9 mars 2009

Antilles, ou comment la République est à bout

Le leader du LKP est accusé de racisme. Un porte-parole de l'Ump, certes habitué des provocations verbales, le compare aux tontons macoutes. Un accord est enfin signé, mais des violences persistent, voire s'aggravent. Pourquoi a-t-on le sentiment que cela dérape lentement mais sûrement ?

Un accord de 165 mesures
Le leader du LKP Elie Domota et le préfet Nicolas Desforges avaient pourtant signé mercredi soir un accord appelant "à la reprise de l'activité normale" en Guadeloupe. Après 44 jours de grève générale, on semblait voir la fin du tunnel. L'accord comprenait 165 mesures, dont une baisse du prix des repas scolaires, une augmentation de 200 euros des bourses étudiantes, une «Prime de solidarité active» aux 51.000 foyers les plus pauvres (200 euros) et une «prime exceptionnelle» de 100 euros aux 80.000 foyers les plus pauvres.

Surenchères
Le parquet de Pointe-à-Pitre a ouvert une enquête judiciaire, pour "provocation à la haine raciale et tentative d'extorsion de signature.", à l'encontre d'Elie Domota. Ce dernier avait déclaré jeudi 5 mars, devant le refus de certains employeurs de signer l'accord salarial conclu le jour même, que ces récalcitrants devraient “quitter la Guadeloupe“:
"Soit ils appliqueront l'accord, soit ils quitteront la Guadeloupe" (...)Nous ne laisserons pas une bande de békés rétablir l'esclavage“ (...) "Il faut qu'ils appliquent l'accord : nous demandons son extension sur le plan juridique mais, sur le terrain, nous n'arrêterons pas tant qu'ils n'appliqueront pas l'accord, singulièrement dans l'hôtellerie."
"Nous demandons aux Guadeloupéens de ne pas aller (...) à Match, Carrefour, Cora, de ne pas faire de courses dans les entreprises qui n'appliquent pas l'accord."
Elie Domota se défend de tout racisme: «Mes propos n'avaient rien de racistes, ceux qui veulent les interpréter comme tels, cela les regardent. J'évoque des problèmes d'ordres sociaux, il y en a que ça dérange...». Le même jour, Frédéric Lefebvre, le porte-parole de l'UMP était inutilement provocateur: "Je pense qu'aujourd'hui il faut faire cesser ces opérations d'intimidation qui ressemblent plus à des opérations de type mafieuses". La situation devient inutilement explosive. Yves Jego a annoncé qu'il ferait une tournée sur place à compter du 16 mars, afin de préparer les états généraux promis par Nicolas Sarkozy.

Tensions
Vendredi 6 mars, des chefs d'entreprise et des agriculteurs ont manifesté à Fort de France contre le blocage de l'île et pour "le droit à travailler". En Guadeloupe voisine, les entreprises bénéficieront d'un moratoire sur le paiement de leurs prélèvements fiscaux et de leurs charges sociales, a annoncé le trésorier-payeur général de la Guadeloupe, Bernard Cressot. La Réunion semble prendre le relais de la contestation, comme le note Le Monde. Le 10 février dernier, un collectif regroupant une quarantaine d'organisations a formulé 62 revendications d'"urgence sociale", en matière d'emploi, de salaires. Même le député (UMP) et maire du Tampon, Didier Robert s'est joint aux manifestations du 5 mars dernier.

Les Antilles ne sont-elles l'exemple d'une situation sociale dégradée à l'extrême par la crise ?

Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy est venu dans la région.

Non pas aux Antilles, mais juste un peu plus au Sud, au Mexique. Avec trois jours d'avance sur son voyage officiel. Trois jours de repos en couple avec Carla.

Question de priorité.

8 commentaires:

  1. Que ce ******* de M. Lefebvre soit un provocateur, on y est malheureusement habitué et l'état de la recherche actuelle ne prévoit pas de traitement pour ce genre de déficience.
    Mais d'un autre côté que M. Élie Domota soit poursuivi en justice pour incitation à la haine et provocation à la discrimination, je dis « Enfin ! », ça fait des semaines qu'on entend sur les ondes :

    « la Guadeloupe aux Guadeloupéens » sous-entendu les « blancs créoles » ne sont pas des Guadeloupéens

    « nous ne laisserons pas une bande de békés rétablir l'esclavage »
    Bizarrement personne ne s'en ait ému, alors que le « Quand je vois des familles métissées avec des blancs et des noirs, les enfants naissent de couleurs différentes, il n'y a pas d'harmonie » d'un patron local a suscité de vives réactions (et poursuites bien sûr).

