23 septembre 2009

Besson: "J'ai rejoint Sarkozy pour être en photo avec Guaino"

2 commentaires:

  1. Accidents du travail : le gouvernement et la majorité envisagent de taxer les indemnités journalières.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/09/23/accidents-du-travail-le-gouvernement-et-la-majorite-envisagent-de-taxer-les-indemnites-journalieres_1243970_3224.html#xtor=RSS-3208

    Conclusion : les salariés qui sont victimes d’accidents du travail sont des salauds de privilégiés.

    Les salariés qui sont victimes d’accidents du travail touchaient des indemnités journalières, et ils ne payaient pas d’impôts sur ces indemnités ? Ah, les salopards !

    Heureusement, Jean-François Copé et Eric Woerth vont supprimer les avantages de ces privilégiés !

    Jean-François Copé et Eric Woerth savent frapper les vrais privilégiés !

    RépondreSupprimer
  2. Le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer s'est déclaré mercredi "mal à l'aise" face au projet de l'UMP, son parti, de fiscaliser dès 2010 les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale aux salariés victimes d'accidents du travail.
    "Je suis mal à l'aise avec cette proposition et je serai plus à l'aise quand il y aura eu une concertation avec les partenaires sociaux et un débat à l'Assemblée nationale", a-t-il déclaré sur LCI.
    "Un accident du travail, c'est un cadre particulier, une dimension spéciale de notre protection sociale des salariés au travail", a fait valoir M. Accoyer.

    La CFDT et FO se sont déclarées opposées, mercredi, au projet de l'UMP de fiscaliser à compter de 2010 les indemnités journalières versées par la Sécu aux salariés victimes d'accidents du travail.
    "Nous sommes en désaccord avec cette mesure", a déclaré à l'AFP Gaby Bonnand, secrétaire national de la CFDT.
    "Tous les revenus ne sont pas soumis aux mêmes règles devant l'impôt et ce ne sont pas les différences entre revenus du travail et indemnités journalières liées aux accidents du travail qui sont les plus choquantes. Ce sont au contraire les différences d'imposition entre les revenus du travail et les revenus assis sur le patrimoine ou sur les dividendes", a estimé M. Bonnand.
    Selon lui, "c'est donc toute la question du bouclier fiscal qui est posée".

    Pour sa part, FO juge dans un communiqué qu'"une telle mesure révèle toute l'ignorance des difficultés et de la pénibilité au travail de la part de nos dirigeants, qui préfèrent pénaliser les plus fragilisés".
    FO "tient à rappeler que le versement des indemnités journalières résulte de l'exercice de l'activité professionnelle et non d'un choix délibéré du salarié".
    Comme la CFDT, FO "exige une remise à plat du bouclier fiscal", faisant valoir que "l'administration vient de rembourser 458 millions d'euros aux ménages bénéficiant" de ce dispositif.
    Dans un entretien paru mercredi dans Les Echos, le patron des députés UMP, Jean-François Copé, déclare qu'avec Bercy, le groupe UMP à l'Assemblée nationale est "tombé d'accord pour fiscaliser, dès le budget 2010, les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale aux salariés suite à un accident du travail".

    http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=2c701d511eb328810a9f42854db053fc

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.