4 mars 2009

Une Présidence blanche et masculine


Nicolas Sarkozy, candidat, nous avait promis la parité au gouvernement. A l'époque, on ne savait pas que les ministres ne seraient que des potiches mâles ou femelles, que le pouvoir gouvernemental serait ailleurs. La récente promotion pantouflée de François Pérol nous donne l'occasion de scruter de près la composition des conseillers de l'Elysée.

A l'Elysée, les femmes au placard
Le cabinet de la Présidence de la République, tel qu'il est détaillé sur le site de l'Elysée, comprend 50 postes. On compte 7 femmes. Sept sur cinquante. Qui dit mieux ? 14% de femmes. Belle parité ! Quand cessera-t-on de nous prendre pour des c... ? Son propre cabinet, là où tout se joue, tout se décide, tout s'ordonne., est composé à 86% d'hommes. Et les postes clés à l'Elysée sont tous occupés par des hommes, plutôt vieux et tous blancs. Les survivantes à cette ségrégation machiste sont les suivantes :
  • Catherine Pégard, "Conseiller du Président de la République"
  • Emmanuelle Mignon, "Conseiller auprès du Président de la République", sans affectation particulière depuis qu'elle a été éjectée de la direction du cabinet après ses déclarations jugées pro-sectes.
Vous noterez la différence: l'une conseille le président, l'autre se contente de conseiller "auprès" de lui. Ah, protocole... quand tu nous tiens...

Si l'on excepte Cécile Fontaine, "conseiller défense", les autres femmes du cabinet élyséen n'occupent que des postes de troisième rang, "conseillers techniques."
  • Mme Marguerite Bérard, conseiller technique emploi, formation, synthèse sociale
  • Mme Sophie Dion, conseiller technique sport
  • Mme Sibyle Veil, conseiller technique travail, logement, solidarités
  • Mme Marie-Luce Penchard, conseiller technique Outre-mer

A l'Elysée, le syndrome du mâle blanc.
Sarkozy a donc eu beau jeu de mettre en avant Christine Lagarde, Christine Boutin, Rachida Dati, Rama Yade, Nathalie Kociusko-Morizet, Fadela Amara et quelques autres en mai 2007. En fait, il les a toutes coiffées d'un conseiller mâle.
Rachida Dati a toujours été doublée par Patrick Ouart, le tout puissant conseiller pour la Justice. Christine Lagarde, aux finances, est toujours restée aux ordres de François Pérol, hier, de Xavier Musca aujourd'hui. Et citons les autres cadors du cabinet élyséen : Jean-David Levitte aux affaires étrangères; Raymond Soubie aux affaires sociales.

Pourrait-on aussi suggérer au Président français de conjuguer ses titres au féminin, quand ce dernier existe ?

On dit conseillère, Monsieur Sarkozy. "C-O-N-S-E-I-L-L-E-R-E".

AmiE SarkozystE, où es-tu ?

5 commentaires:

  1. Pendant la présidentielle, le Point a fait un reportage sur l'entourage de Sarkozy. A l'arrivée, un trombinoscope de 40 personnes: 38 hommes, 2 femmes. Sarkozy a alors décidé de rajouter des femmes "pour faire joli", mais pas que pour faire joli...

    RépondreSupprimer
  2. Ouais...

    C'est une des raisons pour lesquelles je trouve que nos copines ont tort de se réjouir de la sortie du Vendredi spécial femmes. Ca fait du buzz pour vendredi et ça amuse la galerie, mais ça ne fait pas progresser la parité.

    RépondreSupprimer
  3. moi je trouve au contraire que depuis quelques mois les choses avancent à grand pas. Il y a un an personne ne remarquait l'absence des femmes dans les lieux de pouvoir, les photos avec que des hommes en costumes cravates faisaient partie du paysage normal. Depuis des voix se sont levées, notamment grâce à la Barbe et, au moins sur la blogosphère, mais ça va se généraliser , de plus en plus de personnes, hommes ou femmes en sont choquées.
    le buzz autour de vendredi a le mérite de pointer le fait que jusqu'à présent Vendredi (comme les autes médias) citait bien davantage des blogs masculins (j'ai fait des stats sur plusieurs numéros) et de se poser la question du pourquoi.
    merci Juan, tout cela est vraiment encourageant.

    RépondreSupprimer
  4. Avec Sarkozy c'est toujours faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais.

    Je ne vois pas pourquoi vis à vis des femmes il n'aurait pas le même comportement.

    RépondreSupprimer
  5. je suis une femme et indépendante et bien pour moi une femme au pouvoir elle s'y crois trop avez vous déja eu une femme patron je meurt!!!et celle de l'elysée a part mam!!des potiches,des pleurnichardes et surtout les places sont bonne dégager tous cela!!boutin l'horreur cela existe encore des femmes comme cela??dati elle est le deshonneur de la france et des gens qui ont ces origines comme moi!!ou ils ont éte cherchez ca ???une femme oui mais aves un cerveau pas un visage ,et vide!!!!

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.