    « s'il y a un blessé parmi les manifestants, il y aura des morts". »
    « soit ils appliqueront l'accord, soit ils quitteront la Guadeloupe »
    Méthodes mafieuses indignes d'un représentant syndical et d'un serviteur de l'état.

    Cet article sur RFO est aussi édifiant http://guadeloupe.rfo.fr/article928.html

    RépondreSupprimer
  2. J'ai franchement l'impression qu'ils font tout pour qu'on perde les DOM et qu'ils en ont VRAIMENT rien à foutre, comme si ça les arrangeait!

    RépondreSupprimer
  3. antigauche a fond9 mars 2009 à 12:48

    Domota finira sa carrière dans un futur gouvernement de gauche , seuls la haine , la démagogie et les appels aux exactions apanages des gens de gauche , sont rentables en terme d'image et vous assure une aura charismatique , nul besoin de faire l'ENA , st Cyr ou sciences po , d'avoir une éthique , du respect ou autre valeurs morales ringardisées par les socialos bobos 68 tards, en ces temps de crise , celui qui se présentera comme le nouveau messie du grand soir et des lendemains qui pourront chanter , a de fortes chances d'être sur le podium de la crapulerie politique : endormir des crétins naifs avec des propos violents envers toujours les mêmes cibles : patrons, banquiers, Etat ...est actuellement la seule clé du succés .voyez Besancenot et son pote terroriste Rouillan , sa cote a spectaculairement remonté ...allez y futurs prétendants révolutionnaires , il reste encore beaucoup de tee shirts du CHE en vente libre .

    RépondreSupprimer
  4. antigauche a fond9 mars 2009 à 12:52

    bien sur , un froncement de sourcil d'un ministre de droite est un acte fachiste , une atteint au droits de l'homme

    un attentat , un crime ou tous autres actes haineux perpétrés par la gauche , c'est catalogué : lutte sociale , résistance à ..., révolte légitime ..etc ..

    on est tous d'accord , sauf que je suis pas docteur ..

    RépondreSupprimer
  5. La seule personne ici exprimant de la haine et de la frustation c'est vous "antigauche" alias "anonyme" alias "ahahah" alias "hihihi" alias "houlala" ...

    RépondreSupprimer
  6. Eh ! ben, ANTIGAUCHE....heureusement que ce sont les gens de gauche qui sont haineux...
    Non, vous vous trompez, nous on respecte ce que vous dites...on éprouve même un peu de pitié pour vous...à vous voir aigri comme ça... Allez ! respirez...ça va aller...

    RépondreSupprimer
  7. trop fort l'actu9 mars 2009 à 22:20

    on oublie trop facilement
    http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/focus/articles/propos-racistes-d-un-beke-perquisition-a-tac-presse

    Perquisition lundi à la société de production TAC Presse. Suite au reportage “Les derniers maîtres de la Martinique” diffusé sur Canal + le 6 février dernier, la justice a ouvert une enquête contre l’agence de presse pour “apologie de crime contre l’humanité et incitation à la haine raciale"

    RépondreSupprimer
  8. Ma peau est blanche mais je ne me suis pas senti visé par les propos, parfois excessifs, c'est vrai, d'Elie Domota. Je comprends la souffrance des guadeloupéens qui ont subi beaucoup de mépris dans le passé et qui en subissent encore par le regard presqu'indifférent de nos gouvernants. Je vous invite à consulter les manuels scolaires du début du XXème siècle. Vous serez consterné de la façon dont on traite nos compatriotes des antilles. Nous avons une dette envers eux. Cette dette, c'est l'esclavage.Certes,nous n'y avons pas participé mais c'est notre Histoire de France. Cette partie de l'Histoire que je trouve honteuse. Elie DOMOTA a peut être dérapé mais il ne mérite pas la correctionnelle. Respectons les et ils nous respecreront.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.