24 janvier 2010

A quoi sert Nathalie Kosciusko-Morizet ?



La semaine dernière, elle présentait ses voeux. Des blogueurs étaient invités. Pas tous bien sûr. Dimanche, elle était interrogée par Anne-Sophie Lapix, dans l'émission de Dimanche+ sur CANAL+. L'occasion de constater, une fois de plus, que la secrétaire d'Etat à l'économie numérique ne sert pas à grand chose.


La ministre aurait perdu quelques fans, en soutenant Hadopi, le projet de "taxe Google", et surtout la loi LOPPSI II. Pour ces voeux aux "geeks", elle a soigneusement évité le sujet de ce projet de filtrage et surveillance incontrôlé du Net. Elle avait choisi d'accueillir ses invités à la Conciergerie, l'ancienne prison qui hébergea, le temps d'aller à la guillotine, Louis XVI et Marie-Antoinette. Tout un symbole.

Dimanche 24 janvier, la secrétaire d'Etat était interrogée sur des questions aussi variées que la Burqa, la réforme des collectivités territoriales, la succession de Sarkozy, ou même Copenhague. A chaque fois, NKM botte en touche, bégaye ses explications, se fige dans la langue de bois.


La réforme des collectivités territoriales prévoit notamment de changer le mode de scrutin, au profit d'une élection à un tour. Un désastre pour les ambitions de parité homme-femme. Anne-Sophie Lapix s'interroge: "Le mode de scrutin pénalise les femmes. Faut-il le changer ?". NKM répond : "Ce qui est important, c'est qu'il y ait plus de femmes..."

Autre sujet, faut-il lier l'attribution de la nationalité au port du voile intégral ? "Oui, j'approuve."
Et retirer les allocations familiales aux femmes portant le voile intégral ? "Ce n'est pas dans la proposition de l'UMP. (...) Pour moi, ce n'est pas la priorité."

Un avis sur la succession de Nicolas Sarkozy ? "La succession n'est pas ouverte." Pour une élection présidentielle, "Les Français, ils adhèrent à une personnalité, à un tempérament, à un projet."

Sur la question du quota de 30% d'élèves boursiers dans les grandes écoles, NKM n'a pas d'idée, mais beaucoup de platitudes. le problème tient aux contenus des concours, socialement biaisés. La secrétaire d'Etat répond sur le coût des études. Raté.

Même sur son terrain favori, l'écologie, NKM apparaît en retrait. Le fiasco de Copenhague ? "On savait que ce serait très dur. Cela faisait un an qu'on le préparait." NKM recycle le story-telling sarkozyen : c'est la faute à l'ONU.

Et le thon rouge de Méditerranée, dont la France se refuse à soutenir l'interdiction de pêche au niveau européen ?
Anne-Sophie Lapix : "Faut-il interdire la pêche du thon rouge ?"
NKM (sourire coincé) : "Moi personnellement, je n'en mange plus. Interdire la commercialisation, pourquoi pas... Mais on peut tous commencer par une démarche citoyenne, arrêter d'en manger."

A quoi sert Nathalie Kosciusko-Morizet ?

A rien.

4 commentaires:

  1. C'est pas non plus la plus foireuse de cet univers, c'est une des rares qui a soutenu Julien Dray au début de son affaire..

    RépondreSupprimer
  2. Ah bon pour être une "bonne ministre", il faut soutenir Julien Dray, on croit rêver en lisant de tels propos !!!

    Personnellement, j'avais trouvé quelques fois NKM assez intéressante mais au fil du temps avec sarkosi la prison se referme et la pensée se dessèche...

    Finalement la réponse est à rien.

    RépondreSupprimer
  3. fini le point de vue un peu décalé qui faisait son originalité : ça y est, NKM aboie avec la meute !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.