2 août 2008

65ème semaine de Sarkofrance: petites vacances ... pour qui ?


Nicolas Sarkozy et son gouvernement ont cloturé une saison bien remplie lundi dernier, quelques jours après les parlementaires. Bureau rangé, cahier de révisions sous le bras, c'est le temps des petites vacances en Sarkofrance. Il était temps, le moral des ménages français a encore touché le fonds en juillet.

Les vacances Bling Bling du couple présidentiel
Le Président et son épouse se sont échappés dès l'après midi pour quelques jours de congés dans la résidence du Cap Nègre de la famille Bruni. Nul besoin de se faire prêter d'autre villa cet été. Nicolas Sarkozy a beau avoir rangé ses Ray-Ban (quelle différence entre les deux G8 à un an d'intervalle !), le Bling Bling semble une seconde nature. Il va faire son jogging au Cap Nègre à côté de Saint Tropez. Comme par hasard, une caméra passait par là. Qu'il s'oxygène bien. Ce n'est pas dans les rues polluées de Pékin qu'il pourra le faire le 8 août prochain.

Dans Vanity Fair, l'épouse du chef de l'Etat se voit comme Jacky Kennedy. Le magazine américain la montre chevauchant les toits de l'Elysée en robe de soirée. L'Elysée est-elle devenue une annexe commerciale de la chanteuse ? Carla Bruni n'a même pas oublié de distribuer en personne son dernier album aux membres du gouvernement à l'issue du dernier Conseil des Ministres.

Sur les plages de la côte, Nicolas Sarkozy croisera peut être Bernard Tapie, tout heureux de se voir confirmer lundi que l'Etat ne fera pas appel de la décision du tribunal arbitral qui lui fait gagner son affaire contre le Crédit Lyonnais, avec 400 millions d'euros à la clés dont 20 millions au moins pour lui même.

Sarkozy a aussi fait le ménage chez lui avant de partir. Sa directrice de cabinet, "femme de l'ombre" de sa campagne présidentielle, Emmanuelle Mignon, est débarquée au profit d'un ancien préfet de 66 ans.

Les soldes sociales ont continué jusqu'au bout.
Jusqu'au dernier jour, le Parlement a adopté les mesures gouvernementales proposées en matière sociale: service minimum à l'école, réforme du temps de travail, offre raisonnable d'emploi, loi de modernisation de l'économie. Il est toujours frappant de constater que les lois les plus essentielles sont votées entre juin et juillet en Sarkofrance. Ensuite, les ministres se sont donnés le mot pour alimenter le débat public pendant qu'ils partaient en vacances.

Le jour de son départ en vacances en Italie, François Fillon a pris la peine d'écrire aux partenaires sociaux au sujet des retraites. Il leur propose "relèvement progressif" des cotisations vieillesse en trois phases : 0,3% en 2009, 0,4% en 2010 et 0,3% en 2011. Et il souligne que les employeurs ne devraient pas voir leur facture sociale augmenter puisque les cotisations d'assurance-chômage devraient baisser en parallèle. La réduction du chômage - ou plutôt l'éviction des chômeurs de l'assurance-chômage - a permis à l'UNEDIC de retrouver "des marges manoeuvres." La boucle est bouclée.

Les ministres ont annoncé la couleur de la rentrée
Cinq ministres ont jeté en pature à la presse et à l'opinion leurs projets de rentrée, histoire d'occuper le terrain. Rachida Dati a tenté de faire oublier sa Web Tv narcissique de la semaine passée en dévoilant son plan pour les prisons : un recours plus importants aux aménagements de peine et à la résidence surveillée; pas de moyens supplémentaires (hébergement, encadrement) pour les détenus et leurs surveillants, au-delà du plan de 2002. 70% des détenus sont incarcérés dans des maisons d'arrêt dont le taux d'occupation des prisons est plus proche de 150% que de 126%, le taux officiel. En 2008, le nombre de détenus excèdent déjà l'objectif de places que le gouvernement entend atteindre en ... 2012, une fois toutes les constructions achevées.

