13 août 2009

Arme fiscale pour moraliser le secteur bancaire ?

la polémique continue contre le versement des bonus bancaires. Certains, comme Bernard Maris, suggère de taxer lourdement ces bonus. Le gouvernement n'y songe pas. Surpris ? La Sarkofrance préfère mettre les bonus bancaires à l'ordre du jour du prochain sommet du G20 à Pittsburg (USA) en septembre prochain. Un an jour pour jour après le déclenchement de la crise boursière.

3 commentaires:

  1. La complicité entre le monde politique français et les banquiers éclate chaque jour davantage.

    Dernier épisode de cette complicité : le trio Eric Woerth-Florence Woerth-Daniel Bouton.

    Dans la France d’en-haut, la complicité entre les ministres et les banquiers confirme que la politique actuelle n’est qu’une politique destinée à enrichir les riches, et à laisser les pauvres se démerder.

    Lisez cet article :

    http://www.bakchich.info/Daniel-Bouton-le-guere-du-golf,08429.html

    RépondreSupprimer
  2. A part SARKOFRANCE, personne n'a repris cette info de Bakchich.

    Pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  3. Personne n'a repris parce que bakchich n'est plus considéré comme "fiable" mais comme soutien à sarkosi surtout sur karachi...

    Lorsque l'on veut seulement l'argent "du beurre".

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.