4 février 2009

Sarkozy et Kouchner préparent leur défense

Mardi 3 février, chacun semblait fourbir ses armes en Sarkofrance. Bernard Kouchner préparait sa contre-attaque aux accusations morales portées contre lui. Et Nicolas Sarkozy préparait son intervention télévisée de jeudi.


Monsieur K attaque
L'affaire Kouchner est enfin sortie des colonnes de Marianne2, Vendredi et Bakchich. Libération, le week-end dernier, puis les radios (sauf RFI) et autres quotidiens se sont fait l'écho de l'affaire. Le livre de Pierre Péan sort aujourd'hui. Le député socialiste Arnaud Montebourg a retrouvé les accents de sa jeunesse quand il pourfendait l'ancien maire de Paris Jacques Chirac: "il n’y a rien de convaincant dans les protestations de Bernard Kouchner car il assume le fait d'avoir reçu de l'argent de chefs d'Etats africains (...) Un ministre en charge ne peut pas utiliser un membre de son cabinet pour recouvrer des factures liées à son activité antérieure."
Le groupe socialiste à l'Assemblée Nationale devrait poser une question au gouvernement cet après midi dans la séance télévisée prévue à cet effet. Martine Aubry est au contraire resté tout en retenue: "Je crois que Bernard Kouchner est un homme honnête. Je pense qu'il aime un peu trop le pouvoir, c'est peut-être pour cela qu'il est là où il est". "Je ne dirai pas un mot de désagréable sur lui sur cette affaire, dont je ne connais rien, et que je préfère ne pas croire, parce que je ne la crois pas".

Le député UMP Claude Goasguen, toujours hostile à l'ouverture politique menée par Nicolas Sarkozy depuis mai 2007, s'est déclaré "tombé des nues."

Bernard Kouchner s'est énervé contre Jean-Pierre Elkabach (à réécouter sur Europe 1). Mais il a trouvé refuge auprès du Nouvel Observateur, dirigé par Denis Olivennes. L'Obs s'est fendu, sur son site, d'une explication de texte du livre de Péan, donnant quelques indications sur l'orientation de la défense : le journaliste Pierre Péan est attaqué directement. "A côté d’accusations concrètes portant sur le "mélange des genres" pratiqué par l’ex french doctor, le livre retient aussi l’attention par son inspiration nationaliste. Pierre Péan n’hésite pas à accuser Bernard Kouchner de détester la France et de se comporter en "américanolâtre" cosmopolite … Son caractère de règlement de comptes personnel est également souvent gênant." Mais le Nouvel Obs révèle aussi une information saisissante: "D’après nos informations, des proches de l’Elysée ont, eux-mêmes, fourni un certain nombre des documents à charge, notamment des factures, qui compromettent Bernard Kouchner."

Monsieur N se prépare
Nicolas Sarkozy prépare aussi sa défense. Il en a donné un aperçu lors d'un déplacement dans le Val d'Oise ce mardi 3 février, alors qu'il participait à une table ronde sur le ... transport fluvial (??): "Le transport fluvial est un élément essentiel de notre volonté de répondre à la crise par le développement durable". Le Monarque parlait bateau quand la France coule ! Belle image.

"Il y a des inquiétudes dans notre pays. J'aurai l'occasion d'y répondre, mais pas au prix de l'immobilisme, pas au prix du conservatisme, pas au prix du refus d'une évolution qui condamnerait le pays à ne pas créer les emplois dont nous avons besoin"


5 commentaires:

  1. Euh !!! consternant...

    RépondreSupprimer
  2. Quel que soit le sujet...le discours est toujours le même, y compris dans les mimiques . Et lorsque le public ne réagit pas assez vite à ses "grands mots"...il se croit obligé de s'autoféliciter pour déclencher les rires... Lamentable !

    RépondreSupprimer
  3. Ah l'Afrique, faut toujours qu'on y mette notre grain de sel, la colonisation c'est fini !

    RépondreSupprimer
  4. Justement je me faisais la même reflexion, lorsque le public semble un peu endormi par la berceuse de monsieur Sarkozy, il s'autofélicite.
    On ne pourra plus changer maintenant.

    RépondreSupprimer
  5. Affligeant. C'est tout ce qui me vient à l'esprit.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.