12 octobre 2009

Fiscalité: les fausses réformes de Sarkozy

Le gouvernement Sarkozy a trouvé trois sujets de diversion en matière fiscale: la fiscalité écologique, la chasse aux fraudeurs et la prochaine réforme des retraites.

La chasse aux fraudeurs est ouverte
Eric Woerth tient le bon bout, la bonne diversion: la chasse à l'évasion fiscale. Les différentes réunions du G20 ont donné peu de résultats, à l'exception d'une relative amélioration de la transparence bancaire dans certains paradis fiscaux. Mais rien n'a été décidé en termes de sanctions, et le "dumping" fiscal est toujours effectif. Il faut donc faire peur. L'été dernier, le ministre du budget assurait avoir mis la main sur une liste de 3000 évadés fiscaux, et 3 milliards d'euros de placements.



En 2010, la réforme des retraites
Lundi dernier, Nicolas Sarkozy livrait un discours sur le soutien aux entreprises. L'occasion de rappeler que la réforme des retraites est pour l'an prochain. "Si j'ai été élu, c'est pour agir". Pourtant, la réforme des retraites tarde toujours à venir jusqu'aux bancs du Parlement. A l'automne 2007, Nicolas Sarkozy s'était félicité d'être "venu à bout" de quelques régimes spéciaux, dont le plus emblématique, celui des cheminots. Une stupidité puisque ce régime, sans modification, serait devenu bénéficiaire dans quelques années, quand le nombre de cheminots retraités chutera drastiquement pour cause de décès de la génération active des années 1950-1960. Qu'importe, le symbole était essentiel.

2 commentaires:

  1. Jean Sarkozy est "peut-être" encore plus talentueux que son père au même âge, a assuré lundi 12 octobre le maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany, alors que le fils du président de la République est pressenti pour prendre la tête de l'Etablissement public de la Défense (EPAD).

    "Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il soit le fils de son père. Ce n'est pas parce qu'il est le fils du président de la République qu'il est là, c'est parce qu'il a le talent pour le faire", a souligné ce proche de Nicolas Sarkozy sur RTL.

    "Moi qui ai connu Nicolas Sarkozy à 22 ans, il avait déjà beaucoup de talent. Et bien, je peux vous dire que Jean Sarkozy, à 23 ans, a peut-être encore plus de talent que n'en avait son père à son âge", a conclu Patrick Balkany.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/10/12/01011-20091012FILWWW00339-p-balkany-fait-l-eloge-de-jean-sarkozy.php

    RépondreSupprimer
  2. félicitations pour tes commentaires BA... Tu gagnerais à être connu !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.