29 juillet 2009

Chômage, pauvreté, surveillance, comment garder le moral en Sarkofrance ?

Mardi, on a failli croire à l’exception française face à la crise : le chômage aurait baissé en juin. Fausse alerte ! Le nombre réel de demandeurs d’emploi augmente bien, quoiqu’en dise certains commentateurs. L’INSEE a également publié sa dernière évaluation du taux de pauvreté en France… et l’on remarque que le bilan de la droite au pouvoir depuis 2002 est tout simplement mauvais.

Il est un terrain où la France comble son retard vers « l’Etat Moderne » : les écoutes judiciaires ou secrètes de nos échanges téléphoniques ont explosé en 7 ans. L’insécurité progresse, mais les polices de France sont à l’écoute !

Le chômage augmente
Mardi, le ministre de l’Emploi a publié les derniers chiffres du chômage : le nombre total de demandeurs d’emploi, toutes catégories confondus, a encore progressé, pour atteindre 3.634.800 personnes (+18,7% sur un an, et + 9000 personnes par rapport à mai 2009). Et l’on peut douter que les 33 000 chômeurs qui ne se sont pas réinscrits à pôle emploi ont tous recouvré une activité.

La seule catégorie A, celles des chômeurs sans aucune activité, a reculé de 18.600 personnes par rapport au mois précédent, à 2.524.500 au 30 juin 2009. Sur un an, elle a augmenté de 25,7%.

Même Christine Lagarde, la ministre de l’Economie, reste prudente : "Même une reprise graduelle de l'activité ne devrait pas se traduire par un repli immédiat du chômage. La situation du marché du travail devrait donc rester difficile au cours des prochains mois."



La pauvreté augmente
La nouvelle est plus grave. Elle devrait gâcher les vacances de Martin Hirsch, le Haut Commissaire aux Solidarités Actives qui a fait de la lutte contre le pauvreté son cheval de bataille. En France, plus de la moitié de la population vit avec 1500 euros par mois, et on dénombre 8 millions de pauvres, soit 13% des ménages français. Entre 2004 et 2007, plus de 500 000 personnes sont tombés sous le seuil de pauvreté. C'est l’un des bilans de la droite classique au pouvoir depuis 2002. La courbe est saisissante (cf. graphique). Bizarrement, Nicolas Sarkozy a reporté sine die son grand chantier sur le partage des richesses. En septembre dernier, il avait lancé l'attaque contre les patrons-voyous et la finance irresponsable. Il avait même ressorti sa fumeuse proposition du partage en trois tiers (capital, travail, investissement). Avec Hirsch, il espère que le Revenu de Solidarité Active, mis en place début juillet, aidera 700 000 personnes à sortir de la pauvreté.

Les écoutes téléphoniques explosent
L’information vient du Figaro. Les écoutes téléphoniques ordonnées par des magistrats ont largement progressé en France ces dernières années : +440% en 7 ans. Elles sont passées de 5 845 en 2001 à 26 000 en 2008, et réalisées par quelques 200 centres de police ou de gendarmerie disséminés sur le territoire . S’ajoutent les 5096 « interceptions de sécurité » réalisés sans ordonnance judiciaire par les services de renseignement. Une enseignante-chercheuse a publié une étude sur le sujet. Elle note que la France n’est pas dans la pire situation des pays européens. On y écoute quinze fois moins qu’en Italie douze fois moins que les Pays-Bas et trois fois moins qu'en Allemagne. On y apprend également qu’une écoute est facturé 497 euros sur une ligne fixe, et 88 euros sur une ligne mobile. Chaque année, la police récupère aussi quelques 40 000 SMS « à titre préventif ».

Le dispositif de surveillance a été complété par la mise en orbite de deux satellites en 1995 et 1999, baptisés « Cerise » et « Clémentine », puis par le dispositif « essaim » composé de 4 satellites et pilotés par la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et la Direction du renseignement militaire (DRM). «Censé servir à collecter des informations pour la Défense nationale, afin de prévenir les conflits, lutter contre le terrorisme et la prolifération des armes nucléaires, ce réseau est soupçonné d'espionnage économique» et constitue également «menace pour la vie privée». peut-on lire dans le rapport.

