8 novembre 2008

Les limites de la politique sociale du gouvernement


l'annonce du plan emploi, puis l'examen du budget 2009 de l'Etat et de l'assurance maladie permettent de dresser un premier bilan des avancées et des reculs, en matière sociale, de l'action présidentielle pour les mois à venir.

Les mesures du passé
Certaines mesures du passé sont intouchables. Malgré ses bons mots, le président se garde bien de revenir sur un ensemble de "réformes" qui fragilisent d'autant les plus pauvres.
  • "l'offre raisonable d'emploi, qui fragilise les chômeurs.

  • Le paquet fiscal (10 milliards d'euros en 2009), qui comprend notamment le bouclier fiscal à 50%, des exonérations de droits de successions pour les ménages les plus riches, l'exonération partielle des intérêts d'emprunt immobilier (mesure anachronique), ou la défiscalisation des heures supplémentaires (qui grève le budget et bloque les embauches).

  • L'abrogation des franchises médicales,
Les mauvaises nouvelles du budget 2009
  • L’épargne d’entreprise (primes de participation, intéressement, abondements des employeurs sur les plans d’épargne entreprise), jusqu’ici exonérés de cotisations sociales, seront taxés à 2 %. Les parachutes dorés ne seront taxés qu'au-delà de ... 1 million d'euros.

  • La prime pour l’emploi (PPE) est fragilisée au bénéfice du RSA : ses montants et ses seuils d’éligibilité sont gelés Comem le note l'Observatoire des inégalités, "les salariés qui ont un revenu proche du Smic financeront le complément de revenu des plus pauvres."
  • La faible augmentation du traitement des fonctionnaires (5 millions de personnes): +0,4% en 2009, alors que l'inflation excède les 3%.
  • Le budget des ministères de l'emploi et de la Ville sont en baisse.
Les bonnes bouvelles sociales du budget 2009.
Il y en a quelques-unes :
  • Le RSA, malgré son financement aux détriments des classes moyennes.
  • Le budget prévoit aussi une prime transport, une aide à la cuve de fioul
  • Le minimum vieillesse sera augmenté de 6,9% en avril 2009 (soit 677 euros par mois) et l’allocation de solidarité aux personnes âgées devrait progresser de 25 % d’ici à 2012.
  • Trois niches fiscales seront plafonnées (investissements dans des logements dans les centres ville et en Outre-mer, location d'appartements meublés). Comme le note l'Observatoire des inégalités, ces niches "permettent aujourd’hui à des ménages fortunés de réduire leur impôt sur le revenu de plusieurs milliers d’euros. Cependant, ces quelques millions d’euros (168 millions d’euros au mieux) ne représentent qu’une très faible partie des niches fiscales dont le total est estimé à 73 milliards d’euros."

Lire aussi:

1 commentaire:

  1. Le minimum vieillesse sera augmenté de 6,9% en avril 2009.

    Uniquement pour les personnes seul (info cette semaine)

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.