11 février 2009

Sarkozy se fiche de l'Europe

Après les bourdes, reculs et pantalonades, voici les excuses en cascade en Sarkofrance.

Le 5 février dernier, Nicolas Sarkozy expliquait que le Royaume Uni n'a plus d'industrie, à la différence de la France. Parce que l'Angleterre, il y a vingt-cinq ans, a fait le choix des services, et notamment des services financiers". Or c'est l'inverse ! L'industrie ne pèse que 14% du PIB français, contre 16% au Royaume Uni (et 26% en Allemagne). En valeur absolue, nos voisins britanniques sont les sixièmes producteurs mondiaux de produits industriels devant la France. Pire, la production industrielle s'est effondrée de 11% au dernier trimestre de 2008.

Mardi 10 février, l'Elysée a publié un communiqué, suite à ces déclarations imprudentes.
"L’Elysée a pris contact avec Downing street pour confirmer au Premier ministre BROWN que le Président SARKOZY déplorait la manière dont ses commentaires sur l’économie britannique ont été rapportés au Royaume-Uni.

Le Président de la République a rappelé toute l’estime personnelle qu’il porte à M. Gordon BROWN, et en particulier au rôle moteur qu’il a joué pour élaborer une réponse commune face à la crise que nous traversons actuellement. Le Président SARKOZY et le Premier ministre BROWN ont d’ailleurs travaillé étroitement ensemble pour contribuer à apporter une réponse européenne face à une crise économique globale. "

De son côté, l'Europe a très mal réagi au plan français de soutien à l'industrie automobile. Le maintien de l'emploi entre France contre des aides publiques n'est pas du goût de la présidence tchèque. José-Manuel Barroso, le président de la Commission, a lancé un cri d'alerte au lendemain des annonces françaises: "Il est très important qu'au plus haut niveau nous gardions une approche commune qui respecte les principes de l'Union européenne."  L'ex-avocate d'affaires Christine Lagarde, ministre de l'économie, a prévenu: "Il n'y a pas de relent protectionniste" dans le plan automobile, a-t-elle dit aux journalistes. "Il y a le souci de vraiment se focaliser sur la recherche, le développement, la qualité de nos véhicules automobiles, et puis les contreparties qui ont été négociées avec les constructeurs, et qui prévoient notamment qu'il n'y ait pas de fermetures de sites et que les constructeurs fassent tout leur possible pour éviter des licenciements"
Mais la Commission européenne a demandé à la France de s'expliquer, non pas au sujet des prêts aux constructeurs, mais plutôt des contreparties exigées du gouvernement français en matière de maintien de l'emploi en France. D'ailleurs, Volvo, co-actionnaire de Renault Trucks a annoncé mardi 10 février refuser l'aide de l'Etat français à cause de ses contreparties trop "drastiques."

Rappelez-vous, en novembre dernier, Nicolas Sarkozy, alors président du Conseil européen, se félicitait d'avoir éviter à l'Europe un retour au protectionisme des Etats au plus fort de la crise, en signant la déclaration de principes du G20 qui s'était tenu le 16 novembre dernier.

Depuis, le président français semble avoir fait volte face. Jean Quatremer pointait du doigt cette contradiction française la semaine dernière: "Le chef de l’État, tels docteur Jekyll et mister Hyde, a deux visages : l’un, Européen, l’autre,Facealacrise00000002 nationaliste. Et aux citoyens de s’y retrouver. Jeudi, lors de son interview radiotélévisée, il a, en effet, à la fois plaidé pour une action coordonnée des Vingt-sept contre la crise et pour un protectionnisme national totalement en contradiction avec sa première proposition."


Amateurisme ou incompétence ?



Lire aussi:

12 commentaires:

  1. La vidéo, cela fait peur pour les familles ...

    Pendant ce temps-là sarkosi dépense 170 millions d'euros pour 7 avions flambants neufs pour ses voyages mais pas pour les DOM.

    Ce qui est surprenant c'est que personne n'est encore mis le feu aux préfectures.

    Avec les étudiants, peut-être que le désespoir va se transformer en révolte et là plus rien ne sera contrôlable.

    Sarkosi devrait se méfier et éviter de croire qu'il est toujours le meilleur ...

    RépondreSupprimer
  2. L'incompétence vient aussi des journalistes qui ne l'ont pas titillé sur son protectionnisme entre autres. A moins que ce ne soit de la complaisance...

    RépondreSupprimer
  3. La reponse est dans ton titre, c'est ni de l'amateurisme ni de l'incompetence c'est de l'arrogance, il s'en fout de l'Europe. Son seul dessein c'est sa reelection et la mise en application de son agenda corporatiste et autoritariste.

    En tous les cas le contexte de la crise semble mettre la cohesion europeenne a l'epreuve. En parallele il est frequent de lire et d'entendre lors de discussions (avec les californiens en ce qui me concerne) des questionnements sur la qualite de l'union federale aux USA sur le moyen terme. La menace d'une explosion de l'union commence a se faire entendre.

    Merci pour le temoignage video.

