivreavecdescons.com

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.