30 mars 2009

Quand l'Etat se fixe des objectifs d'expulsions d'"aidants" aux sans-papier

Le 8 avril prochain, des associations solidaires (Emmaüs France / RESF / Fédération Entraide Protestante / Cimade / Comede / Gisti / FASTI / UNIOPSS / Secours Catholique / FNARS / SOS Racisme / Dom’Asile / Ligue des Droits de l’Homme / Syndicat des avocats de France) appellent à manifester devant les palais de Justice de France (Paris, Lille, Marseille, Strasbourg, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Rennes, etc) pour protester contre une disposition de la loi de Finances 2009: à cette occasion, 5 500 aidants vont se constituer prisonniers et demander à être poursuivis en justice pour aide aux sans-papiers.

Les associations citent une annexe du projet de loi de Finances 2009. Cette dernière précise que le nombre d'interpellations d'"aidants" aux sans-papiers ("indicateur n°4.3" d'évaluation de la performance du ministère de l'identité nationale) s'est élevé à 4 365 en 2006, 4 504 en 2007, et à quelque 4 800 en "prévision actualisée" en 2008. Pour 2009, l'objectif est d'en réaliser 5 000, puis 5 500 en 2010. Ces interpellations sont censées concerner les passeurs, dénoncés avec force par Eric Besson il y a quelques semaines.

Le problème est que les militants associatifs sont régulièrement assimilés à des passeurs, et subissent tracas, gardes à vue et harcèlements divers de la part des forces de l'ordre.

Lire aussi:

2 commentaires:

  1. FAIRE DU CHIFFRE ! C'est à la fois conforme à l'idéologie de la "société de marché" (concept développé dans un article du Monde diplomatique... il faudrait que je cherche dans mes "Manière de voir" pour la référence exacte) pour qui tout est chiffre (666 comme celui de la Bête de l'Apocalypse ?) et la mentalité de petit boutiquier de Nicolas Sarkozy... Une obsession ! Idem, ais-je lu dernièrement, la flicaille est priée d'augmenter son "chiffre d'affaire" - entendre le nombre de PV !

    Il faudra aussi me mettre en examen puisque je diffuse les alertes de RESF ou toutes celles qu'on me communique sur le blog ou par e-mail.

    Mémé Kamizole complice : surtout ne m'amenez pas d'oranges en zon-zon, ou alors, épluchées ! Je suis vraiment une sacrée faignasse.

    RépondreSupprimer
  2. OK pendant que vous condescendez je conremonte ? Con tant ?

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.