Nicolas Sarkozy se repose, ses amis aussi
Le bulletin de santé de l’ex-sportif présidentiel se veut rassurant : Nicolas Sarkozy se repose à la Lanterne, cette résidence publique à la disposition de l’Elysée et du premier ministre à Versailles. Ce mercredi, Sarkozy tiendra son dernier conseil des ministres de la saison, avant 4 semaines de vacances « méritées ». Sur Facebook, le monarque a fait poster un message "personnel".
Je vais très bien après le petit incident de dimanche, qui m’incite à prendre du repos cet été. Merci pour vos encouragements et témoignages, qui me touchent beaucoup. Parmi tous les messages que j’ai pu recevoir – de tous mes collègues chefs d’Etat et de gouvernement étrangers notamment – les vôtres me tiennent particulièrement à cœur.
Votre sympathie et votre spontanéité sur Facebook font vivre un lien précieux entre nous.

Je vous souhaite à tous un très bon été.

Nicolas Sarkozy
En revanche, l'Elysée n'a pas pris la peine, mardi soir, de réagir aux nouvelles révélations concernant Patrick Buisson : ce dernier, conseiller d'opinion et commanditaire de sondages officieux, est également directeur de la chaîne Histoire. Le PDG de la chaîne est Laurent Solly, ex-directeur de campagne adjoint du candidat Sarkozy: en 2008 et 2009, la chaîne a touché 270 000 euros de subventions du Ministère de la Culture, une aide exceptionnelle en soi pour un chaîne de télévision... La première tranche de cette aide fructueuse, soit 65 000 euros, a été versée suite à un appel d'offres pour acquérir les droits de diffusion d'une émission valorisant le "patrimoine", publié et attribué (sans concurrence) en 4 jours par le Ministère de la Culture en 2008. Ensuite, le ministère choisit de parrainer l'émission, à deux reprises (pour 35 000 puis 150 000 euros) et sans appels d'offre (non requis dans le cadre de parrainage). L'audience de la chaîne Histoire, exclusivement diffusée sur le câble et le satellite, est totalement marginale: à la dernière mesure d'audience par MEDIAMETRIE, sa part de marché atteignait 0,2%.

Ami sarkozyste, es-tu déjà parti en vacances ?

4 commentaires:

  1. Si même Lagarde reconnait que ça va mal se passer, c'est que ça doit vraiment être catastrophique !
    Quant aux bulletin de santé du président, s'il dit lui-même que tout va bien, est-on sensés le croire ? On est loin de la transparence…
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. « Si l'accident s'est produit durant l'effort, on ne peut, en toute rigueur, parler de "malaise vagal" ou de "syndrome vagal", résume le Pr Jean-Louis Guilmot, spéciliste de médecine vasculaire (CHU de Tours). Dans ce cas de figure, les causes les plus probables sont bien connues : l'apparition d'un trouble du rythme cardiaque, d'une insuffisance coronarienne, d'un angor, d'un infarctus du myocarde ou d'une cause neurologique. »

    http://www.slate.fr/story/8491/nicolas-sarkozy-hospitalise-malaise-vagal

    RépondreSupprimer
  3. Précision sur le chiffre du chomage du mois de juin. Les radiations ont augmenté de... 45 %.

    RépondreSupprimer
  4. Comment faire baisser les chiffres du chômage pour le mois de juin 2009 ?

    Réponse : regardez bien les chiffres de la page 10 :

    http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-avec_RSA_version_finale.pdf

    - « Entrées en stage » : + 5,8 % sur un mois !
    - « Arrêts de recherche (maternité, maladie, retraite) » : + 3,7 % sur un mois.
    - « Dispenses de recherches d’emploi (DRE) » : + 23,3 % sur un mois !
    - « Cessations d’inscription pour défaut d’actualisation » : + 19,3 % sur un mois !
    - « Radiations administratives » : + 1,4 % sur un mois.
    - « Autres cas » : + 3,3 % sur un mois.

    Conclusion : en France, le chômage explose. Pour camoufler cette explosion du chômage, le gouvernement multiplie les « Sorties de Pôle Emploi (catégories A, B, C) ».

    C’est une manipulation scandaleuse.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.