29 janvier 2010

En Sarkofrance, l'hypocrisie ne se cache plus.

Jeudi après-midi, on pouvait lire ceci, sur le site de l'Elysée:

"Le Tribunal correctionnel vient de se prononcer.

Il a reconnu une « manipulation grave ». Il en a tiré la conclusion que les auteurs de ladite manipulation devaient être sanctionnés par une peine de prison ferme y compris pour l’un d’entre eux qui n’avait pourtant pas d’antécédent judiciaire.

Je m’étais constitué partie civile parce que je voulais que ces agissements soient portés à la connaissance des Français, qu’ils soient sanctionnés afin que nul n’ait la tentation de se livrer à l’avenir à de telles pratiques qui déshonorent la démocratie.
Le jugement me donne satisfaction, même si ne connaissant personnellement aucun des condamnés, ne les ayant jamais rencontrés, je ne nourris à leur endroit aucun ressentiment, et je m’interroge encore sur leurs motivations.
Le Tribunal a considéré que le rôle de M. Dominique de VILLEPIN dans la manipulation ne pouvait être prouvé. J’en prends acte tout en notant la sévérité de certains attendus le concernant.
Dans ces conditions, j’annonce que je ne ferai pas appel de la décision du Tribunal correctionnel."
Vendredi matin, on pouvait entendre cela, sur Europe 1 :


Le soir même, Dominique de villepin expliquait qu'il avait eu connaissance d'une réunion à l'Elysée sur cette décision judiciaire. Le parquet a fait appel. Villepin repart en procédure.

En Sarkofrance, l'hypocrisie ne se cache plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.