21 février 2009

Obama, Sarkozy et la science

Voici en parallèle deux discours, celui de Sarkozy qui a enflammé les enseignants-chercheurs, et l'un de Barack Obama. Qui vous semble le plus inspiré ?

L'un critique l'immobilisme supposé des chercheurs, exige une évaluation quantitative de leurs travaux. L'autre exige qu'on leur fiche la paix et le respect: "l'objectif le plus élevé de la science est la recherche de la connaissance, de la vérité et d'une meilleure compréhension du monde qui nous entoure."

12 commentaires:

  1. ça c'est de la bonne vidéo !
    pfff on a vraiment un président qui n'est pas à la hauteur, indigne. Cette manie de faire des blagues et des bons mots pour glisser des vacheries... Quand Barack dit que la science est au dessus de la politique, l'autre appuie sur le clivage gauche-droite. C'est à ce genre de comparaison qu'on mesure la médiocrité de sarkozy. Aucune classe.
    Merci Juan pour ce post !

    RépondreSupprimer
  2. Excellente vidéo.
    Mais il faut bien constater comme est cruelle la comparaison !

    RépondreSupprimer
  3. A chaque fois que je revois cette vidéo, je suis littéralement consternée. Avec ce montage, c'est pire (si c'est possible).

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de regarder les vidéos, c'est terrible...L'un offre une ouverture sur le monde, un Espoir pour toute la Jeunesse du monde entier et l'autre balaie le caniveau.

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi c'est ni l'un ni l'autre : Obama recite mieux son texte c'est tout - Sarkozy ... ben c'est notre Président Guignol - au vocabulaire de bébé - la honte du pays ... purée qu'il dégage j'en peux plus ...
    Obama n'est pas un homme providentiel, il a été monté de toutes pièces par les Republicains (regardez attentivement la composition du gouvernement Obama ...) pour éviter un clash social et racial épouvantable à cause de l'aggravation de la crise qui va aller crecendo ...
    Obama est mieux drivé, Sarkozy est en roue libre ... Obama a encore des choses à dire Sarkozy ne sait jamais au fond de quoi il parle ... C'est hallucinant. le vide sidéral fait homme ... la cruche de la france c'est lui et personne d'autre ! Qu'on nous rende Segolène Royal, c'est elle qui aurait du être Présidente !
    Quel gâchis ...

    RépondreSupprimer
  6. Vipére aux poings21 février 2009 à 11:46

    l'un est tourné vers l'avenir le bout du tunnel, lorsque qu'il parle de ces prédécesseurs, c'est quand même pour les remercier d'avoir laisser un socle culturelle.

    l'autre est tourné vers le passé, cassé du sucre sur les anciens dirigeant, et finalement tourné vers le mauvais bout du tunnel, fustigés la moitié de son peuple.

    Pour la première fois que je vois un discours d'Obama, j'avoue je suis fasciné de sa fermeté et de l'espoir qui en émane.
    Je suis complètement écœuré par l'agressivité de l'autre qui émane pas du tout de ce discours, mais bien présent dans tant d'autres.

    RépondreSupprimer
  7. Vipéres aux poings21 février 2009 à 11:50

    Qu'on nous rende Segolène Royal, c'est elle qui aurait du être Présidente !

    euh wildo, Permet moi d'émettre un énorme doute là !Déjà qu'il m'a fallut choisir entre la peste et le choléra aux derniéres présidentielles (2002 & 2007), je me vois pas du tout revivre les mêmes choix.

    Mais ceci n'engage que moi.

    RépondreSupprimer
  8. L'Allemagne veut sauver les banques en expropriant leurs actionnaires.

    Face à la débâcle de ses banques, l'Allemagne a décidé mercredi 18 février de recourir aux grands moyens. Elle pourra si besoin les nationaliser en expropriant les actionnaires, une première depuis la Seconde Guerre mondiale.

    Un projet de loi a été adopté en conseil des ministres par le gouvernement de la chancelière conservatrice Angela Merkel, et doit être présenté rapidement aux députés du Bundestag. Il prévoit de pouvoir lancer une « procédure d'expropriation » des actionnaires en échange d'indemnisations, une mesure qui court jusqu'au 30 juin 2009.

    http://www.lepoint.fr/actualites-economie/l-allemagne-veut-sauver-les-banques-en-expropriant-leurs/916/0/318381

    Exemple d’une banque : la BNP.

    BNP :
    Total dettes : 2 016 581 millions d'euros (ça, on en est sûr).
    Total capitaux propres : 58 968 millions d'euros (ça, on en est sûr).
    Le ratio dettes/capitaux propres est seulement de 2,92 % (ça, on en est sûr).

    Je parie que la BNP fera faillite et sera nationalisée avant le 15 avril.

    RépondreSupprimer
  9. La mégalomanie galopante de Sarkozy est inquiétante. Il ne se rend même plus compte de son égocentrisme exacerbé, de sa brutalité sémantique...

    Très inquiétant pour notre avenir. Après se servir d'un Obama comme d'un éternel référentiel, je pense qu'il faut quand même attendre, un petit peu.

    RépondreSupprimer
  10. David75

    En effet le décalage est stupéfiant.

    C'est je jour et ne néant pour l'autre.

    La France devrait prendre l'exemple de l'allemagne concernant les banques et les actionnaires.
    En Allemagne on prends des mesures et on agit, en France on se contente de demander gentiment et ils répondent par un bras d'honneur pour réponse et et distribuant des dividendes comme si la crise n'existait pas.

    Que c'est beau la solidarité en France entre les riches, la populasse et les geux.

    RépondreSupprimer
  11. Dommage le texte au début et à la fin "qui est le plus inspirant"

    ça décrédibilise la video qui, elle, est efficace

    RépondreSupprimer
  12. Ca donne le vertige de voir à quel point, il y en a un qui a envie que son pays sorte du trou qu'on creusé ses financiers et l'autre qui veut creuser le trou des inégalités pour protéger les puissants qui lui ont filé la pelle avec laquelle il nos enterre.

    On n'est pas rendus avec un guignol pareil !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.