9 juillet 2009

Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat à la Communication

Nicolas Sarkozy voulait éviter qu'une élection législative partielle se tienne à Issy-les-Moulineaux. André Santini, maire de la ville, a été débarqué du gouvernement le 23 juin dernier. Réélu député en juin 2007, il était secrétaire d'Etat à la Fonction Publique depuis mai 2007 dans l'équipe Fillon. Grâce à la réforme constitutionnelle de juillet 2008, un ancien membre du gouvernement peut recouvrer, après un délai de 30 jours, son siège de député. André Santini doit donc attendre jusqu'au 23 juillet pour retourner sur les bancs de l'Assemblée Nationale.

C'est ici que cela se complique : Frédéric Lefebvre, suppléant dudit Santini, ne peut retourner dans l'ombre. Porte-parole de l'Ump, proche du chef de l'Etat, il lui faut une place près du soleil. Sarkozy a tout prévu. Il doit rejoindre le gouvernement au poste de secrétaire d'Etat à la Communication, auprès du nouveau ministre Frédéric Mitterrand.

Seulement voilà, s'il était parti au ministère de la Culture dès le 23 juin dernier, une élection législative partielle aurait être organisée pour combler cette vacance. Trop prudent, le Monarque en a décidé autrement. Lefebvre attendra 30 jours, Santini récupérera alors son poste.

Tout est bien qui finit bien... sauf pour l'éthique en politique.

Fin juillet, le gouvernement s'enrichira de deux autres secrétaires d'Etat: un pour les Relations avec le Parlement Européen, qui serait confié à la giscardienne Christine de Veyrac, et un autre dédié au "technologies vertes" pour séduire un peu plus l'électorat vert.

2 commentaires:

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.