25 décembre 2009

Chambord, les coulisses de Françafrique

La nouvelle serait passée inaperçue si Raphaelle Bacqué n'avait signé un long article dans le Monde: Pierre Charon, conseiller de Nicolas Sarkozy a été nommé président de l'Etablissement Public de Chambord.

A Chambord, la Présidence de la République entretient un chateau et une forêt, qu'elle se réserve pour organiser des chasses de toutes natures, avec des hôtes prestigieux : chefs d'Etat étrangers, industriels de l'armement et d'ailleurs, parlementaires et fidèles du pouvoir. Des hôtes aussi prestigieux que discrets - point de photos sur le perron du chateau, fusil en main - qui se défoulent en tirant sangliers et biches. François Mitterrand puis Jacques Chirac, qui n'étaient pas chasseurs, avaient un temps caressé l'idée de fermer ce symbole de la monarchie républicaine. En vain...

Ces invitations permettent d'entretenir les meilleurs réseaux politico-industriels, et en particulier au service de la Françafrique.
"Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, qui n'est pas chasseur, on y croise Martin Bouygues et Albert Frère, accompagnés d'une grande partie des patrons du CAC 40, l'ancien procureur général près la cour d'appel de Paris Yves Bot, le directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard, le socialiste Michel Charasse, et Pierre Charon."
Raphaelle Bacqué, Le Monde du 18 décembre 2009.
Pierre Charon remplace désormais Emmanuelle Mignon, ex-chef de cabinet de Nicolas Sarkozy. Au Conseil d'administration de l'établissement, il retrouvera des élus locaux, dont Maurice Leroy, un fidèle d'Hervé Morin et président (Nouveau Centre) du Conseil général du Loir et Cher, mais aussi Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la culture, proche de Nicolas Sarkozy (et récemment cité dans l'affaire du Karachigate). L'Etablissement dispose également d'un "conseil d'orientation", où l'on retrouve François Barouin, Pierre Mongin (président de la RATP), Ladislas Poniatowski (Président du groupe chasse au Sénat), et Michel Charasse (sénateur socialiste).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.