11 mars 2009

Welcome Eric Besson !

La polémique a donc enflé entre Philippe Lioret, le réalisateur de l'excellent "Welcome" (*), Vincent Lindon,et le ministre de l'Idetnité Nationale. Ce dernier n'a pas supporté cette confidence du réalisateur à la Voix du Nord: «J’ai le sentiment d’avoir raconté l’histoire d’un type qui a protégé un Juif dans sa cave, en 1943.»


"Suggérer que la police française, c'est la police de Vichy, que les Afghans sont traqués, qu'ils sont l'objet de rafles, etc., c'est insupportable" a répliqué le ministre.
En fait, Eric Besson semble (ou fait semblant de) découvrir la réalité de la traque aux sans-papiers, y compris vis-à-vis des simples citoyens qui, de Réseau Education Sans Frontières à France Terre d'Asile, ou ailleurs, ou sans affiliation particulière, porte assistance à des "migrants" malgré un harcèlement judiciaire et policier évident.

Au quotidien Metro qui lui demandait mardi 10 mars: "Est-ce un film militant ? Espérez-vous changer quelque chose ?", Philippe Lioret répond laconiquement :
"En tout cas ça ne changera pas grand chose dans la tête d’Eric Besson. Quand il dit que jamais personne n’a été mis en examen pour aide à personne irrégulière, soit il ment, soit il ne connaît pas ses dossiers. Dans les deux cas, sa place n’est pas là"

Mardi soir, dans une lettre ouverte au Ministre, Philippe Lioret enfonce (gentiment) le clou "La réalité, dit-on, dépasse souvent la fiction. Votre réalité, Monsieur Besson, se contente de l'égaler et c'est déjà suffisant pour être affligeant, pour confirmer qu'aujourd'hui, dans notre pays, de simples valeurs humaines ne sont pas respectées. C'est cela que vous devriez trouver "inacceptable."

Welcome Mister Besson !
Welcome in Sarkofrance !

Hasard du calendrier, le nouveau délégué de l'UMP en charge du handicap a eu une autre formule malheureuse le 8 mars dernier. Lui aussi.


(*) qui sort en salles ce mercredi 11 mars. Ne piratez pas, allez le voir en salles !

7 commentaires:

  1. la vache...

    ça m'avait échappé ça!!

    RépondreSupprimer
  2. N'hésitez pas à lui écrire, envoyez toute correspondance à:
    http://www.mairie-donzere.fr/pageLibre00010a03.asp
    ou
    secretariat.elus@donzere.net

    Eric Besson:
    - Maire de Donzère depuis 1995.
    - Député ( PS ! ) de la Drôme, de 1997 à 2007
    - Secrétaire d'Etat ( presque UMP ! ) chargé de la Prospective et de l'Evaluation des politiques publiques, de mai 2007 à mars 2008
    - Secrétaire d'Etat ( UMP ! ) chargé de la Prospective, de l'Evaluation des politiques publiques et du développement de l'économie numérique, de mars 2008 à janvier 2009.

    Eric Besson est actuellement, Ministre de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire.
    ou plus communément sur nommé " Ministre des rafles et de la ré expédition...."

    RépondreSupprimer
  3. Salut.

    Je suis outré par les propos d'Eric Besson dans l'affaire Welcome.

    Y a des limites quand même :
    On ne peut pas passer ses journées à foutre des sans papiers dans des charters et s'ériger en défenseur de la mémoire de Shoah !

    RépondreSupprimer
  4. il est malin ce Besson, en faisant cela il oblige LLoret a se justifer, à expliquer que non "c'est pas pareil que la shoah bien sûr.." et du coup il déplace le problème et puis pendant que l'on tergiverse sur une phrase sortie de son contexte ou pas, à Calais les rafles continuent...(j'ai dit rafles ? non pas du tout) :)
    j'irai le voir en salle. J'avais beaucoup aimé Je vais bien, ne t'en fais pas.

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de voir Welcome...et je peux vous dire que ça n'a en rien diminué le mépris que j'éprouve pour le ministre besson...
    Film bouleversant...remarquable jeu d'acteurs...
    A voir absolument !
    jpeg24

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Je vais aller voir ce film moi aussi. Voici ce que j'en ai écrit dans mon billet d'auj :

    Les mots révolvers

    Je ne sais pas ce qu’ils avaient aujourd’hui, à se fusiller dans tous les sens. Allemagne, Etats-Unis… Hey, du calme les mecs, faut pas s’énerver comme ça. Après, vous donnez envie aux médias français de faire partie du club. Ben oui, à cause de vous, le Morandini, il nous a fait des purs raccourcis entre vos conneries qui ont coûté la vie respectivement à 17 et 10 personnes, et un petit fait divers de Gagny. Même Alliot-Marie a pété un boulon. Elle a affirmé que notre affaire de Gagny était « profondément choquante », et carrément « un sacrilège ». On se demande ce qu’elle aurait dit si les fusillades avaient eu lieu en France. Ah le poids des mots ! C’est marrant, quand ce sont les politiques qui extrapolent, ça passent toujours comme une lettre à la poste. Mais dès qu’il s’agit du citoyen lambda, ou pire, celui qui est dans la contestation comme le cinéaste Philippe Lioret et son film Welcome, ou encore Elie Domota qu’on qualifierait presque de “raciste” pour avoir simplement dénoncé une situation sociale intolérable, là, ça ne passe plus du tout. La comparaison des termes de la shoah est toujours « choquante », « inacceptable ». Parce que pour le coup, comme dit Alliot-Marie, ça c’est un sacrilège.

    RépondreSupprimer
  7. @mrs clooney : le film est très réussi. Besson s'est quand même pris la polémique en pleine figure. L'uMP lui a demandé de ce calmé ce WE.
    @jpeg24: merci pour l'illustration :-)
    @Emmanuel: cela prouve qu'Eric Besson n'a pas de soucis de conscience...
    @marc: et oui; ça fait froid dans le dos...
    @dalyna : bravo !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.