26 mars 2009

Deux poids, deux mesures en Sarkofrance

C'est l'histoire d'un président, si paradoxal: volontariste dans le discours, aggressif contre les faibles, conciliant dans les actes envers son camp.

Mardi, Nicolas Sarkozy a bien stigmatisé les "rémunérations abusives" de certains patrons. Mais il a exclut toute loi avant l'automne.

Mercredi, le chef de l'Etat a justifié la mutation du préfet de la Manche, à la suite d'une visite présidentielle chahutée par des manifestants le 12 janvier dernier: "le haut fonctionnaire n'est pas irremplaçable" (...) "quand un préfet fait mal son travail, il change, c'est normal".

Mercredi toujours, on a appris que le chômage a poursuivi sa progression en février : 79 900 chômeurs de plus , soit 3 995 chômeurs de plus par jour ouvrables (20 en février). Janvier avait vu croître de 4090 par jour le nombre de demandeurs d'emplois de catégorie 1. Martin Hirsch a déclaré s'attendre à une progression de 150 à 250 000 chômeurs de moins de 25 ans cette année. Qui a dit que le chômage ralentissait ?

Mercredi encore, François Pérol a eu du mal à convaincre la commission parlementaire qui l'auditionnait sur sa nomination contestée : "je crois avoir jouer mon rôle de conseiller. je n'ai pas outrepasser mes fonctions." La loi est claire, mais le président de la République n'a pas jugé bon de saisir la Commission de déontologie. Quant à la fusion des Banques Populaires avec les Caisses d'Epargne, il ne l'a pas imaginée ni conseillée quand il était encore au cabinet de l'Elysée. Une dernière précision, François Pérol touchera 550 000 euros de rémunération annuelle, sans parachute ni bonus.

6 commentaires:

  1. Ce n'est pas la première fois que ça arrive, à chaque fois le gouvernement a l'air de s'insurger. Tiens, il est où l'hyper président ? il semble moins pressé de légiférer ! C'est vrai que c'est en total contradiction avec l'augmentation qu'il c'est fait voter et l'explosion du train de vie élyséen, la baisse des impôts pour les plus riches ...
    Et pendant ce temps on intimide et on mets en garde à vue, des manifestants au hasard, des bénévoles qui viennent en aide des sans papiers...

    On est pas encore assez dans la rue !

    Romain.
    Signataire du manifeste EuropeEcologie

    RépondreSupprimer
  2. Et bien entendu, on parle de moraliser...mais non de légiférer.
    Comme si ces requins, dont le seul objectif de leur vie est d'amasser un maximum de fric, étaient capables de comprendre ce que veut dire le mot : morale.
    On nous endort....

    RépondreSupprimer
  3. Voici la rémunération totale des deux dirigeants de GDF Suez :

    - Gérard Mestrallet : 8 695 331 euros.

    - Jean-François Cirelli : 3 292 788 euros.

    http://cordonsbourse.blogs.liberation.fr/cori/2009/03/stock-options-d.html

    Français, Françaises, vous devrez avoir à l'esprit ces deux chiffres quand vous devrez payer votre facture de gaz !

    Français, Françaises, ayez une pensée émue pour les deux dirigeants de GDF Suez quand vous devrez payer votre facture de gaz !

    RépondreSupprimer
  4. alire : la sorbonne occupé ce jour dans le monde :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/03/26/une-partie-de-la-sorbonne-est-occupee-par-son-personnel_1173082_3224.html#xtor=RSS-3208

    et cette classe moyenne qui ne veut plus sauver le systéme actuelle

    http://www.delitsdopinion.com/2experts/les-classes-moyennes-ne-veulent-pas-sauver-le-modele-actuel-607/

    RépondreSupprimer
  5. L'affaire risque de faire grand bruit, d'autant plus qu'elle concerne la banque française la plus touchée par la crise financière. Déficitaire à hauteur de 2,8 milliards d'euros en 2008, Natixis a versé 90 millions d'euros de primes à ses traders au titre de 2008, selon le quotidien Les Echos.

    La banque Natixis a déjà été recapitalisée à hauteur de 5,6 milliards d'euros depuis l'été dernier, dont 1,9 milliard d'euros provenant du plan de soutien au secteur bancaire.


    http://tf1.lci.fr/infos/economie/entreprises/0,,4322673,00-90-millions-d-euros-de-primes-pour-les-traders-natixis-.html

    RépondreSupprimer
  6. Fillon va accoucher d'une souris ! Un décret qui ne vise apparemment que les stocks-options des dirigeants... rien sur le bonus des traders alors que pourtant le scandale supplémentaire ce sont quand même les 90.000 millions de primes aux traders de Natixis, filliale commune de Caisse d'Epargne - Banque populaire (déficitaire à hauteur de 2,8 milliards d'euros...

    Natixiq, naguère portée sur les fonts baptismaux par Pérol quand il était banquier d'affaire chez Rothchild : c'est là en fait que se situe sur le plan pénal le vrai conflit d'intérêts...

    Je ne suis ni Mame Soleil, ni la Pythie, sans doute Cassandre (mais elle ne fut pas écoutée !). Impression que cela ne peut que mal finir. Ils se foutent carrément de la gueule du peuple. Il y a du Louis XVI doublé de Marie-antoinette (la brioche).

    On ne danse pas sur un volcan qui couve.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.