15 mai 2009

Coupat, les blogs et la peur.

Julien Coupat restera donc en prison. Il y a quelqus jours, Libération publiait une enquête sur les activistes allemands anti-nucléaires, une piste (volontairement ?) ignorée dans l'instruction en cours contre "la bande de Tarnac". Une photographe, proche du groupe, est ressortie traumatisée de 72 heures de garde à vue.

L'injustice
Julien Coupat a donc passé 6 mois en détention provisoire, et sa 4ème demande de mise en liberté a été rejetée. Dans l'Express, Maître Eolas juge qu'une telle durée de détention est disproportionnée. Il avance quelques explications-suppositions : le dossier ne peut pas être vide et la police met du temps à achever son enquête. Coupat a été mis en examen pour "direction d'une association de malfaiteurs et dégradations en relation avec une entreprise terroriste".
Le 11 mai dernier, Karl Laske publiai dans Libération son enquête sur ces activistes allemands accusés d'actions similaires à celles reprochées à Julien Coupat :

«In Erinnerung an Sébastian» («A la mémoire de Sébastian») : C’est par ces quelques mots d’allemand qu’un groupe anonyme revendiquait, le 10 novembre 2008, neuf sabotages sur les lignes TGV et le réseau ferré allemand.
Dans l’«affaire Coupat», c’est la piste oubliée. Celle que la justice a remisée à l’arrière-plan de ses préoccupations, après l’annonce par Michèle Alliot-Marie du «coup de filet» de la sous-direction antiterroriste (SDAT) chez les jeunes de Tarnac. «Sébastian», c’est Sébastien Briat, un Français de 24 ans, mort en 2004 lors d’une action de blocage d’un train «Castor» qui achemine chaque année des déchets nucléaires de La Hague jusqu’à Gorleben, en Allemagne du Nord. «Par des engins incendiaires et des crochets nous avons marqué notre résistance cette nuit», écrivent les Allemands. «Parce que nous en avons marre», expliquent-ils. Marre des discours «des élus et des responsables de l’industrie et de l’administration» sur la «sécurité des déchets nucléaires, et du site de stockage de Gorleben».
Ce communiqué allemand est au dossier d’instruction. Mais en six mois, le juge antiterroriste Thierry Fragnoli n’a posé qu’une seule question à son sujet à Julien Coupat, toujours incarcéré."

Le soupçon
La police piétinne, et donc s'impatience.  Ma confrère Hypos souligne très justement que l'on bâillonne plus facilement la contestation en faisant peur. Globalement, cette tactique n'est pas nouvelle. Rébus rappelle que "Michèle Alliot Marie a inventé opportunément un mouvance gauchiste autonome, le genre de truc qui fait voir des terroristes gauchos couteau entre les dents dans les journaux anisés de TFN." Il y a quelqus jours, Intox2007 s'était attardé sur l'affaire d'un autre Julien, celle de Julien Dray. L'élu socialiste rompait le silence, après plusieurs mois de soupçon. Dray n'a toujours pas été entendu, Tracfin ne l'a pas interrogé.

5 commentaires:

  1. Affaire à suivre, encore et toujours ! Merki pour le lien, Juan !

    RépondreSupprimer
  2. y a des fois, je ne sais pas toi Juan, mais moi oui, on a furieusement le sentiment de souffrir du symptôme Julien Coupat... surtout quand on voit ça :

    Résistance !

    RépondreSupprimer
  3. Espèrons que d'autres affaires Coupat ne verront pas le jour.
    Merci pour le lien

    RépondreSupprimer
  4. J'espère que je ne serai pas le suivant :

    à ce jour, je n'ai que 4 sites interdits, sous pretexte de diffamation, 2 blogs (politique et dénonciation de corruption), 1 forum (machines à voter à votre place) et même mon album photo familial !

    La plainte en diffamation suit son cour, j'attends le procès.

    Mais j'ai déjà été condamné pour violences physiques : une altercation entre frères. J'étais la victime, on m'a déclaré agresseur.

    Comme j'ai réussi à faire constater les plaies par un médecin légiste, ils ont rajouté un faux témoignage de plus, et une experte-psy m'a convoqué pour me déclarer dangereux.

    Je suis donc condamné à 6 mois de prison avec sursis (2 ans de mise à l'épreuve).

    Condamné à trouver un travail, alors que je suis handicapé déclaré inapte au travail et à la retraite dans 2 mois.

    Condamné à trouver un logement alors que je suis locataire de mon appart (1% patronal) depuis 28 ans. J'ai toujours pas compris pourquoi.

    Jamais eu d'avocat pour la chambre correctionnelle, la cour d'appel, la cassation. Les "choisis" d'office ne viennent pas, une avocate socialiste payée 600€ d'acompte me pose des lapins et ne se présente pas à l'audience.

    Alors "pourquoi tant de haine" ?

    Ben, c'était expliqué dans les blogs.

    Ils ont oublié 2 sites, vieux d'un an, pas du tout à jour. Je m'y colle :
    http://patricehenin.blogspot.com
    et
    http://patrice.henin.free.fr/
    Ici, en cliquant sur "scans procès", on découvre les scans de toutes les pièces du dossier.

    Le rapport de police est éloquent, hilarant malgré la gravité de ces malversations policières.

    Pour piger, il faut admettre qu'un ancien PDG de Bouygues Immobilier a suffisamment de prestance pour dicter ses desirata à la justice.

    Je ne sais même pas si c'est de la corruption, c'est peut-être simplement le plaisir d'annoncer à sa femme, le soir :
    "devine à qui j'ai rendu un fier service...un ami de Martin. B., l'ami de Sarkozy"

    Je suis convoqué le 28 mai 09 par le juge d'application des peines, à 10h30, 12-14 rue du Chateau des Rentiers 75013 M° Tolbiac.

    Ma vengeance :
    http://www.lepost.fr/sondage/2009/03/25/1470133_sarkozy-doit-il-demissionner.html

    Votez !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai oublié les liens "déliés" :
    http://patricehenin.over-blog.com/

    http://www.blogspirit.com/fr/index.php

    http://www.xooit.com/app/forum-inexistant.php?lang=fr&forum=patricehenin.xooit.com&uri=%2Findex.php

    http://patrice-henin.magix.net/

    Désolé si cela ne fonctionne plus, c'est pas ma faute !
    Patrice Hénin

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.