13 novembre 2009

Eric Besson, sa circulaire et sa vérité.

Eric Besson est "une bête politique qui a décidé de communiquer tous azimuts, au risque de déraper". Voici le résumé d'un reportage sur le ministre de l'Identité Nationale diffusé par l'émission MEDIAS de France 5. L'occasion de revenir sur le "Sarko-mimétisme" d'Eric Besson, déjà relevé sur ce blog.



Le 2 novembre dernier, le ministre adressait une circulaire aux préfets de France pour l'organisation du débat sur l'identité nationale, lancé le même jour. Le site Bakchich l'a publié ces derniers jours. Le texte est éloquent. On apprend ainsi que ce débat répond à "l'émergence de certains communautarismes"; qu'il doit permettre de définir des actions pour "conforter notre identité nationale" et "réaffirmer les valeurs républicaines et la fierté d'être Français."

La circulaire procure deux numéros de téléphones, pour aider les préfets dans leur démarche. Le ministre demande aux préfets d'organiser et de présider les débats locaux. Il ne reste que quelques jours, jusqu'au 16 novembre, pour communiquer au ministère la date de ces débats. Une preuve de plus de la précipitation dans laquelle cette opération électorale s'est lancée.

La circulaire se termine surtout par un inventaire à la Prévert des questions à poser dans ce "grand" débat. On évitera les questions gênantes. On y lit nombre de platitudes, mais aussi quelques provocations susceptibles d'attirer le chalant: "pourquoi intégrer les ressortissants étrangers accueillis dans notre République ?" (Eric Besson souhaite-t-il ressortir une vieille antienne réactionnaire sur le mythe Gaulois ?

Le ministre enfonce le clou: "Notre Nation est-elle multi-culturelle ?" ;"notre République est-elle multi-culturelle ?"; "l'ouverture aux échanges menace-t-elle l'identité nationale ?"; etc.

On y lit également quelques stupidités: ""Abolir les frontières, est-ce s'ouvrir aux autres ?" ou encore :

Il manque cruellement un couplet sur l'impact de l'action gouvernementale et la fierté nationale : "êtes vous davantage fier d'être Français depuis que Nicolas Sarkozy est président ?" Ou encore: "Les rétentions de mineurs participent-elles de la fierté nationale ?"

Lisez vous-même.

Eric Besson "assumera" sans doute le parallèle qui sera fait avec la France de Pétain. Ce parallèle est inutile. Eric Besson est un problème et notre honte.



3 commentaires:

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.