27 octobre 2009

Quand le Karachigate s'invite à l'Assemblée Nationale



Michèle Alliot-Marie répond aux questions d'un député socialiste : une enquête préliminaire a été ouverte, et "toutes les hypothèses sont ouvertes."

3 commentaires:

  1. Le député pose trois questions claires, nettes, précises.

    Ensuite, la ministre de la Justice répond.

    En réalité, la ministre de la Justice fait une réponse en langue de bois. Elle ne répond à AUCUNE des trois questions du député.

    Donc, nous devons nous interroger.

    Pourquoi la ministre de la Justice ne répond pas à la première question ?

    Et ensuite pourquoi elle ne répond pas à la deuxième question ?

    Et ensuite pourquoi elle ne répond pas à la troisième question ?

    RépondreSupprimer
  2. Charles Pasqua vient d’être condamné à un an de prison ferme. Charles Pasqua n’a pas été sauvé par Nicolas Sarkozy. Du coup, Charles Pasqua veut entraîner dans sa chute tout le clan Balladur-Sarkozy !

    Sur France 2, mardi 27 octobre dans le journal de 20 heures, Charles Pasqua balance en direct tout le clan Balladur-Sarkozy :

    - Charles Pasqua : Je demande au président de la République de lever le secret-défense sur TOUTES les ventes d'armes, sur toutes ces opérations qui ont été réalisées à l'étranger afin que l'on sache s'il y a eu DES RETOURS DE COMMISSIONS en France et qui en a bénéficié.

    - Marie Drucker : Vous pensez auxquels par ailleurs ?

    - Charles Pasqua : Moi, je ne pense à personne, moi. Moi, je suis très serein. »

    http://jt.france2.fr/player/20h/index-fr.php?jt=20091027&timeStamp=186


    1- Alors que Marie Drucker l’interroge seulement sur la vente d’armes à l’Angola, Charles Pasqua prononce soudain l’expression : « TOUTES les ventes d’armes ».

    Charles Pasqua élargit brutalement le sujet : il commence à parler de TOUTES les ventes d’armes, c’est-à-dire des ventes d’armes à d’autres pays que l’Angola : Charles Pasqua fait allusion à la vente des sous-marins au Pakistan en 1994.

    2- Charles Pasqua parle ensuite de « retours de commissions en France ». C’est un coup de tonnerre !

    Là encore, Marie Drucker ne l’a pas du tout interrogé une seule seconde sur cette possibilité de « retours de commissions en France ».

    C’est Charles Pasqua lui-même qui aborde brutalement ce nouveau sujet : il commence soudain à parler de rétro-commissions !

    Charles Pasqua fait allusion aux rétro-commissions liées à la vente des sous-marins au Pakistan.

    En 1994-1995, quand le clan Balladur-Sarkozy vendait des sous-marins au Pakistan, des commissions occultes partaient de France et elles étaient versées à des Pakistanais. En échange, les Pakistanais reversaient des rétro-commissions au clan Balladur-Sarkozy.

    3- Sur France 2, devant des millions de téléspectateurs, Charles Pasqua vient d’envoyer un message à Balladur et à Sarkozy. Ce message est le suivant : « Bon, d’accord, je viens d’être condamné à un an de prison ferme. Vous ne m’avez pas sauvé. Alors écoutez-moi bien : si je tombe, vous tomberez avec moi. »

    RépondreSupprimer
  3. J'ai entendu Pasqua, c'est clair que cela m'a fait tiquer.

    Lorsqu'il demande la levée du secret défense sur toutes les ventes d'armes, il a un pti rictus du gars satisfait d'avoir envoyé son pti missile.

    Pour revenir a Alliot Marie, sa réponse se limitait a bla bla bla... inutile.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.