25 juin 2009

Sarkozy vient Antilles, les barricades se reforment.

Le Monarque va enfin aux Antilles. il avait promis d'inaugurer les Etats Généraux de l'Outre-Mer. Il n'en fut rien. Les élections passées, le voici prêt au voyage. A peine nommée, la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer,  Marie-Luce Penchard, l'accompagne. Sarkozy pense avoir bien joué. Mme Penchard est la fille de Lucette Michaux-Chevry, la sénatrice UMP de Guadeloupe depuis 1995, ancienne ministre et ex-présidente du conseil régional de Guadeloupe et proche de Jacques Chirac. Surtout, elle est la première personnalité d'outre-mer à occuper ce poste: "Avec une Guadeloupéenne au poste de commande, ce que Jégo n'a pu obtenir, Marie-Luce Penchard l'obtiendra" a expliqué le socialiste Victorin Lurel, président du conseil régional de Guadeloupe.

Pourtant, sur place, cette nomination ne fait pas que des heures : elle a provoqué la colère de la députée-maire du Moule, Gabrielle Louis-Carabin, qui a démissionné aussi sec de l'UMP: « C’est une Guadeloupéenne, certes. Mais, elle n’a aucun mandat et n’est pas une femme d’engagement. C’est une injure à la démocratie (...) Mais je me sens trahie. J’ai créé l’UMP Guadeloupe contre vents et marées. Aujourd’hui, je prends ma liberté. Je refuse de rester pieds et mains liés ».  Marie-Luce Penchard a effectivement tout de la discrète apparachik UMPiste, une sorte de Rachida Dati de lka Guadeloupe, le bling bling en moins ! Jamais élue, elle était conseillère (discrète) du Président de la Républiqu, et fut candidate malheureuse aux élections européennes. Elie Domota, le leader du LKP s'est dit indifférent: "Ce n'est pas la personne qui nous importe, ce sont les réponses aux revendications des travailleurs et aux revendications que porte le peuple guadeloupéen". En Martinique, les réactions sont également mitigées. 

Sont également du voyage Brice Hortefeux, l'acteur Jacques Martial, les écrivains Daniel Maximin, Daniel Picouly et la double championne olympique Laura Flessel. Depuis lundi, des barricades ont été à nouveau constituées pour interdir l'accès à un certain nombre de stations-services des environs de Pointe-à-Pitre. L'Etat a dépêché quelques neuf cents gendarmes mobiles en renfort aux Antilles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.