21 août 2008

Géorgie, Afghanistan : Sarkozy monte au front

En Géorgie ou en Afghanistan, on ne nous dit pas tout.

Après son plaidoyer lundi, Nicolas Sarkozy a publié un communiqué commun avec le Président Medvedev mardi 19 août dans la soirée, confirmant le retrait tant attendu des troupes russes du territoire géorgien. Il est possible que ce communiqué ne rassure pas les Géorgiens. En premier lieu, les Russes maintiendront 500 soldats sur place pour "la mise en œuvre des mesures additionnelles de sécurité." En second lieu, par ce communiqué, les deux présidents confirme ... qu'il n'y a pas d'accord sur le nombre d'observateurs de l'OSCE avec la Russie ! Medvedev a accepté le principe de leur présence, mais pas leur nombre...

"Comme ils en étaient convenus, le Président de la République française Nicolas SARKOZY, Président en exercice du Conseil de l’Union européenne, et le Président de la Fédération de Russie Dimitri MEDVEDEV ont eu ce jour une conversation téléphonique.

Les deux chefs d'Etat sont convenus de l’urgente nécessité de pleinement mettre en œuvre l’accord de cessez-le-feu en six points, conclu le 12 août à Moscou.

Le Président MEDVEDEV a annoncé au Président SARKOZY que le retrait des troupes russes sera achevé les 21 et 22 août, à l’exception d’un effectif de 500 personnels chargés de la mise en œuvre des mesures additionnelles de sécurité prévues par l’article 5 de l’accord du 12 août.

Le Président MEDVEDEV a par ailleurs confirmé son accord à la présence d’observateurs de l’OSCE qui coopèreront avec les patrouilles dans la zone temporaire de sécurité.

Le Président de la République française a indiqué son souhait que le nombre des observateurs de l’OSCE puisse être rapidement augmenté et a confirmé l’envoi d’observateurs français dans le cadre de cette mission."

Nicolas Sarkozy est arrivé en Afghanistan mercredi 20 août pour rassurer, consoler et soutenir les soldats français présents sur place, après la mort de 10 d'entre eux.
"La meilleure façon d'être fidèles à vos camarades c'est de continuer, c'est de relever la tête, c'est d'agir en professionnels" (...) "Je tenais à vous dire que le travail que vous faites ici, il est indispensable (...). Pourquoi on est ici ? Parce qu'ici se joue une partie de la liberté du monde. Ici se mène le combat contre le terrorisme. Nous sommes ici non pas contre les Afghans, mais avec les Afghans, pour ne pas les laisser seuls face à la barbarie".
"Je n'ai pas de doute, il faut être là. Moi aussi, j'étais sous le choc (...), mais je vous dis en conscience que si c'était à refaire, je le referais. Pas la patrouille et l'enchaînement des événements, mais le choix qui m'a amené à confirmer le choix de mes prédécesseurs d'envoyer l'armée française ici"
Le même jour, on en apprenait davantage des circonstances de ce drame : des soldats blessés ont témoigné de la lenteur de la réaction du commandement (pendant près de quatre heures sans renfort") et, pire, les soldats français ont été la cible ... de tirs imprécis des avions de l'OTAN !

Les frappes aériennes de l'OTAN censées permettre aux soldats assaillis de sortir du guet-apens ont par ailleurs, selon les blessés, raté leur cible et touché des soldats français, de même que des tirs venant des soldats afghans positionnés en aval. Les communications radio ont par ailleurs été coupées avec les unités du Régiment du marche du Tchad, créant une grande frustration parmi les soldats coincés au col.

Commentaire : certains réclament un débat sur les finalités de cette intervention, voire un retrait pur et simple des forces françaises. Cette participation de la France à une opération de l'OTAN a été décidée ... en 2001, après les attentats du 11 septembre. La situation n'a-t-elle pas évoluée en 7 ans ? Sinon, ne faut-il pas a minima sur l'efficacité de cette présence militaire ? deux questions qu'il aurait été utile de se poser avant de renforcer le contingent français. L'OTAN est tenue en échec, comme l'explique très bien cet article du MONDE.

Crédit Photo AFP

4 commentaires:

  1. Je me permets de vous indiquer un blog, simple et explicite, sur les questions de défense. Il s'agit de :
    secretdefense.blogs.liberation.fr
    Le journaliste est J. Dominique MERCHET.

    RépondreSupprimer
  2. tout à fait d'accord avec jane sur le blog secret défense: justement, il indique que sarkozy en venant en afghanistan a fait monter les enchères pour le meutre de soldats français (formidable publicité pour les talibans de voir débarquer un président)...

    ce minable est vraiment d'une incompétence crasse...

    RépondreSupprimer
  3. Merci Jane: je connais ce blog. Très bonne référence !

    RépondreSupprimer
  4. Quand l'incompétence (de la suffisance hallucinée en l'occurence) est sans effets, ce n'est pas très grave.
    Nous sommes hélas dans le cas exactement inverse.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Soyez poli, et ne trollez pas.