6 septembre 2009

Comment Sarkozy a bidonné sa visite à l'usine Faurecia

Cela devient une habitude en Sarkofrance: le gouvernement a si peur de réalité du terrain que tout déplacement ou table ronde publique semble désormais habillée de figurants triés sur le volet. Mi-août, Luc Chatel était entouré de militantes UMP, dans le rôle des mères de famille, et d'employés d'Intermarché quand il visitait un supermarché pour le lancement d'une opération de fournitures scolaires à bas prix. Il y a une semaine, Brice Hortefeux invitait des associations soit-disant représentatives de la jeunesse. La presse relevait surtout la présence d'une organisation présidée par Serge Dassault, de Ni Putes Ni Soumises (anciennement dirigée par Fadela Amara), et de microscopiques associations localement inexistantes.

Jeudi dernier, le monarque lui-même fut surpris en flagrant délit de mise en scène figurative.
Visitant l'usine d'un sous-traitant automobile, Nicolas Sarkozy voulait se montré sur le terrain, en usine, dans un secteur en difficulté.. . Un journaliste de la RTBF belge ne fut pas dupe: les ouvriers qui entouraient le président étaient tous volontaires. Ils avaient été amenés d'autres usines. Une employée confirme même, devant caméra, qu'ils ont également été retenus sur un critère de taille : ne pas être plus grand que Sarkozy. L'usine elle-même avait été soigneusement choisie, en Normandie, dans un coin isolé avec accès unique.




Merci à Richard Trois pour cette révélation.

3 commentaires:

  1. Heureusement que les journalistes étrangers couvrent un peu les déplacements du chef de l'Etat.
    La désinformation reste omniprésente en France.
    Maintenant, y a-t-il beaucoup de français qui regardent la TV Belge ?

    Quel est l'impact des blogs et autres vidéos sur la population française ?

    Je pense que cet impact est très limité.

    RépondreSupprimer
  2. Oui marre de cette désinformation, merci à RTBF et non je ne crois pas que nos blogs et réseaux sociaux aient si peu d'impact justement à cause de la légèreté avec laquelle est traitée l'information aujourd'hui par les médias.

    RépondreSupprimer
  3. Grippe A : l’accélérateur de crise ?

    Cette année, on nous l’a rabâchée sur tous les sites Internet d’actu, c’est la crise. Mais attention, ça pourrait se corser dans les mois qui viennent. Malgré un semblant de reprise économique, la France (et l’hémisphère Nord en général) va rentrer dans une nouvelle phase. Avec le probable déploiement à vitesse grand V de la Grippe A et les mesures de prévention ultra-exagérées, l’économie risque d’en reprendre un bon coup dans la figure.

    http://mkl.lejdd.fr/2009/09/06/34-grippe-a-laccelerateur-de-crise?cos=1&cos=1

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.