7 juin 2009

Elections européennes: baffes en cascade

Le vainqueur du scrutin européen en France n'est pas l'UMP mais l'abstention (59%). Le camp "majoritaire" pèse moins de 30% des suffrages. Rachida Dati, dimanche soir, avait oublié la date du référendum européen de 2005. Daniel Cohn-Bendit s'est amusé par avance: "on va pouvoir enfin débattre avec elle, on va s'amuser." Europe Ecologie (16%) tutoie le PS (16,8%), tandis que le Modem s'est effondré (moins de 7%). Le Front de gauche dépasse de peu le Front National et le NPA.

Les représentants du Parti Socialiste ont ressorti les vieux arguments des soirs de déconvenues électorales: Pierre Moscovici a dit qu'il fallait se mettre au travail sur le front des idées. Jean-Luc Mélenchon a joué le mauvais rôle : "c'est un désastre". Il a également refusé l'alliance européenne proposé par Cohn-Bendit pour voter contre la réélection de José-Manuel Barroso à la tête de la Commission européenne. Arnaud Montebourg a essayé de masquer sa déception. En île de France, la liste Europe Ecologie (20%)  écrabouille le Parti Socialiste (14%), derrière l'UMP à 30%. Mêmes scores dans le Sud-est. Vers 21H10, Martine Aubry s'exprime, déçue et modeste. Elle parle avec "lucidité", de l'abstention, des 70% des voix qui se sont portés contre Nicolas Sarkozy, et de l'instrumentalisationd de l'insécurité dans la campagne UMP, mais aussi (et surtout) de l'échec deu Parti Socialiste: "nous ne sommes pas crédibles". Quelques instants plus tard, Xavier Bertrand s'exprime à une tribune, entouré d'Eric Besson, Jean-Marie Bockel, Bruno Le Maire, Hervé Morin et Christine Albanel. Bertrand s'est félicité d'un score au-delà de "nos espérances." Sans rire, il a ajouté : "ce soir, il y a eu une prime à ceux qui ont parlé d'Europe...." Parlait-il de l'UMP ? "Le vote sanction a été sanctionné par les Français". L'UMP ne progresse pas en nombre de voix. Xavier Bertrand s'en soucie peu. Les apparences sont sauves.


Brice Hortefeux se réjouit du score de l'UMP, il adoube "Méluch" en déclarant qu'il a dit quelque chose de très juste en déclarant que Nicolas Sarkozy tenait ses engagements... François Fillon évite de parler du taux d'absention. Vincent Peillon rétorque que l'union des droites pèse donc ... 28% (+ ou - Libertas)... Michel Barnier reste lucide. Prépare-t-il sa nomination à la Commission européenne ? "Je ne peux pas vous dire que c'est un succès de la majorité présidentielle"...

Côté Modem, on attend la réaction de Bayrou. Corinne Lepage, sur France 2, semblait défendre ... Europe Ecologie. "Dans la démarche du parti démocrate et du camp écologiste, il y a des points d'extrême convergence."

UMP autiste, Ecolos en pleine forme, Socialistes en questions, Modem sonné.

Mais surtout, in fine, les Français n'étaient pas là.

9 commentaires:

  1. Les Français ont-ils déjà été là quand il le fallait?

    RépondreSupprimer
  2. VIOLENCE+VOL :
    Ceci est une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards en attendant de trouver enfin un avocat qui réglera ce problème de non respect de mes droits les plus élémentaires et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis donc en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage numérique inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku klux klan, lynchage qui n'a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat de grosse pouffe, vulgaire et ridicule qui passe à la télé, de mes pauvres petits textes web.

    Quant a sarkozy, s'il n'aime pas le web, et s'il n'aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu'il la quitte !

    RépondreSupprimer
  3. En France, l’abstention a été de 60,2 % (record battu).

    Le taux de participation a été de 39,8 %.

    L’UMP a obtenu 28 % des suffrages exprimés, soit 11,14 % des électeurs inscrits.

    Je répète :

    L’UMP a obtenu 28 % des suffrages exprimés, soit 11,14 % des électeurs inscrits.

    RépondreSupprimer
  4. Juan, je crois que tu devrais peut-être, éventuellement, faire ton méa culpa suite à un récent article où tu proposais au ps de s'allier au modem... peut-être à présent avec Europe écologie ?

    Je pense que le ps a perdu de n'avoir pas su garder son âme et de virer à la social démocratie mièvre dans laquelle personne ne se retrouve plus....

    Élection, piège à cons....

    http://gauchedecombat.wordpress.com/2009/06/08/elections-piege-a-cons/

    RépondreSupprimer
  5. On assiste depuis des années à une montée de la droite en Europe. Beaucoup de gouvernements sont conservateurs, en Angleterre, les travaillistes sont mal en point.
    Ce n'est pas très étonnant quand on voit ce qui se passe ailleurs.
    En France, le PS paie ses erreurs, et elles sont quand même assez nombreuses ...

    RépondreSupprimer
  6. hahahaha l'ane au nime de 22h42 le 7 juin résume tres bien pâr ses insultes ses déjections verbales ses vomissures mentales tout ce qui empuantit la société : la gauche , il est a l'image de cette gauche antisarko qui ne sait que calomnier injurier raler brailler , rabaisser les gens , humilier ceux qui ne sont pas du même bord ; il est bon pour la chambre caoutchoutée l'âne au nime ; le pôv' ...il a encore 3 ans , il pourra pas tenir dans l'etat de delabrement mental ou il est ..continue , grace a toi Sarko en a encore pour 8 ans .

    RépondreSupprimer
  7. je me suis permis de copier le message odieux de cet ane ( baté ) onime hihihi c'est pour l'heure de l'apéro chez nous on a un nouveau concept : à l'heure des sushis , on se ressort tout ce qu'on trouve de plus ignoble comme messages antisarkos sur le net ; y a le choix , rassurez vous vous n'etes pas les seuls ; c'est celui qui a trouvé le plus débile qui gagne ; je crois qu'aujourd'hui j'ai mon vainqueur..hihihi

    RépondreSupprimer
  8. le mot de passe rue de solférino , code digital est : " bouclier fiscal " ; mais parait que ce matin ils le changent , ils l'ont tellement hurlé que tout le monde le connait hihihi!!

    RépondreSupprimer
  9. Il est à noter aussi que les grands perdants sont ceux qui ont, depuis le début, fait de l'anti-sarkozysme primaire. Comme quoi la stratégie du "crier au loup" ou " attention danger " ne fonctionne pas. Pas sûr néanmoins que le PS et Bayrou aront compris la leçon.

    biz

    http://corto74.unblog.fr

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.