Roselyne Bachelot et Eric Woerth ont eux dévoilé le plan d'économie de l'assurance maladie. Il paraît que le régime, déjà déficitaire de 4 milliards d'euros cette année, manquera de 2 milliards d'euros par an si l'on ne fait rien. La solution ? Renvoyer les assurés sociaux vers leurs mutuelles complémentaires et taxer davantage ces dernières. Et pour les 8 millions d'entre nous qui n'en ont pas ? Qu'ils se débrouillent. Le gouvernement promet que "le dispositif d’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, qui prend depuis quelques mois la forme d’un chèque santé, sera amélioré."

Christine Boutin a expliqué son plan en faveur du logement social et"sa lutte contre l'habitat indigne."Plutôt que de réduire la voilure de la loi SRU, elle en aménage le périmètre. la loi exigeait des communes 20% de logement social locatif. Désormais, les achats de logement social par leurs anciens locataires seront comptabilisés dans cet objectif de 20%.

Rama Yade, absente de la scène médiatique depuis des semaines, et Nadine Morano ont enfin dévoilé leur nouvelle trouvaille : des "peace corps" pour sauver l'adoption à l'étranger. De jeunes Français, amateurs et volontaires , seront formés et envoyés à l’étranger pour faciliter l’adoption par les familles françaises.

Last but not least, Roger Karoutchi, le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, a prévenu ce dernier qu'il devrait revenir une semaine plus tôt pour voter le RSA de Martin Hirsch. A la perspicace journaliste de France Info qui lui demandait si finalement le RSA était financé, il répondit : "les arbitrages auront lieu dans les prochaines semaines."

Mais on croyait que vous étiez partis en vacances ? Et si c'était un effet de comm ' ?

L'Europe divisée dans des négociations à l'OMC plantées
Occuper le terrain médiatique en France était un impératif : jusqu'à l'échec des négociations sur le commerce mondial à l'OMC mardi soir, Sarkozy, tout président qu'il est, a divisé l'Europe. même pour de mauvaises causes, on croyait, comme Angela Merkel ou Gordon Brown, que le pays qui préside pour 6 mois l'Union Européenne devait rechercher le consensus de ses membres. Que nenni ! Après avoir critiqué les nonistes irlandais et la banque centrale européenne, le voici qui divise le camp européen en pleine négociation internationale. Beau sens tactique ?

Une affaire Tapie, une plantade européenne, une villégiature bling bling...

Les vacances avec les Sarkozy ne sont pas de tout repos !


Crédit photo: CeeCee

2 commentaires:

  1. C'est fou comme il se passe toujours des choses intéressantes voir embarrassantes pendant l'été et là on retrouve notre Sarko à pied ou à vélo tout de sueur vêtu qui nous fait tout oublier et nous demande de nous endormir comme un marchand de sable !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce tour d'horizon exhaustif mais guère réjouissant... Il est vrai que tous les mauvais coups ont traditionnellement lieu dans la torpeur estivale quand les Français essaient d'oublier les petites misères du quotidien (mais ils sont de moins en moins nombreux à pouvoir partir et la durée des séjours rétrécit (entre 4 et 15 jours !) et j'entendais il y a peu bistrotiers et restaurateurs se plaindre, de moins en moins de clients et de moins en moins de consommations (repas ou boissons). Il y en a même un qui parlait d'une "assiette pour deux".
    quant à la lumineuse idée de Sainte-Boutin de faire déguerpir les locataires d'HLM qui ont des revenus trop élevés, plutôt que de demander un sur-loyer (pas question de construire plus de logements sociaux, cela va drôlement aider le bâtiment qui commence à subir les contre-coups de la crise financière due aux subprimes américaines... comme je le lisais dernièrement, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne les autorités prennent tardivement des mesures pour surmonter la crise alors qu'en France tout est fait pour qu'elle s'aggrave : les "salauds de pauvre" peuvent se fouiller... tout pour les riches !).
    Or donc la mesure envisagée par Boutin est complètement stupide pour deux raisons : primo, les classes moyennes obligées de recourir au secteur libre vont perdre tellement de pouvoir d'achat qu'ils seront aussi pauvres que ceux qui les remplaceront dans les HLM. Secundo, c'est aggraver le manque de mixité sociale dans les HLM, laisser les plus démunis entre eux dans des banlieues qui seront de plus en plus de relégation sociale et ethnique.
    Bravo ! la Boutin !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.