17 février 2009

Sur Eric Besson TV, on teste à tout va les immigrés.


Eric Besson s'est doté d'un nouveau portail, plutôt narcissique, large photo regardant vers l'horizon. On y trouve une "Eric Besson TV", avec la diffusion de reportages égériaques sur les déplacements du ministre, mais aussi ses travaux passés, colloques et conférences sur le renouveau du capitalisme, un lien vers le site (peu actif) des "Progressistes", et un dernier vers le site du Ministère de l'Identité Nationale.

La "Eric Besson TV" a vocation à rapporter les actions télévisées du ministre. Cette semaine fut riche. On testa beaucoup.

Tests génétiques, d'abord. Le nouveau ministre de l'identité nationale a ainsi expliqué jeudi 12 février qu'il signera enfin les décrets d'application des tests ADN d'ici un mois ou deux. Ces tests avaient été ajoutés par un amendement du député Mariani en septembre 2007, il y a plus de 18 mois, à la loi Hortefeux sur l'immigration. Depuis, Brice Hortefeux avait omis d'en publier le décret d'application. Eric Besson va corriger cette lacune.
"Quand j'aurai la conviction absolue que tout a été fait sur le plan éthique, moral et des réalisations concrètes, je signerai ce décret. Cela nous amène probablement dans un mois et demi, deux mois, pas davantage"
Tests de langue ensuite. Eric Besson a également présenté la circulaire mettant en place, dans les pays de résidence des candidats à l'immigration vers la France, les tests et la formation "au français et aux valeurs de la République". L'Agence nationale d'accueil des étrangers et des migrations (Anaem) devrait ainsi tester 34.000 personnes en 2009.
"C'est une chance de pouvoir commencer à apprendre le français dans son pays d'origine, ce n'est pas un obstacle, au contraire, c'est un outil d'intégration" (...) "Si le niveau requis n'est pas atteint, la personne continuera à prendre des cours une fois arrivée en France, ce n'est pas un pré-requis pour obtenir le visa"
Tests d'entreprises, enfin. Le 5 février, le ministre célébrait la signature d'un accord cadre avec le groupe Vinci. de quoi parle-t-on ? La loi du 24 juillet 2006 avait rendue la signature d’un contrat d’accueil et d’intégration (CAI) obligatoire pour tout nouvel arrivant (obligation devenue effective depuis le 1er janvier 2007), et élargit son champ d’application aux mineurs entre 16 et 18 ans. Le gouvernement souhaite depuis conclure des accords cadre avec des entreprises pour faciliter l'emploi de ces immigrés passés par le filtre du tests de français et du bilan. L'accord signé avec VINCI n'est qu'un exercice de communication: dans son discours, le ministre reconnaît que VINCI n'a pris aucun engagement chiffré, ni en volume ni en pourcentage des embauches de l'année 2009.



Lire aussi:

2 commentaires:

  1. Je trouve que le site, enfin plutôt son contenu, les photos et les vidéos donnent une ambiance Maurassienne.

    Ca fait un peu mouvement ultra droite des années 30.

    En revanche, n'en déplaise à Séguéla, je n'arrive pas à voir s'il a une rollex car il a un peu plus de 50 ans....

    RépondreSupprimer
  2. Un zeste de sémiologique.

    Le regard niais du principal intéressé tourné vers l'horizon, c'est souvent un plus, parce que l'horizon, c'est l'avenir, les nouveaux territoires, tout ça, machin...

    Mais lorsque les yeux se tournent vers la gauche (direction opposée au sens de lecture), c'est la plupart du temps un appel au passé. D'autant que Brice Besson ne regarde même pas les petites pubs du bandeau, puisque ses yeux se portent vers l'éxtérieur du site.

    Ach, nostalgie, quand tu nous tiens !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.