13 avril 2009

Sarkozy est président de l'UMP avant tout.

Guy Birenbaum s'en était fait l'écho la semaine dernière. Dans une video amateur, on entend Nicolas Sarkozy expliquer à des militants UMP réunis à Bouc-Bel-Air le 7 avril, qu'il profitera désormais de chaque déplacement "en tant que Président de la République" pour faire campagne:
"J'ai voulu que, désormais, dans tous mes déplacements, en tant que Président de la République, je prenne une moment pour rencontrer ceux grâce auxquels je suis devenu président de la République, c'est à dire vous !"


La même semaine, le Conseil d'Etat, par un jugement, demandait au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel de décompter le temps de parole présidentielle sur l'audiovisuel public. L'une des sages du CSA expliqua immédiatement que l'instance allait s'y pencher, mais que c'était compliqué et que ce décompte n'interviendrait pas avant les élections européennes de juin prochain...
Ce sera très compliqué à mettre en place. Il faudra analyser paragraphe par paragraphe ce qui ressort du discours militant et le reste, de la vraie dentelle de Calais », reconnaît un membre du CSA, et d'ajouter : « Les radios et les télés commencent déjà à hurler au loup car cela va demander des moyens colossaux. »

Effectivement, c'est compliqué. Nicolas Sarkozy est omni-présent dans les médias depuis son élection en mai 2007. Et il mélange allègrement discours officiels et déclarations partisanes, lors du conseil national de l'UMP en janvier dernier pour lancer la campagne électorale des européennes de son parti; ou le fameux discours de 67 minutes dans l'Aisne mi-mars, devant 4 000 militants UMP. Meeting partisan ou discours aux Français ?

Suggérons une solution. La pratique du régime s'étant présidentialisée comme jamais, pourquoi ne pas simplifier le comptage : 50% du temps pour la Présidence, son gouvernement, son parti. Le reste pour l'opposition.

6 commentaires:

  1. Allons-bon ( Juan qui cite GB ! Mé qu'eu fé la police ?

    RépondreSupprimer
  2. "Je serai le président de tous les Français"... de droite !

    RépondreSupprimer
  3. j'en connais quelques uns qui vont (que dis je qui sont) très déçu de ce bonhomme.
    dans son propre camps, les anciens gaullistes et chiraquien. et cette vision microscopique de la présidence ne va pas améliorer leur rapport.
    et dire qu'il se voulait dans la droite ligne de de gaulle, durant la campagne...

    j'ai même entendu cette phrase de la part de chiraquien convaincu
    "Sarkozy est un bolchévik" qui m'a amusé trente secondes.

    RépondreSupprimer
  4. Il y a déjà plus d'un an que les espagnols nous disent que Sarkozy n'est qu'un Poutine light. Il est le président d'une république bannière, et les bananes ce laissent faire . . . mais attention à la peau de banane .

    RépondreSupprimer
  5. Juan
    Sarko a participé en Octobre 2007 à un bureau politique de l'ump... la messe est dite depuis près d'un an et demi.
    http://marc.vasseur.over-blog.com/article-30011398.html

    bref Guy ne découvre rien c'est juste une confirmation... le conseil d'etat l'a implicitement confirmé

    Marc Vasseur

    RépondreSupprimer
  6. @jeandelaXR: faut un début à tout !
    @marc vasseur : et oui, la messe est dite depuis longtemps, mais la pédagogie est l'art de la répétition... ;-)

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.