22 novembre 2009

Eric Besson, cet incompris

Son débat sur l'identité nationale l'occupe. Eric Besson est ravi. 32 000 contributions ont été postées et validées, après le filtre nécessaire, sur son site internet dédié au "grand débat". Eric Besson donne une longue interview au Journal du Dimanche ce week end. On sent que le ministre souffre d'être comparé aux convertis à la France de Pétain, lui qui se pensait "socialiste" il y a encore peu.

Les propos d'Eric Besson importe paradoxalement peu. Seuls les actes comptes. Samedi, le ministre a énoncé quelques idées :

1. Les élites intellectuelles nient la réalité. C'est un argument traditionnel de l'extrême droite française: "Il y a dans l’intelligentsia éclairée des rémanences bolchéviques... " ou encore: "dans une partie de l’intelligentsia française, la négation des réalités semble être une constante". Les mots sont lâchés. Eric Besson réutilise un vocabulaire des belles années de l'anticommunisme primaire.

2. La France n'a pas besoin d'immigrés, réguliers ou pas. A minima, Eric Besson veut bien importer quelques élites locales. Il oublie de rappeler que les quotas ethniques, par métiers, mis en place par son prédécesseur Brice Hortefeux ont restreint l'immigration régulière à des métiers plutôt manuels et peu qualifiés. "Intérêt au brassage et à l’ouverture, oui. Droit au regroupement familial, oui. Besoin démographique, non. La France n’a pas de raison quantitative d’encourager l’immigration. Mais par exemple en accueillant des étudiants, nous décidons de contribuer à l’éclosion d’élites mondiales, et à notre propre rayonnement. Je tiens à l’immigration légale."

3. Il faut lutter contre la mixité : après les mariages "blancs", Eric Besson, ministre récemment divorcé, tente de promouvoir une nouvelle rumeur, celle des mariages gris : des étrangers séduisent nos jeunes Françaises pour se marier, puis les abandonnent à leur triste sort. Qu'elle est belle la Sarkofrance. "Je défends les mariages mixtes." mais : "’Dans ce qu’on appelle un "mariage gri', un des deux conjoints est sincère, mais l’autre le trompe: il se marie pour entrer obtenir un titre de séjour, pour devenir Français. Son partenaire l’ignore, est utilisé puis abandonné." Le ministre dispose-t-il de statistiques ? Non. Mais la charge est lancée.

4. Les immigrés qui veulent s'intégrer doivent être encore plus Français que les Français: maîtriser la langue, chanter la Marseillaise, etc...

5. Eric Besson ne parle jamais d'un fondement de l'identité française : est Français celui qui paye ses impôts en France. Quand Nicolas Sarkozy a renforcé le bouclier fiscal (en l'abaissant de 60 à 50% des revenus en août 2007), jamais il n'a questionné la nationalité française des évadés fiscaux qu'il entendait faire revenir. Une mesure pourtant simple et très certainement efficace aurait pu être proposée, au lieu de cet inique bouclier fiscal : la déchéance de nationalité française pour tous les évadés fiscaux. Imaginez tous ces apatrides de la fiscalité contraints de demander la nationalité suisse ou luxembourgeoise !



4 commentaires:

  1. Sur le point 1, c'est aussi une rhétorique Mao grande époque, non?
    Il est donc bien de gauche :-)

    Je suis sourd et malveillant où je ne l'entends pas parler de la Constitution et ses préambules (du genre Déclaration des Droits de l'Homme...).
    La Constitution, c'est quand même ce qui signe notre volonté de vivre ensemble ... mais comme on y parle de droit au travail et tout et tout ... restons en au drapeau et à la Marseillaise (une main à zéro).

    J'aimerais vraiment le connaitre pour savoir s'il est sincère. Peut-être en fait. Mais bon, on a tous les deux d'autres choses à faire.

    RépondreSupprimer
  2. Les émigrés font chanter la France : " Baissez mes impôts, sinon je ne reviens pas en France. "

    La France cède à leur chantage.

    Grave erreur.

    La France ne doit pas céder au chantage des émigrés.

    La France doit les déchoir de leur nationalité française.

    Ensuite, la France doit confisquer tous leurs biens et les redistribuer aux pauvres.

    Le chantage que les émigrés exercent, ça suffit.

    RépondreSupprimer
  3. Quant aux enfants d'immigrés, vérifier leur aptitude à manier correctement la langue française s'ils font des études supérieures paraît la moindre des choses.

    Je crois connaître quelqu'un qui serait recalé....

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Venez inscrire et faire connaitre tous vos blogs sur l'annuaire de blogs, c'est gratuit!
    http://annuaire-blogspot.blogspot.com

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.