26 mai 2009

Sarkozy va inagurer son joujou naval à Abou Dhabi

Nicolas Sarkozy s'est envolé pour deux jours aux Emirats Arabes Unis, lundi 25 mai 2009. Il est accompagné de la moitié des patrons des entreprises du CAC 40, qui bénéficient ainsi d'un joli voyage d'affaires aux frais des contribuables. "La France va enfin vendre ses Rafales", croyait savoir Le Parisien. Incroyable ! Gageons que Serge Dassault, l'heureux propriétaire du Figaro, sénateur-maire UMP et patron du groupe éponyme, sera de la partie.
 On espérait en effet du voyage de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi la signature d'un "énorme contrat", concernant la vente de 60 avions pour un montant total de l’ordre de 6 à 8 milliards d’euros. Mais le très bien informé Jean-Dominique Merchet, expliquait dès samedi, sur son blog Secret Défense, que ce fameux contrat ne sera pas signé, une fois encore. Trop d'obstacles, tant techniques, politiques qu'économiques: pour acquérir ces Rafales, Les EAU veulent notamment revendre à la France, pour 1 milliards d'euros environ, des Mirages 2000-9 que cette dernière lui a vendu il y a quelques années. Du vrai service après-vente en quelque sorte !

Le joujou du Président
A Abou Dhabi, le président français inaugurera surtout une nouvelle base militaire française, sur les rives du détroit d'Ormuz. C'est la première fois depuis 50 ans que la France ouvre une base permanente à l'extérieur de ses frontières. Cette base, le président l'a voulue et décidée, il y a à peine 18 mois, lors de sa visite sur place en janvier 2008: d'après le chef de l'Etat, elle est "le signe que notre pays sait s'adapter aux nouveaux enjeux et aux nouveaux défis, qu'il est prêt à prendre ses responsabilités et à jouer tout son rôle dans les affaires du monde". Sarkozy va aussi signer le renouvellement d'un accord de défense avec les EAU. Nicolas Sarkozy joue-t-il à George W Bush avec un temps de retard ? Il a en ligne de mire l'Iran, contre qui la France veut faire pression: «On dit souvent que c'est dans les coups durs que l'on reconnaît ses vrais amis. Soyez assurés que la France sera à vos côtés si votre sécurité devait être menacée», a-t-il expliqué à une agence de presse locale.
"Pour s'imposer dans cette ancienne colonie britannique, les militaires français ont mis le paquet. Une base aérienne destinée à accueillir les Mirage et les Rafale de l'armée de l'air française à al-Dhafra ; une base navale appuyée par 300 mètres de quai, dans le port de Mina Zayed, «pour soutenir les forces déployées dans l'océan Indien et compléter, en lui donnant plus d'autonomie, le dispositif de la marine nationale dans la région», selon les mots du colonel Hervé Cherel, qui commande l'implantation française aux Émirats ; enfin une base terrestre, installée dans le camp émirati de Zayed, en plein désert, spécialisée dans l'entraînement au combat urbain. À terme, environ 500 militaires français stationneront là en permanence. Une présence assez modeste, mais un symbole et des possibilités immenses." (source Le Figaro)
Fidèle à son habitude, Sarkozy n'épargnera pas ses efforts pour vendre également un peu de technologie nucléaire, depuis la signature, en janvier 2008, d'un accord de coopération avec les EAU, relayé par une offre pour deux réacteurs présentée par un consortium Areva/GDF-Suez/Total.

2 commentaires:

  1. Nucléaire,

    Qui vous savez s'apprête aussi à signer 1 accord sur le nucléaire avec l'Arabie Saoudite (publié dans une journal Saoudien)
    Celà est aussi dangereux que la bombe pakistanaise

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.