5 juin 2009

Comment Sarkozy a planté les cérémonies du 6 juin...

Bien sûr.

Qui en douterait ?

Nicolas Sarkozy a invité, puis insisté auprès de Barack Obama afin qu'il vienne se montrer sur les plages de Normandie la veille du scrutin européen. Le monarque Français en a même oublié d'inviter la Reine d'Angleterre, pourtant seul témoin européen de cette importance statutaire du second conflit mondial à être encore en vie... Un comble !

Sarkozy pense à lui
François Bayrou a fustigé la démarche: "C'est une mise en scène pour que les élections du 7 juin apportent quelques voix de plus sur des thèmes qui sont censés mobiliser  l'électorat de l'UMP". Eva Joly (Europe Ecologie) a estimé qu'il "privatise notre mémoire collective, il privatise cet événement".

L'affaire normande est aussi un boomerang pour Sarkozy. Comme le note Cédric Omert (Marianne2), : "Oublier d'inviter la Reine Elisabeth II. S'obstiner dans son oubli en le justifiant étrangement. Et finir par changer d'avis sous la pression du Président américain. Une chose sûre, s'il ne s'est pas fait humilier, Nicolas Sarkozy s'est ridiculisé tout seul. " Lait d'Beu renchérit : "Le Président tenait à un tête à tête avec Obama, ce qui l'a conduit à écarter de fait la reine Elisabeth. Mauvaise pioche. Finalement, c'est le Prince Charles qui accompagnera Gordon Brown".

Obama pense à autre chose
Barack Obama semble prendre son déplacement français avec lucidité et recul. le clou de son voyage n'est pas la promenade-hommage sur les plages normandes. Il a  pour l'instant décliné tout dîner officiel avec le Monarque français. En revanche, sa courte visite de 48 heures en Arabie Saoudite puis en Egypte était autrement plus attendue : dans une interview diffusée mardi sur Canal+, il a ainsi et surtout déclaré : «les Etats-Unis et le monde occidental doivent apprendre à mieux connaître l'islam. D'ailleurs, si l'on compte le nombre d'Américains musulmans, on voit que les Etats-Unis sont l'un des plus grands pays musulmans de la planète» (...) «Ce que j'essaye de faire, c'est de créer un meilleur dialogue pour que le monde musulman puisse mieux comprendre comment les Etats-Unis, mais plus généralement le monde occidental, conçoivent certains problèmes difficiles, tels que le terrorisme ou la démocratie».
Mercredi, Obama était à Ryad. Les attentes du monde musulman sont immenses. Huit années de Bushisme ont laissé des séquelles. Vis-à-vis de Sarkozy, l'attitude était inverse. François Mitterrand ou Jacques Chirac jouissaient d'une belle cote auprès du monde musulman. Nicolas Sarkozy avait tenté, de façon curieuse, un rapprochement avec l'Amérique dans les derniers jours de l'administration Bush. Quel intérêt pouvait-il avoir à se rapprocher ainsi de l'épouvantail du monde ?

Jeudi, Barack Obama avait autre chose en tête que les gesticulations narcissiques de NicolasSarkozy. Il s'adressait au monde musulman, au Caire. Là-bas, il a expliqué que l'Amérique n'avait aucune vélléité de s'installer en Irak; qu'Israël devait cesser ses colonisations ; que "Le Coran dit que quiconque tue une personne, tue l'humanité entière"; que la situation des Palestiniens était "intolérable". Obama a rappelé que «L'Amérique ne sera jamais en guerre contre l'Islam, néanmoins nous lutterons contre les extrémistes qui sont une menace pour la sécurité».

De belles paroles, dont on attend les actes, évidemment.

Mais, quelle importance pouvait revêtir un dîner avec Carla et Nicolas à coté de ces enjeux ?

Aucune.

7 commentaires:

  1. Oui Barack Obama est d'un autre niveau que notre roitelet. Même s'il faudra ensuite que les actes suivent les paroles.
    En tout cas il va dans le bon sens et permet aussi de mettre la gauche bien-pensante au pied de son mur:
    http://la-loire-soutient-segolene-royal.over-blog.com/article-32239100.html

    RépondreSupprimer
  2. 33,2 millions d’américains (1 sur 9) reçoivent des bons d’aide alimentaire.

    One in nine Americans are using federal food stamps to help buy groceries as the country’s deep recession forced another 591,000 people onto the federal anti-hunger program at latest count.

    March 2009 - 33.157 million.

    February 2009 - 32.556 million.

    January 2009 - 32.205 million.

    December 2008 - 31.784 million.

    November 2008 - 31.097 million.

    October 2008 - 31.050 million.

    Sept 2008 - 31.587 million.

    http://news.yahoo.com/s/nm/20090603/us_nm/us_food_usa_stamps

    RépondreSupprimer
  3. Excellente la publicité, Yes We ca(e)n!

    Ne faut pas oublier un lourd symbole, dans la lignée du "Ich bin ein Berliner" de Kennedy, le "Salam alikoum" de Barack Obama prononcé à l'Université du Caire.
    L'auditoire a été transit d'une émotion rare.

    RépondreSupprimer
  4. C'est fou comme à côté de celle d'Obama, les visions de Sarkozy ont l'air toutes rabougries !
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. dites donc votre antisarkozysme devient une vraie pathologie , vous avez le bulbe retreci vous ragez pestez , grognez contre Sarko , sans succés sauf le fait que vous detenez le record d'endurance du nez dans la merde des autres ; apparemment vos inquisitions nauséabondes n'interessent personne , votre effectif diminue de jour en jour ; il reste quelques places en cellules de dégrisement avant la chambre caoutchoutée .

    RépondreSupprimer
  6. quouâ? il aurait dit salamalikum? mais non , vous etes lourds décidemment : obama a demandé s'il restait du salami et des loukoums , bandes de guignols ; halala faut toujours repasser derriere vous pour nettoyer vos cochonneries .

    RépondreSupprimer
  7. j'adore votre éthique , elle frise la guignolerie de tres haut niveau :
    ""Merci par avance de votre commentaire. Les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.""

    c'est vrai qu'insulter Sarko jour et nuit du 1 janvier au 31 déc . , çà n'entre pas dans ce genre de considération ; salir les gens qui ne pensent pas comme vous , c'est de l'ethique déontologique ; pas mal les gars , continuez a nous amuser

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.