23 novembre 2008

Sarkozy, de Funès de pacotille à Mont-Richard

Cela ne s'invente pas. Nicolas Sarkozy a donc parlé de son "fonds souverain stratégique" dans la petite ville de ... Montrichard, jeudi dernier..

Mon-richard...

A écouter ces quelques mots compilés par l'excellent Politistution, on croit rêver. Le président parle, truffé de tics nerveux, de bons mots choisis, rebondissant à chaque éclat de rire de son assistance. Il dérive, dérape, déconne. (oups ! Vais-je être accusé/arrêté/condamné ?).

A écouter ces quelques mauvais jeux de mots, on se croit ailleurs. Sur l'estrade d'un amuseur de foire, devant un pâle imitateur de Laurent Gerra. Chaque haussement d'épaule est ponctué d'une onomatopée ("Hein ?" "Oh !" "Hé !").

Le président veut humilier, lui qui ne supporte pas la caricature. En fait, il fait le fier.

Un petit garçon, vous avais-je dit.


7 commentaires:

  1. Ah bon, tout l'monde parle des prix qui baissent !?! Où ? Quand ? La dame derrière lui n'a pas l'air d'accord non plus ...

    RépondreSupprimer
  2. Hé ! Mais, j'aurais été dans le coma bien avant l'arrivée de Nicolas Sarkozy... et je me "réveillerais" aujourd'hui, que je me dirais : "C'est qui ce comique ? C'est un nouvel humoriste ?"

    RépondreSupprimer
  3. En fait, on prononce le T de Montrichard. Amicalement.

    RépondreSupprimer
  4. Il va voir des gens qui ont toutes les difficultés de la terre pour joindre les deux bouts, essaye de leur faire croire que ça va aller mieux parcequ'il a décidé d'investir dans leur boite mais n'arrive pas à convaincre (voir la petite brune derrière) et c'est bien normal. Personne n'est plus dupe des magouilles dont se sert le président pour redorer son blason terni par tant et tant de manoeuvres politicardes et médiatiques. Le problème c'est que maintenant, on va devoir travailler plus pour que lui et ses sbires puissent ramasser plus. En plus, l'Etat actionnaire des PME les plus dynamiques... Ca laisse pantois ! Il suffit de regarder l'état dans lequel se trouvent les finances publiques pour savoir tout de suite qu'on est dans la merde.

    RépondreSupprimer
  5. Il est vrai que le PS montre une image plus digne et plus sérieuse que Sarko. Il est également vrai que Ségolène a pris des positions plus intéressantes que lui sur la crise.
    Vous critiquez son action (ou inaction) mais il semble bien aujourd'hui que seule l'UMP tente de faire qq chose.
    Mitterand nous a mis dans une situation catastrophique avec Maastricht, il ne faut pas oublier que c'est gtrâce à lui qu'il y a suppression du service public en France.
    Pas d'alternative, dommage mais il faudra vous plier à Sarkoland ou bien allez voir ailleurs. Les russes et les italilens vous attendent.

    RépondreSupprimer
  6. N'oublions pas que les petits garçons adorent faire le clown. Sur ce poin, le tit garçon attardé ne mérite que des éloges.
    Cela dit ça fait un peu pitié, tant c'est ridicule.

    RépondreSupprimer
  7. @anonyme
    "le president tente de faire quelque chose"

    Ne pas confondre gesticulation et action.

    pour rappel, combien d'amendements socialistes (tel que le plafonnement des niches fiscales) lors du vote du PFLSS 2008 ont été refusées par la gouvernement...Et pourquoi la proposition socialiste que l'Etat devienne actionnaire dans les banques (au lieu de distribue rl'argent sans aucun controle) n'a pas eu autant d'echos que cela

    il est sur que sur TF1, la voix de l'opposition est souvent réduite et caricaturée !

    bien à vous

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.