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui est en train de se passer en France est la preuve (s'il en fallait) que sarko est un dictateur déguisé en guide intellectuel.
    Son gouvernement est une véritable secte où tous les ministres sont des prètres mais ne doivent suivre qu'une idéologie : celle du grand gourou et ou les disciples sont les millions de français qui eux souffrent sans que le big boss se soucie le moins du monde de ce qui leur arrive.
    Sarko est en train de faire de la france ce que Jim Jones a fait à Jonestown en 78. Il est en train de "suicider collectivement" la France et si nous n'agissons pas rapidement, nous allons tous crever de notre inaction.
    Le 19 mars doit être la journée de mobilisation GENERALE de TOUS les français de bonne volonté qui en ont ras le bol de cette politique dévastatrice qui favorise exclusivement les puissants au détriment des faibles.

    Mais les faibles peuvent devenir les puissants si ils le veulent vraiment. Il suffit qu'il prennent la rue d'assaut et que, comme le 29 février, ils disent, redisent et redisent encore leur mécontentement et leur ras le bol. Comme en Guyane et en Martinique, nous devont bloquer l'activité en France jusqu'à ce que les gouvernement recule et arrête de nous prendre pour des débiles.

    RépondreSupprimer
  5. ého , comment vont mes révolutionnaires depuis leur canpé devant leur plasma ?
    dites donc les gars , votre révolution est longue à démarrer ; tous les ans je lis les titres de la presse gaucho :
    2005 : année de la révolte ?
    2006 : année de la révolte ?
    2007 : année de la révolte ?
    2008 : année de la révolte ?
    2009 : année de la révolte ?

    trop lol vos fantasmes , bobos planqués qui se la jouent guévara d'opérette ;
    je suis sur qu'en 2010 , je lirai :
    2010 : année de la révolte ?

    hihihi ! , restez bien au chaud dans vos salons de thé et faites moi le plaisir de continuer à refaire le monde , vous nous amusez .

    RépondreSupprimer
  6. @ iceman 14 08 ,
    comment vas tu depuis ta chambre caoutchoutée ? il faudrait demander au infirmiers de diminuer les doses et desserrer la camisole , çà empêche le sang de circuler normalement au cerveau ;

    RépondreSupprimer
  7. Il est juste arrogant...Juan, juste arrogant.
    Et il ne supporte pas de n'être pas (plus) le centre du monde (europe).
    Pardon j'arrête.
    Parce qu'en vérité, il ne m'amuse même plus.

    Je ne suis pas optimiste aujourd'hui et je trouve de moins en moins de gens capables de défendre ce gouvernement. Et pourtant je cherche....j'ai besoin de comprendre, de pouvoir écrire là-dessus.
    - "oui mais quand même il a de l'énergie non ?
    ça tu peux pas dire le contraire hein ?
    voilà ce que l'on me dit....
    non effectivement, je ne peux pas dire le contraire,
    mon chat aussi a beaucoup d'énergie....

    Bonne journée Juan

    RépondreSupprimer
  8. et, anonyme de 14h57, tu sais ce qu'elle te dit la bobo sans écran plasma ni Prius ?
    (désolée Juan !!)
    je crois que vous êtes surtout à bout d'arguments....valables.

    RépondreSupprimer
  9. @ houlala : tu sais ce qu'elle te dis ma chambre caoutchoutée ? Quand tu bosseras autant que moi, tu auras le droit de la ramener.

    @ anonyme de 14:57 : Quand tu te seras pris la déculottée que tu mérites, tu la ramèneras peut-être moins.

    @ la femme de georges ;) : Tu as parfaitement raison. Ils ont totalement épuisé leurs arguments à deux balles pour se justifier et maintenant, ils s'en prennent à ceux qui les nourissent et qui bossent à leur place.

    RépondreSupprimer
  10. Au fait... J'ai pas d'écran plasma. Je n'en ai pas les moyens et pourtant, j'ai BAC+4 et je bosse beaucoup ! Mais moi, je n'exploite personne ceci explique celà.
    @ tous les rigolos qui viennent ici insulter les soi disant bobos. Méfiez vous qu'un jour vos "bobos" ne vous fassent vraiment bobo. Et ça pourrait bien vous arriver plus vite que vous ne croyez !

    RépondreSupprimer
  11. @mrs clooney : y a du boulot effectivement.
    @iceman et @mrs clooney : comme vous avez répondu à cet anonyme à courts d'arguments positifs, je vais laisser ses commentaires. J'aurai bien fait un peu de ménage du soir quand même ... :-)

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour @Anonyme de 14h57,

    La "révolution est longue à démarrer", effectivement. Il s'agit d'un long et minutieux travail de sape de la part de la part de nos "élites" politiques, économiques, médiatiques...pour lesquelles la statut quo est bien confortable.

    La crise, ils ne la connaissent pas et ne sont guère impactés par une quelconque délocalisation ou autre "réforme" imposée par un gouvernement autiste. A force de dire que la révolte ne sert à rien et bien, les gens finissent par le croire...

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.