1 juin 2009

Les blogs s'énervent chez VENDREDI

A la lecture du dernier numéro de VENDREDI (actuellement en vente), on mesure combien les blogs politiques s'énervent, s'impatientent, se rebellent et polémiquent.

Le jour même de la publication de VENDREDI, la libération de Julien Coupat était confirmée. Ce dernier, héros malgré lui de la psychose sécuritaire en vigueur en Sarkofrance, avait fait l'objet d'un long entretien publié par Le Monde quelques jours auparavant. Les propos de Coupat divisent les blogueurs.

Second débat, la présidente d'Alternative Libérale, Sabine Herold, invitée par Jacques Rosselin à débattre avec quelques blogueurs. Ces derniers n'en sont visiblement pas revenus. La jeune et jolie ultra-libérale leur a expliqué son monde idéal, sans Etat (ou si peu), sans Secu (ou si peu), sans contrainte (ou si peu). Elle s'énerve contre Nicolas Sarkozy qu'elle considère bonapartiste et conservateur (dixit Intox2007).

Troisième polémique, la cybersurveillance. Bien qu'à contre-courant du mouvement majoritaire anti-Hadopi, je ne saurais trop vous conseiller la lecture du dossier "Hadopi m'a tuer", poster en complément pour un concert le 15 juin, avec les articles de Numerama, owni.fr, et une revue d'artistes "anti-Hadopi". Autre sujet, les ravages de la loi LOPPSI 2 en examen prochain au Parlement. On vous explique même comment rendre votre ordinateur sarko-compatible...

Les injustices de l'actualité humanitaire sont également à l'honneur : Carla Bruni prend fait et cause pour Aung San  Suu Kyi; Omar Bongo préfère se faire soigner en Europe.

Guy Birenbaum s'agace de l'omniprésence des hommes et femmes politiques sur tous les médias, y compris du Web 2.0; d'autres reviennent sur "Jean S le Dauphin" promis à un bel avenir; sur les dépenses faramineuses de l'Elysée; sur les pressions de Sarkozy sur la succession manageuriales chez Thales.

J'oubliais. L'ami Eric Mainville a les honneurs d'être l'invité de la semaine. Eric analyse avec précision et concision nos évolutions médiatiques sur son blog. Bravo à lui. Merci pour nous.

Bref, achetez VENDREDI.

L'actualité y est différente.

3 commentaires:

  1. Il est vrai que la virulence des blogs et des sujets développés sur Vendredi contraste avec le ton des "grands médias". C'est révélateur.

    Et merci de me citer!

    RépondreSupprimer
  2. Oui...mais on oublie le sujet primordial qui est à l'origine de toutes les crises et de toutes les guerres: La finance mondiale!

    Bizarre qu'aucun blogueur "invité" n'en parle.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.