21 septembre 2009

Jeunessarkozystes.fr, la poubelle UMP du Net ?

Les jeunes Sarkozystes ne sont pas tous à l'image du premier d'entre eux, Jean, fils de Nicolas: vigilant à l'égard des "travers" du Web. En l'occurence, un site, récemment ouvert à (quasiment) tous, entend fédérer leurs énergies autour de groupes, blogs et partages en tous genres pour le moins curieux. Sur le site, on peut lire que le Mouvement National des Jeunes Sarkozystes s'autoproclame "plus grande structure « Sarkozyste » de France, puisqu’elle compte plus de 1080 adhérents". 1080 adhérents, fichtre ! La menace est réelle. On devrait les appeler un à un... Mais ce n'est pas le plus grave.

Un site sans contrôle ?
Il fallait aller constater de soi-même. Le site jeunessarkozystes est plein d'humour. Guy Birenbaum en a parlé ce midi sur Europe1. L'inscription est aisée. On y découvre des "groupes" sobrement intitulés "Karcher" ("Groupe qui a pour vocation de rassembler tous les jeunes sarkozystes préoccupés par les problèmes de délinquance"), "Prince Jean", ("qui a pour vocation de rassembler tous les jeunes sarkozystes qui soutiennent Jean Sarkozy, futur président de la République, successeur de notre bon Président"), "Jean-Marie Bigard", ("Groupe qui a pour vocation de rassembler tous les jeunes sarkozystes du plus grand humoriste français, Jean-Marie Bigard"), "Aimer la France ou la quitter" ("qui a pour vocation de rassembler tous les jeunes sarkozystes approuvant cette célèbre phrase de notre bon Président : ”La France, tu l’aimes ou tu la quitte”).

A lire ces "vocations", on reste perplexe. L'UMP veut "investir le Net", paraît-il. Elle l'investit effectivement, mais sans contrôle ni modération. Une vraie poubelle ? Place à Guy Birenbaum qui, comme moi, est allé s'inscrire, pour constater de lui-même l'ampleur de la mobilisation 2.0 des jeunes adorateurs de Nicolas 1er.





... nettoyé au Kärcher dès lundi
L'absence de recul, le premier degré de certaines déclarations d'intentions, paraît lunaire, absurde, grotesque et dépasse souvent la frontière de l'insulte. Sur jeunessarkozystes.fr, pas de place à la distance. Une droite décomplexée qui assume de rire du "trop plein d'immigrés" ou d'insulter celles et ceux qui critiquent l'action du Monarque de l'Elysée. Les administrateurs du site , qui ont donc laissé passer ces dérapages, corrigent le tir dès lundi, et suppriment tous les groupes incriminés. Un militant UMP s'insurge de cette "censure". L'un de ces amis, auteur de ces groupes, a été exclu du site. Le militant confie sa déception :

"Mon ami Alain Grosnon était inscrit depuis pratiquement 1 mois sur le site des jeunes sarkozystes. Dès lors, il s’est révélé comme l’un des principaux animateur du site, avec un blog décalé (à droite toute !) qui jouissait d’un certain succès, ainsi que la création de nombreux groupes sympathiques qui rassemblaient un grand nombre de membres : Kärcher, Prince Jean, Aimer la France ou la quitter, Rolex, Doc Gynéco, etc…
Malheureusemnt, sans AUCUN AVERTISSEMENT, Alain n’a pu se connecté ce soir. Son comptes est visiblement fermé ; ses groupes dissous. J’appelle ceci de la pure CENSURE et cela en dit long sur les procédés dont on semble capable sur ce site. Je suis très déçu et nous attendons des explications de la part des webmasters.
Si vous aussi, vous êtes choqué par cette censure brutale ou si vous souhaitez manifester votre soutien pour Alain Grosnon, n’hésitez pas à donner de la voix par votre commentaire.
Pour Alain Grosnon, Jean-Michel Leger"

Sur la page d'inscription de Guy Birenbaum (cf copie d'écran), on peut retrouver trace de ces groupes supprimés.



Bravo Guy !

7 commentaires:

  1. Au vu du cache Google du blog « À droite toute ! », je pense plus pour un petit plaisantin qui s'est amusé à faire une caricature, sur un site où les modérateurs semblent morts.

    RépondreSupprimer
  2. De même que ZeBob, je pense que ce site n'est qu'un fake, tenu par quelqu'un qui a voulu se payer la tête des jeunes UMP. Il a réussi, semble-t-il, bien que la riposte n'ait pas tardé.

    RépondreSupprimer
  3. Certains groupes (type "Karcher") ont disparu, mais "Anti… Villepin" perdure.

    Ce qui me choque le plus, dans cette initiative qui n'est pas nouvelle (entre mars et juin 2009,la mise en place, je ne suis pas un expert…), ce sont les deux "S" entrelacés, qui rappellent certaines choses !

    RépondreSupprimer
  4. @Babelouest,

    certains groupes, comme le groupe Fillon, qui existe aussi sur Facebook, sont pris au sérieux par LeFigaro :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/07/01011-20090907FILWWW00413-confidentiel-un-fan-club-veut-fillon-a-paris.php

    J'avais aussi trouvé cet été des choses sur LeParisien, dans l'édition des Hauts-de-Seine, avec le courriel d'une responsable.

    RépondreSupprimer
  5. Regardez mieux le logo :

    http://bluetouff.com/2009/09/19/ump-social-mediahacklub-sayflafote-des-internaites/

    RépondreSupprimer
  6. Pour comparer aux "plus de 1080" membres de ce machin, en 1969 j'ai participé à un congrès de jeunes gaullistes, encartés. Nous étions presque 3500, à Strasbourg. Et bien entendu, tout le monde n'avait pas pu venir. A l'époque, les ténors invités s'appelaient André Malraux, Georges Pompidou....

    RépondreSupprimer
  7. De toutes façons, si ce site est à prendre au second dégré, il dénote la violences des idées véhiculées par ce gouvernement.
    Car ce gouvernement est violent et, selon moi, cela a un impact sur le comportement des citoyens, en général, jeunes ou moins jeunes.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.