3 avril 2009

Philippe Val à France Inter ? Beurk !

Dans l'affaire Siné, j'ai défendu Philippe Val. Pour une raison simple. Je n'ai pas aimé l'humour de Siné sur le mariage de Jean Sarkozy. Dont acte.

Je n'ai pas apprécié une diatribe de Philippe Val contre un blog, confusante et imprécise.

Voici que Nicolas Sarkozy a choisi, fait du prince, Philippe Val pour diriger France Inter.

Le président français a en effet décidé de choisir des personnalités "marquées" à gauche pour diriger la radio publique: il a nommé Jean-Luc Hees a la tête de Radio France. Il aurait choisi également le patron de la station qui accueille Stéphane Guillon: ce sera Philippe Val, si ce dernier accepte. Il paraîtrait que Philippe Val et Carla Bruni s'apprécient. Pour l'instant, Philippe Val a dénoncé la manipulation.
"Contacté par plusieurs médias, l'intéressé s'est dit "stupéfait" de cette information et a démenti son arrivé à la tête de la station, sur laquelle il est chroniqueur depuis plusieurs années. "C'est complètement prématuré de parler de ça, a-t-il affirmé à l'AFP, il y a une procédure, ce sera à Jean-Luc [Hees] de prendre sa décision quand il sera nommé.""Nous n'avons pas parlé avec Jean-Luc Hees. Pour l'instant, ce n'est pas à l'ordre du jour. Jean-Luc n'est même pas encore passé devant le CSA ! Je ne sais pas quelles sont les preuves du Nouvel Obs", ajoute-t-il sur Rue89." (source Le Monde)

Nous sommes bien en monarchie élective. Et il appartiendra à Philippe Val de décider son rôle dans les mois à venir : le bouffon d'un monarque autocratique ou le rebelle indépendant.

Vomissez... les sacs sont offerts.

Sarkozy est Frédéric II de Prusse: un monarque "éclairé" qui s'attache quelques esprits troublions, comme Frédéric II accueillait Voltaire à sa cour...

7 commentaires:

  1. ça fait bien longtemeps que Val n'est plus un rebelle indépendant. L'a t-il jamais été ? Il va tuer France Inter comme il a tué Charlie. J'avais personnellement défendu Siné dans l'affaire du fils du prince...

    RépondreSupprimer
  2. Dans l'affaire Siné, j'ai déféndu Siné, car je ne percevais aucun antisémitisme, ni dans l'article incriminé, ni dans les autres. Depuis cette affaire, j'ai interrompu ma lecture de Charlie Hebdo, alors que le lisais depuis une quinzaine d'années et que j'appréciais particulièrement François Cavanna, mais aussi Patrick Peloux et Anne-Sophie Mercier. Quant à l'éditorial de Philippe Val, souvent il me crispait, voire me déplaisait.
    Bien sûr, J.L. Hees est un ami de longue date de P. Val. Cependant, j'ose croire que la nomination de P. Val à France Inter est une plaisanterie du 1er avril.

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement, pleinement en phase, y compris sur le sentiment de déception ressenti.

    Et un peu inquiet devant la dénégation de Val, pas au top du convaincant.

    Bref, à suivre

    RépondreSupprimer
  4. Val est bon gestionnaire. Hees et Val, ça pourrait être sympa. Mais ça sera toujours entâché de la faute originelle : la nomination par Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  5. Un gestionnaire, un de plus. On en crève, vinz

    RépondreSupprimer
  6. J'ai travaillé 19 ans dans cette grande maison, j'ai vus passer quelques PDG et je sais à peu près quels types de personalités peuvent la faire réussir.
    Ca m'étonnerait que ce duo en fasse partie.
    Mais ce qui me désole encore plus c'est que personne ne va reconnaitre au PDG sortant qu'il aura été un grand dirigeant et que c'est une profonde injustice que de virer quelqu'un qui a réussit à faire monter les audiences sans dénaturer la radio de service public, qui a mené un dialogue social de qualité bien au dessus de quelques uns de ses prédécesseurs.
    Cette décision est minable.

    RépondreSupprimer
  7. Bigard chez le pape
    Val à France Inter, il y a une certaine logique.
    C'était beau, c'était grand la France.
    Avant.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.