31 juillet 2009

Sarkozy s'est-il préoccupé de Salah Hamouri ?

Salah Hamouri est Franco-Palestinien. Sympathisant du FPLP et installé en Cisjordanie, il a étéjugé par un tribunal militaire israëlien, et emprisonné depuis 4 ans en Israël. A l'instar de la défense du soldat franco-israëlien Gilad Shalit capturé au Liban, le président français aurait pu se saisir de son cas. Il ne l'a pas fait jusqu'à présent. Dimanche, sa demande remise en liberté a été refusée.



Sarkozy se préoccupe-t-il de Salah Hamouri
envoyé par politistution. - L'info internationale vidéo.


Lire aussi :

3 commentaires:

  1. Suite à un courrier que j'avais adressé à sarkosi, voici la réponse que j'ai reçu :



    SCP/CdO/C065708



    Chère Madame,





    Le Président de la République a bien reçu votre courrier relatif à la situation de Monsieur Salah HAMMOURI, jeune franco-palestinien incarcéré en Israël depuis le mois de mars 2005, et condamné le 17 avril 2008 à une peine d’emprisonnement de 7 ans pour « tentative d’assassinat du Grand rabbin Ovadia YOSSEF ». Il m’a chargé de vous répondre.



    Les autorités françaises n’ont cessé d’apporter leur soutien à notre compatriote depuis son incarcération. Mme Denise HAMMOURI, la mère de Salah, a notamment été reçue par Monsieur Bernard KOUCHNER, Ministre des Affaires étrangères et européennes. Elle a également été reçue à l'Elysée le 25 juin dernier.



    Nos services consulaires ont été particulièrement vigilants sur la situation de Salah HAMMOURI et lui ont rendu de nombreuses visites. Ils ont pu constater qu’il est en bonne santé et bénéficie de conditions d’incarcération conformes aux critères internationaux.



    La France continue de solliciter auprès des autorités politiques et judiciaires israéliennes un geste de clémence à l’égard de notre compatriote, notamment sous la forme d’une libération anticipée. Cette demande a d’ailleurs fait l’objet d’un récent courrier du Président de la République au Premier ministre israélien, qu’il a rencontré à Paris, le 24 juin dernier. Le Chef de l'Etat a notamment souhaité que Monsieur HAMMOURI bénéficie des dispositions de la loi israélienne de 2001 sur la libération conditionnelle des détenus, la commission en charge de traiter sa demande de libération conditionnelle se réunissant le 28 juillet prochain.



    Les autorités françaises sont déterminées à persévérer dans leurs efforts, indépendamment de l’avis de ceux qui rappellent la gravité, au regard de la loi israélienne, du chef d’inculpation dont fait l’objet Monsieur Salah HAMMOURI, ou encore le fait qu’il n’a souhaité, à aucun moment, exprimer de regrets et favoriser ainsi une éventuelle mesure de clémence.



    Avec mes hommages.





    Le Chef de Cabinet

    Cédric GOUBET


    Avec sarkosi, tout est dans le baratin, et ceci démontre bien que s'il est intervenu, le gouvernement israêlien en à rien à "foutre de lui...Mais peut-on croire qu'il est intervenu , les caisses sont vides et l'autre "miauleuse" s'en fout ?

    Circulez, il n'y a rien à voir.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo...encore un qui respecte profondément la mémoire d'un policier exemplaire mort en service...assassiné par les fanatiques sionistes! (remarque...l'assassin est toujours dehors...peut-être que demain ce sera votre tour...).

    RépondreSupprimer
  3. milles excuses...le commentaire précédent ne s'adressait pas à cette page...c'est une erreur de ma part.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.